Avant-propos Préface Les auteurs communiqué
    SOMMAIRE  
Autres anniversaires Union européenne régions Orientation bibliographiques Index alphabétique repères chronologiques

Célébrations nationales 2004
Orientations bibliographiques et références

La présentation choisie ne permet de donner qu'une place limitée aux informations destinées à compléter les articles publiés Cette rubrique propose :
des orientations bibliographiques très succintes permettant l'accès à des informations plus détaillées; ont été retenus pour chaque sujet, quelques ouvragess actuellement accessibles en librairie ou à paraître;
les coordonnées des associations - dont nous avons pu avoir connaissance - organisatrices de manifestations liées aux anniversaires célébrés;
les sites internet concernant ces anniversaires, que nous avons identifiés.

L’EMPIRE

BIBLIOGRAPHIE GÉNÉRALE RÉCENTE

L’EMPIRE LATIN D’ORIENT

  • A. CARILE, Per una storia d’ell’impero latino di Constantinopoli, 1204 – 1261, Bologne, 1978.
  • J. LONGNON, L’empire latin de Constantinople et la principauté de Morée, Paris, 1949.
  • J. RICHARD, Histoire des croisades, Paris, Fayard, 1996.
  • D.-E. QUELLER, The Fourth Crusade. The Conquest of Constantinople, 1201–1204, Philadelphie, 1977.

NAPOLÉON

  • Œuvres littéraires et écrits militaires, éd. établie et préf. J. Tulard, 3 vol., Paris, Bibliothèque des introuvables, 2001.
  • C.-M. de TALLEYRAND-PÉRIGORD, Mémoires, l’époque napoléonienne, éd.J. Tulard, Paris, Impr. Nat., 1996, coll. : « Acteurs de l’Histoire ».
  • F.-R. de CHATEAUBRIAND, Vie de Napoléon, Paris, L.G.F., 1999, coll. : « Classiques de poche ».
  • P. LAROUSSE, Bonaparte, préf. L. Joffrin, s.l., Mémoire du livre, 2002.
  • P. LAROUSSE, Napoléon, préf. M. Agulhon, s.l., Mémoire du livre, 2002.
  • J.-P. BERTAUD, 1799, Bonaparte prend le pouvoir. Le 18 brumaire an VIII, la République meurt-elle assassinée ?, Bruxelles, Complexe, 2000, coll. : « Historiques ».
  • J.-O. BOUDON, Histoire du Consulat et de l’Empire, 1799-1815, Paris, Perrin, 2003, coll. : « Tempus ».
  • R. CASIN, Napoléon Ier et les bicentenaires des grandes institutions de la République, s.l., Résiac, 2002.
  • Dictionnaire Napoléon, dir. J. Tulard, 2 vol., Paris, Fayard, nouv. éd. 1999.
  • A. DION-TENENBAUM, Biennais, l’orfèvre de Napoléon, Paris, RMN, 2003.
  • R. DRAGO, J. IMBERT, J. TULARD, Dictionnaire biographique des membres du Conseil d’État, 1799-1999, Paris, Fayard, à paraître.
  • A. FIERRO, A. PALLUEL-GUILLARD, J. TULARD, Histoire et dictionnaire du Consulat et de l’Empire, Paris, Robert -Laffont, 1995, coll. : « Bouquins ».
  • G. GENGEMBRE, La légende de Napoléon vue par Hugo, Dumas, Balzac, Stendhal, Paris, Pocket jeunesse, 2002, coll. : « Pocket junior, Mythologies ».
  • G. GENGEMBRE, Napoléon, Paris, Larousse, 2001, coll. : « La vie, la légende ».
  • A. JOURDAN, L’Empire de Napoléon, Paris, Flammarion, 2000, coll. : « Champs / Champs université ».
  • A. JOURDAN, Napoléon, héros, imperator, mécène, Paris, Aubier, 1998, coll. : « Collection historique ».
  • T. LENTZ, Dictionnaire des ministres de Napoléon : dictionnaire analytique, statistique et comparé des trente-deux ministres de Napoléon, s.l., Christian Jas, 1999.
  • T. LENTZ, Le grand Consulat, 1799-1804, Paris, Fayard, 1999.
  • T. LENTZ, Napoléon, Paris, Le Cavalier bleu, 2001, coll. : « Idées reçues, histoire et civilisations ».
  • T. LENTZ, Napoléon : mon ambition était grande, Paris, Gallimard, 1998, coll. : « Découvertes Gallimard - -Histoire ».
  • T. LENTZ, Nouvelle histoire du Consulat et du premier Empire, vol. 1, Nouvelle -histoire du premier Empire, Paris, Fayard, 2002.
  • Le sacre de Napoléon, éd. sous la dir. de T. Lentz, Paris Nouveau monde éditions / Fondation Napoléon, 2003, coll. : « la bibliothèque Napoléon ».
  • Napoléon et l’Europe, colloque de La Roche-sur-Yon, 8-9 juin 2001, dir. J.-C. Martin, Rennes, presses universitaires, 2002, coll. : « Histoire ».
  • G. POISSON, Napoléon Ier et Paris, Paris, Tallandier, 2002, coll. : « Bibliothèque napoléonienne ».
  • G. SAINT-BRIS, Le Sacre de Napoléon ; et Bonaparte devint Napoléon, préf. prince Murat, Paris, Tallandier, 1999, coll. : « Raconter l’histoire ».
  • J. TRANIÉ, L’épopée napoléonienne : les grandes batailles, Paris, Tallandier, 2003, coll. : « Album illustré ».
  • J. TULARD, Atlas Napoléon, s.l., Valmonde et Cie, 2001.
  • J. TULARD, Napoléon, s.l., Succès du livre, 2002.
  • J. TULARD, Napoléon et la noblesse d’Empire avec la liste complète de la noblesse impériale (1808-1815), Paris, Tallandier, 2003, coll. : « Bibliothèque napoléonienne ».
  • J. TULARD, Napoléon, le pouvoir, la nation, la légende, Paris, L.G.F., 1997, coll. : « Références histoire ».
  • J. TULARD, Napoléon ou le mythe du sauveur, Paris, Hachette littératures, 2002, coll. : « Pluriel ».
  • J. TULARD, L. GARROS, Itinéraire de Napoléon au jour le jour : 1769-1821, Paris, Tallandier, 2002, coll. : « Bibliothèque napoléonienne ».

