Hommage de Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture et dela Communication à Patrick de Saint Eloi

Avec Patrick de Saint Eloi, disparaît une grande figure de la musique
antillaise, qui aura su conquérir et garder la faveur d’un public très
large, antillais bien sûr mais au-delà, touchant aussi le public
métropolitain. Il est celui dont le nom reste associé au groupe Kassav
et qui aura été l’un des pionniers de la musique dite du Zouk Love dans
la Caraïbe. Il restera comme l’auteur et l'interprète d’une musique
entraînante et envoûtante, notamment avec le titre "West Indies", qui
marque le premier grand succès de Zouk Love sorti en 1985 sur son 1er
album solo "Mizik Sé Lanmou" (la musique c'est de l'amour).
L’année 1999 représente sans conteste l’acmé de sa carrière lorsqu’il
se produit dans la salle mythique de l'Olympia à guichets fermés. Plus
récemment, on ne peut oublier non plus sa collaboration féconde avec
le célèbre chanteur brésilien Gilberto Gil, son album Zoukolexion en
2007. Il avait démontré tout son plaisir d’être sur scène et son énergie
intacte en se produisant en 2007 au Zénith à Paris mais aussi en Guadeloupe
en 2008.
Inscrit dans une culture guadeloupéenne, fidèle à ses racines et à ses
origines antillaises, il incarne un artiste qui tout en étant attaché à la
langue créole, a cherché à concilier identité et ouverture, singularité et
universalité. Pour nous tous et pour ses proches, il avait su à merveille
conjuguer sincérité et générosité.