A l'occasion de la signature du contrat de Performance du musée Rodin, le Ministère de la Culture et de la Communication présente les objectifs stratégiques du musée et les travaux de rénovation de l'hôtel Biron qui seront réalisés en 2012 et 2013 et permettront d'améliorer l'accueil du public et l'accès à l’œuvre d'Auguste Rodin.

Le contrat de performance décline les priorités de l’établissement pour les années 2010 – 2012 en liant étroitement les missions scientifiques et de diffusion du musée, afin de contribuer au renouvellement du regard du public sur l’œuvre de Rodin.

L’actualisation de la présentation de l’œuvre en la considérant dans toute sa diversité et dans son universalité constitue une véritable priorité pour l’établissement. Elle suppose une nécessaire adaptation du musée à la sensibilité et au renouvellement de l’intérêt de visiteurs toujours nombreux pour l’œuvre de Rodin. Sa confrontation avec l’art moderne et contemporain, déjà placée au cœur de la programmation du musée comme dans la nouvelle exposition « L'invention de l’œuvre, Rodin et les ambassadeurs », relève de cette même incitation.

Le renouvellement de l’offre culturelle du musée constitue une seconde priorité tant en ce qui concerne les activités et les possibilités de visite offertes aux visiteurs à l’occasion de leur venue au musée que les informations et bases de données documentaires auxquelles ils pourraient accéder sur le portail Internet de l’établissement. Une diversification des activités et une amélioration des modalités d’accueil pour les visiteurs individuels, les familles, le public éducatif, le jeune public, le public jeune de 18 à 26 ans et les groupes apparaissent comme autant d’objectifs prioritaires.

Enfin, un programme de travaux d’entretien de l'hôtel Biron, et de restauration des parquets et de rénovation de la muséographie est lancé afin d'améliorer le confort de visite et l'accès aux œuvres. La maîtrise d’œuvre en est confiée à l’Atelier de l’Ile.

Ce programme est évalué à 7,35 millions d’euros. Les travaux seront réalisés en 2012 et 2013 en deux phases successives sans fermeture du musée ni interruption de ses activités.