Fondation Napoléon, 148, boulevard Haussmann, 75008 Paris
Institut Napoléon, IVe section de l’École pratique des hautes études, 45, rue des Écoles, 75005 Paris

www.napoleon.org et www. napoleonica.org : les sites de la Fondation Napoléon. Le premier donne accès à la Revue du souvenir napoléonien, le second publie des documents d’archives relatifs au Consulat et à -l’Empire.
www.institut-napoleon.org donne les sommaires de la Revue de l’Institut Napoléon.

BONAPARTE, NAPOLÉON ET L’ÉGYPTE

  • Description de l’Égypte publiée par les ordres de Napoléon Bonaparte, Paris, Institut d’Orient, 1992.
  • Description de l’Égypte publiée par les ordres de Napoléon Bonaparte, éd. G. Néret, Paris, Taschen, 1995.
  • Description de l’Égypte ou Recueil des observations et des recherches qui ont été faites en Égypte pendant l’expédition de l’Armée française publié sous les ordres de Napoléon Bonaparte, préf. S.-H. Aufrère, s. l., Inter-livres-bibliothèque de l’image, 1998.
  • Cahiers de la Méditerranée, vol. 57, Bonaparte, les îles méditérranéennes et l’appel de l’Orient : actes du colloque d’Ajaccio, 29-30 mai 1998, éd. F. Pomponi, centre de la Méditerranée moderne et contemporaine, Nice, ass. des publ. de la fac. des lettres, 1999.
  • Y. LAISSUS, L’Égypte, une aventure savante : avec Bonaparte, Kléber, Menou (1798-1801), Paris, Fayard, 1998.
  • J. TRANIÉ, J.-C. CARMIGNIANI, Bonaparte : la campagne d’Égypte, Paris, Pygmalion, 1988.
  • E. VILLIERS DU TERRAGE, A. PIGEARD, L’expédition d’Égypte : journal d’un jeune savant engagé dans l’état-major de Bonaparte (1798-1801), s. l., Cosmopole éd., 2003.

