Le 15 mars, Frédéric Mitterrand a remis les insignes de chevalier dans l'ordre des Arts et des Lettres à Marion Cotillard et d'officier dans l'ordre des Arts et des Lettres à Tim Burton.

Tim Burton. Né à Burbank, en Californie, Tim Burton se découvre très tôt un grand talent de dessinateur. Après des études à la California Institute of the Arts, il est engagé en 1979 chez Walt Disney où il collabore à l’animation de plusieurs dessins animés. Il débute ensuite dans la réalisation avec deux courts métrages, dont l’un d’animation. En 1985, Tim Burton réalise enfin son premier long métrage, « Pee Wee Big Adventure ».
Trois ans plus tard, en 1988, le grand public le découvre vraiment avec la comédie « Beetlejuice ». Tim Burton y dirige Alec Baldwin et Geena Davis mais aussi un certain Michael Keaton, comédien qu’il sollicitera à nouveau pour « Batman » (1988) et « Batman, le défi » (1991).
En 1990, Burton tourne « Edward aux mains d'argent ». Ce sera le début d’une longue et passionnante collaboration avec son acteur fétiche Johnny Depp. Tim Burton lui donnera encore la vedette dans « Ed Wood » (1994), « Sleepy Hollow » (1999), « Charlie et la chocolaterie » (2005), « Sweeney Todd » (2008) et enfin dans « Alice au pays des merveilles », une adaptation en 3D du conte de Lewis Carroll qui sera à l’affiche en France à partir du 24 mars.
En 2007, Tim Burton a reçu un lion d'or récompensant l'ensemble de sa carrière à la 64e Mostra de Venise.
Frédéric Mitterrand a salué en Tim Burton « un auteur au sens le plus noble et le plus fort du terme » qui a su néanmoins « rencontrer tous les publics. Y compris le public français ! ». Un auteur et « un grand conteur » qui sait « nous faire entrer dans un monde merveilleux et nous le rendre familier », nous faisant « passer de l’autre côté du miroir sans avoir besoin de briser la glace ».
« Très souvent, dans votre monde, ce qui m’intéresse » a précisé Frédéric Mitterrand avant de décorer Tim Burton, « c’est justement le fait que si le merveilleux nous semble familier, ce qui nous apparaît comme bizarre, c’est justement la vie quotidienne avec ses réflexes, ses habitudes, ses préjugés mêmes. »
Tim Burton présidera le jury du prochain Festival de Cannes, du 12 au 23 mai.

Marion Cotillard. Fille de comédiens, Marion Cotillard a connu les plateaux dès son enfance. C’est dans la série des « Taxi » (« Taxi » en 1998 et « Taxi 2 » en 2000, « Taxi 3 » en 2003), produite par Luc Besson, que le grand public la découvrira vraiment. Elle jouera ensuite dans « Furia » d'Alexandre Aja et « Lisa » de Pierre Grimblat.
En 2001, Marion Cotillard tourne sous la direction de Gilles Paquet-Brenner dans les « Jolies choses ». Elle y tient le double rôle de deux sœurs jumelles aux tempéraments très opposés… L'année suivante, on la voit aux côtés de Guillaume Canet dans « Jeux d'enfants ». En 2003, son talent commence à s’exporter et elle joue sous la direction de Tim Burton dans « Big fish ». Elle obtiendra en 2004 le César de la Meilleure actrice dans un second rôle pour « Un long dimanche de fiançailles » (2004) de Jean-Pierre Jeunet.
Désormais, Marion Cotillard tourne de plus en plus (cinq films en 2006 !). Elle retourne à Hollywood en 2007 pour jouer avec Russell Crowe dans « Une grande année », une comédie romantique de Ridley Scott. Mais 2007 est d’abord l’année du triomphe pour Marion Cottillard grâce à sa saisissante incarnation d’Edith Piaf dans le film d’Olivier Dahan, « La môme » : un Golden Globe, un BAFTA, un César et un Oscar de la Meilleure actrice…
S’adressant à Marion Cottillard, Frédéric Mitterrand a loué « une grande comédienne, à la fois française, très française, et universelle, capable de dépasser les frontières et parler à tous et à chacun. » En évoquant la prestation de l’actrice dans « La môme », le Ministre a remarqué que « pour donner vie à ce mythe universel de la chanson française, c’est-à-dire pour être à la hauteur de celle qui était le porte-voix de toute une culture populaire et d’émotions restées presque enfouies dans l’oubli des quartiers et des faubourgs, vous avez donné énormément de vous-même. » La grâce, la beauté, le charme de Marion Cotillard ont aussi incité Frédéric Mitterrand à citer l’auteur des Fleurs du mal : « Chez vous, les exigences de la comédienne sont toujours plus fortes, votre beauté n’est jamais hiératique : vous êtes ce mouvement qui déplace les lignes dont parle Baudelaire. »
Marion Cotillard est actuellement sur les écrans dans « Nine », de Rob Marshall, aux côtés de Daniel Day-Lewis et Penélope Cruz