NAPOLÉON ET LES GRANDS CORPS DE L’ÉTAT

  • C. DURAND, Études sur le Conseil d’État napoléonien, Paris, 1949.
  • J. GODECHOT, Les institutions de la France sous la Révolution et l’Empire, Paris, P.U.F., rééd. 1989, coll. : « Dito ».
  • V. TODISCO, Le personnel de la Cour des comptes, Paris, 1969.
LE CODE CIVIL

  • R. CABRILLAC, « Le Code civil à la fin du XXe siècle », Études offertes à Pierre Catala, Paris, Litec, 2001, p. 73 et s.
  • R. CABRILLAC, Les codifications, Paris, P.U.F., 2002, coll. : « Droit, éthique et société ».
  • J. CARBONNIER, « Le Code civil » dans Les lieux de mémoire, sous la dir. de Pierre Nora, II, La Nation, Paris, Gallimard, 1986, p. 308 et s.
  • J.-L. HALPERIN, Le code civil, Paris, Dalloz, 2e éd. 2003, coll. : « Connaissance du droit ».
  • B. OPPETIT, Essai sur la codification, Paris, P.U.F., 1998, coll. : « Droit, éthique et société ».
  • J.-M. POUGHON, Le Code civil, Paris, P.U.F., 1995, 2e éd., coll. : « Que sais-je ».
BONAPARTE, L’EMPEREUR ET LE CONCORDAT

  • Atlas de la Révolution française sous la dir. de S. Bonin, C. Langlois, vol. 9, Religion, dir. C. Langlois, T. Tackett, M. Vovelle, Paris, École des hautes études en sciences sociales, 1996.
  • B. ARDURA, Le Concordat entre Pie VII et Bonaparte, 15 juillet 1801 : bicentenaire d’une réconciliation, préf. G. Cholvy, postface, Mgr. L.-M. Billé, Paris, Cerf, 2001, coll. : « Histoire ».
  • J.-O. BOUDON, Les élites religieuses à l’époque de Napoléon : dictionnaire des évêques et vicaires généraux du Premier empire, Paris, Nouveau monde édition/Fondation Napoléon, 2002, coll. : « la bibliothèque Napoléon. Études ».
  • J.-O. BOUDON, Napoléon et les cultes : les religions en Europe à l’aube du XIXe siècle, Paris, Fayard, 2002.
  • J.-M. LENIAUD, L’administration des cultes pendant la période concordataire, Paris, NEL, 1988.

LA CENSURE SOUS L’EMPIRE

  • A. JAL, Napoléon et la censure, Paris, Tastu, s.d.
  • O. KRAKOVITCH, Censures et répressions au XIXe siècle. Intégration, exclusion, élimination ?, M. Perrot, dir., Paris, université de Paris VII – Jussieu, 1992.
  • P. ORY, dir., La censure en France à l’ère démocratique, Complexe, 1997, coll. : « histoire culturelle ».
  • É. ROCHE, La censure en Hollande pendant la domination française (9 juillet 1810 – 16 novembre 1813), Paris / La Hague, 1923.
  • H. WESCHINGER, La censure sous le Premier empire avec des documents inédits, Paris, Charavay frères éd., 1882.

LOUIS DE FONTANES

  • N. ALCER, Louis de Fontanes (1757-1821) : homme de lettres et administrateur, préf. E. Loos, s. l., P. Lang, 1994.
  • M. FUMAROLI, Chateaubriand. Poésie et Terreur, Paris, éd. de Fallois, 2003.
  • N. SAVARIAU, Louis de Fontanes : belles-lettres et enseignement de la fin de l’Ancien régime à l’Empire, avec une étude sur le Traité des études de Rollin, Voltaire Foundation, 2002, coll. : « Studies on Voltaire and the eighteenth century ».
BONAPARTE MEMBRE DE L’INSTITUT

  • M. DUNAN, Paris et la première académie des sciences morales, Paris, 1951.
  • G. LACOUR-GAYET, Un chapitre du -centenaire de Napoléon. Bonaparte membre de l’Institut, Paris, Gauthier-Villard, 1921.

LE STYLE EMPIRE

  • B. CHEVALLIER, dir., Style Empire, Paris, Valmont éd., 2000.
  • M.-N. de GRANDRY, Le Mobilier français. Directoire, Consulat, Empire, Paris, éd. -Massin, 1996.
  • A. LEFÉBURE, dir., Napoléon à Fontainebleau, Paris, RMN, 2003.
    À paraître :
  • DION-TENENBAUM, LAVEISSSIÈRE, LEMAISTRE, LENTZ, Le Temps de Napoléon, Paris, Fayard/Louvre, 2004, coll. « Trésors du Louvre ».
  • www.rmn.fr/ (voir les musées napoléoniens).
LA MUSIQUE SOUS L’EMPIRE
  • J. MONGRÉDIEN, Jean-François Le Sueur : Contribution à l’étude d’un demi-siècle de musique française (1760-1830), s.l., P. Lang, 1980.
  • J. MONGRÉDIEN, La Musique en France des Lumières au Romantisme, (1789-1830), Paris, Flammarion, 1986.
JACQUES-LOUIS DAVID

  • J. DAVID, Le peintre Louis David 1748-1825. Souvenirs et documents inédits, Paris, Victor Havard, 1880.
  • D. et G. WILDENSTEIN, Documents complémentaires au catalogue de l’œuvre de Louis David, s.l., Fondation Wildenstein, 1973.
  • A. SCHNAPPER, David témoin de son temps, Fribourg, Bibliothèque des arts, 1980.
  • Jacques-Louis David 1748-1825. Exposition, Paris, musée du Louvre et Versailles, musée du château (catalogue rédigé par A. Schnapper et A. Sérullaz), 1989-1990.
  • P. ROSENBERG et L.A. PRAT, Jacques-Louis David 1748-1825. Catalogue raisonné des dessins, 2 vol., Milan, Leonardo Arte, 2002.

LES GUERRES NAPOLÉONIENNES ET LA CHIRURGIE

  • J.-P. BINET, l’Acte chirurgical, Paris, O. Jacob, 1990.
  • Histoire de la médecine aux armées, tome 2, dir. A. Fabre, Paris, Charles Lavauzelle, 1984.
  • J.-F. LEMAIRE, La médecine napoléonienne, Paris, Nouveau monde éditions / Fondation Napoléon, 2003, coll. : « la bibliothèque Napoléon Études ».
  • J.-F. LEMAIRE, Les blessés dans les armées napoléoniennes, préf. J. Tulard, Paris, Lettrage distribution, 2002, coll. : « Lettrage, 2 ».
  • J.-F. LEMAIRE, notices sur les principaux médecins militaires de l’Empire in Dictionnaire Napoléon, dir. J. Tulard, Paris, Fayard, rééd. 1999.
NAPOLÉON ET LA PENSÉE DE SON TEMPS

  • J. BENOIT, « Napoléon et les livres » dans Livres précieux du musée de la Malmaison, exposition Rueil-Malmaison, 1992, Paris, R.M.N., 1992.
  • A. CASANOVA, Napoléon et la pensée de son temps. Une histoire intellectuelle singulière, Paris, éd. La Boutique de l’histoire, 2001.
  • D. LE GALL, « Contribution à l’étude du vocabulaire politique du Mémorial de Sainte-Hélène » dans Annales historiques de la Révolution française, n° 1, 2003, p. 145-152.
  • N. PETITEAU, sous la dir. de, Voies nouvelles pour l’histoire du Premier Empire : territoires, pouvoirs, identités : colloque, Avignon, 9 – 10 mai, Paris, Boutique de l’histoire, 2003.

LES MYTHES DE NAPOLÉON

  • R. DUFRAISSE, M. KERAUTRET, La France napoléonienne. Aspects extérieurs, Paris, Le Seuil, 1999.
  • A. JOURDAN, Napoléon, héros, imperator et mécène, Paris, Aubier, 1998.
  • Napoléon, de la mythologie à l’histoire, Paris, Le Seuil, coll. : « L’Univers historique », 1999.
  • N. PETITEAU, Lendemains d’Empire : les soldats de Napoléon dans la France du XIXe siècle, Paris, La Boutique de l’Histoire, 2003.
  • N. PETITEAU, Voies nouvelles pour l’histoire du Premier Empire. Territoires, pouvoirs, identités. Actes du colloque d’Avignon, 7-8 mai 2003.
  • N. PETITEAU, Napoléon, de la mythologie à l’histoire, Paris, Le Seuil, 1999.
  • J. TULARD, Le mythe de Napoléon, Paris, Colin, Collection U 2, 1971.

Vie politique et institutions

SAINT AUGUSTIN
- Œuvres, sous la dir. de Lucien Jerphagnon, t. I-III Paris, Gallimard, 1999-2002, coll. « Bibliothèque de la Pléiade ».
Sur Saint Augustin, lire :
- L. JERPHAGNON,
Saint Augustin, le pédagogue de Dieu, Paris, Gallimard, 2002, coll. « Découvertes ».
- S. LANCEL,
Saint Augustin, Paris, Fayard, 1999.
- H.-I. MARROU (avec la coll. d’A.-M. La Bonnardière),
Saint Augustin et l’Augustinisme, Paris, éd. du Seuil, 2003, coll. « Points Sagesses » (1ère éd. 1955).

754, UN SACRE ROYAL ET ALCUIN
- J. FAVIER,
Charlemagne, Paris, Fayard, 1999.
Sur 754, UN SACRE ROYAL
- G. BONNET et C. DESCATOIRE,
Les Carolingiens : 741-937, Paris, Armand Colin, 2001, coll. : « U Histoire ».
- I. GOBRY,
Pépin le Bref : père de Charlemagne, fondateur de la dynastie carolingienne, Paris, Pygmalion, 2001, coll. : « Histoire des rois de France ».
- J.-C. MALSY, « Un exemple de méthodologie en géographie historique. Le précepte de Pépin III, maire du palais, en faveur du monastère de Saint-Denis (a. 751) » dans
Nouvelle revue d’onomastique, n° 41-42, janvier 2004 (à paraître).
Sur ALCUIN
- Annales royales des Francs : 741-829, Paleo, 2001, coll. : « Sources de l’histoire de France ».
- L. HALPHEN,
Charlemagne et l’Empire carolingien, postf. Pierre Riché, Paris, Albin Michel, 1995, coll. : « bibliothèque de l’évolution de l’humanité » (nouv. éd. mise à jour et augm.).
- H. MARTIN, B. MERDRIGNAC,
Culture et société dans l’Occident médiéval, Ophrys, 1999, coll. : « Synthèse histoire ».

ALIÉNOR D’AQUITAINE
- G. DUBY,
Dames du XIIe siècle : Héloïse, Aliénor, Iseut et quelques autres, Paris, Gallimard, 1995.
- J. DUFOUR éd.,
Recueil des actes de Louis VI, roi de France (1108-1137), sous la dir. de Robert-Henri Bautier, 4 vol., Paris, Académie des inscriptions et belles-lettres, 1992-1994, coll. : « Chartes et diplômes relatifs à l’histoire de France ».
- E. - R. LABANDE, « Pour une histoire véridique d’Aliénor d’Aquitaine », dans
Bulletin de la Société des antiquaires de l’Ouest, 4e série, t. II, 1952, p. 175-234.
- R. LEJEUNE, « Rôle littéraire d’Aliénor d’Aquitaine », dans
Cultura neolatina, t. XIV, 1954, p. 5-57.
- R. PERNOUD,
Aliénor d’Aquitaine, Paris, Albin Michel, 1978 (1re édition, 1965).
- www.abbaye-fontevraud.com site du centre culturel de l’Ouest qui gère l’abbaye de Fontevraud où est enterrée Aliénor d’Aquitaine.

FONDATION DU COLLÈGE DE NAVARRE
- J. DE LAUNOY,
Regii Navarrae gymnasii Parisiensis historia, Parisiis, apud viduam E. Martini, 1677, 2 vol.
- N. GOROCHOV,
Le Collège de Navarre, de sa fondation (1305) au début du XVe siècle (1418). Histoire de l’institution, de sa vie intellectuelle et de son recrutement, Paris, Champion, 1997.
- A. TUILIER, Histoire de l’université de Paris et de la Sorbonne, Paris, Nouvelle librairie de France, 1994, 2 vol.

RÉDACTION DES COUTUMES DE FRANCE
- P. BULLY,
Charles VII : le roi des merveilles, Paris, Tallandier, 1998, coll. : « Figures de proue ».
- R. FILHOL, « La rédaction des coutumes en France aux XIVe et XVe siècles »,
La rédaction des coutumes dans le passé et dans le présent, J. Gilissen dir., Bruxelles, 1962, p. 63-85.
- G. DU FRESNE DE BEAUCOURT,
Histoire de Charles VII, 6 vol. Paris, 1881-1891.
- J. GOBRY,
Charles VII : la reconquête de la France, Paris, Tallandier, 2001, coll. : « La France au fil de ses rois ».
- A. RIGAUDIÈRE,
Penser et construire -l’État dans la France du Moyen Âge, Paris, C.H.E.F.F., 2003.
- A. RIGAUDIÈRE,
Pouvoir et institutions dans la France médiévale, vol. 2 : Des temps féodaux aux temps de l’État, Paris, A. Colin, 2003, coll. « U. Histoire ».
- M. VALE,
Charles VII, Oxford, 1974.

MICHEL DE L’HOSPITAL
- M. de l’HOSPITAL,
Discours pour la -majorité de Charles IX et trois autres discours, présentés par R. Descimon, Paris, 1993.
- M. de l’HOSPITAL,
Œuvres complètes…, pub. par P. J. S. Dufey, 3 vol., Paris, 1824 (reprint Slatkine, Genève, 1968-69).
- M. de l’Hospital,
Poésies complètes…, pub. par L. Bandy de Nalèche, Paris, 1857.
- D. CROUZET,
La sagesse et le malheur. Michel de l’Hospital chancelier de France, Seyssel, Champ Vallon 1998, coll. : « Époques ».
-
De Michel de l’Hospital à l’édit de Nantes. Politique et religion face aux Églises, sous la dir. de T. Wanegffelen, Clermont--Ferrand, 2002.
- L. PETRIS,
La plume et la tribune : Michel de l’Hospital et ses discours (1559-1562) ; suivi de l’édition du De initiatione Sermo (1559), Genève, 2002.
- M. SEONG-HAK KIM,
Michel de l’Hospital : the Vision of a Reformist Chancellor during the French Religious Wars, Kirksville, 1997.

FONDATION DE SAINTE-CROIX
- F. LEGARÉ,
Samuel de Champlain : père de la Nouvelle-France, Paris, XYZ, 2003, coll. : « Les grandes figures ».
- J. LIEBEL,
Pierre Dugua, sieur de Mons, fondateur de Québec, Croit vif, 1999, coll. : « Témoignages ».
- J. MATHIEU,
La Nouvelle-France : les Français en Amérique du Nord : XVIe-XVIIIe siècle, Belin / Presses de l’université de Laval, 1991, coll. : « Belin – Sup -histoire ».
- M. TRUDEL,
Histoire de la Nouvelle-France, t. II, Le comptoir 1607-1627, Montréal et Paris, Fides, 1966.
-
Samuel Champlain : 1570-1635, hommage au fondateur de Québec, soc. Littéraire de la Poste et de France Télécom, 1990.
- www.culture.gouv.fr/culture/nllefce : site de la mission de la recherche et de la technologie du ministère de la culture et de communication.
- www.archivescanadafrance.org : adresse Internet du « portail Champlain ».

CHARLES-MAURICE DE TALLEYRAND-PÉRIGORD
- A. BEAU,
Talleyrand, Royer, 1998.
- D. COOPER,
Talleyrand : un seul maître, la France, nouv. trad., Alvik Éditions, 2002.
- J.-P. FRIEDMAN,
Moi, Charles-Maurice, prince de Talleyrand-Périgord, s.l., éd. des Traboules, 2003, coll. : « Ma confession ».
- J. ORIEUX,
Talleyrand, Paris, Flammarion, 1998.
- E. de WARESQUIEL,
Talleyrand. Le prince immobile, Paris, Fayard, 2003, coll. : « Biographies ».
- Château de Valençay, 36600 Valençay Association « Les amis de Talleyrand », 39, rue des Saintes Maries – 41000 Blois
- Fondation Napoléon, 148, bd. Haussmann – 75008 Pari - www.amis-talleyrand.asso.fr - www.napoleon.org

DUPLEIX EST DESTITUE DE SA CHARGE DE GOUVERNEUR EN INDE
- P. HAUDRÈRE,
L’Empire des rois, 1500-1789, Paris, Denoël, 1997, coll. : « L’aventure coloniale de la France ».
- P. HAUDRÈRE, G. LE BOUEDEC, avec la part. de L. MÉZIN,
Les compagnies des Indes, Rennes, éd. Ouest-France, 2001.
- M. VIGIÉ,
Dupleix, Paris, Fayard, 1993.
- R. VINCENT dir.,
Pondichéry, 1674-1761 : l’échec d’un rêve d’empire, Paris, éd. Autrement, 1993, coll. : « Autrement – Série mémoire, N° 24 »
- Musée de la compagnie des Indes, Citadelle de Port-Louis – 56290 – Port-Louis, museeindes@mairie-lorient.f - www.lorient.com/musee

LOUIS DE BONALD

- L. de BONALD,
Démonstration philosophique du principe constitutif de la société (…), rééd., Paris, J. Vrin, 1985, p. 411-561.
- L. de BONALD,
Législation primitive considérée par la raison, rééd., Paris, J.-M. Place, 1988.
- J. GRITTI,
Bonald, la Révolution française et le réveil religieux, Paris, Bloud et Gay, s.d.
- D. KLINCK,
The French counter-revolutionary theorist Louis de Bonald (1754-1840), New York/Washington, P. Lang, 1996.
- P. ORY dir.,
Nouvelle histoire des idées politiques, postf. René Rémond, Hachette littérature, 1989, coll. : « Pluriel ».

INDEPENDANCE D’HAÏTI
- P. LACROIX,
Mémoires pour servir à l’histoire de la révolution de Saint-Domingue, Paris, 1819.
- T. MADIOU,
Histoire d’Haïti, Port-au-Prince, 1837.
- P. ROUSSIER,
Lettres du général Leclerc, Paris, 1937.
- V. SCHOELCHER,
Vie de Toussaint Louverture, Paris 1889.
- Y. BÉNOT et M. DORIGNY, dir.,
Rétablissement de l’esclavage dans les colonies françaises : ruptures et continuités de la politique coloniale française, 1800-1830 : aux origines de Haïti, actes du colloque international tenu à l’université de Paris VIII du 20 au 22 juin 2002, éd. organisée par l’association pour l’étude de la colonisation européenne, Paris, Maisonneuve et Larose, 2003.
- F. BLANCPAIN,
Un siècle de relations financières entre Haïti et la France (1825-1922), Paris, L’Harmattan, 2001.
- C.-L.-R. JAMES,
Les jacobins noirs, Paris, 1949.
- P.-R. JURIEN DE LA GRAVIÈRE,
Souvenirs d’un amiral, Paris, 1860.
- C. RIBBE,
L’Expédition, Paris, Rocher, 2003.

JACQUES NECKER
- Œuvres complètes de M. Necker publiées par M. le Baron de Staël-Hosltein, son petit-fils, Paris, Treuttel et Wûrtz Libraires, 1820, en 19 volumes.
- M
anuscrits de M. Necker publiés par sa fille, à Genève, chez J. J. Paschoud, Libraire, an XIII, précédé de Cu caractère de Mr Necker et de sa vie privée par Madame de Staël, Coppet, 25 octobre 1804.
Livres sur Jacques Necker :
- E. CHAPUISAT,
Necker (1732-1804), Paris, Librairie du Recueil Sirey, 1938.
- J.-D. BREDIN,
Une singulière famille : Jacques Necker, Suzanne Necker et Germaine de Staël, 1732-1792 ; Paris, Fayard, 1999.
- G. de DIESBACH,
Necker ou la faillite de la vertu, Paris, Perrin, 1987.
- J. EGRET,
Necker, Ministre de Louis XVI, 1776-1790, Paris, Librairie Honoré Champion, 1975.
- H. GRANGE,
Les idées de Necker, Paris, Librairie Klincksieck, 1974.
- Château de Coppet, 1296 Coppet, Suisse.

VICTOR SCHOELCHER
-
Esclavage et colonisation, recueil de textes de Victor Schoelcher réunis par E. Tersen, int. par A. Césaire, Paris, P.U.F., 1948.
- O. D. LARA,
De l’Oubli à l’Histoire. Espace et identité caraïbes, Paris, Maisonneuve et Larose, 1999.
- N. SCHMIDT,
Abolitionnistes de l’esclavage et réformateurs des colonies, 1820-1851. Analyse et documents, Paris, éd. Karthala, 2001.
- N. SCHMIDT,
Victor Schoelcher en son temps, Paris, Maisonneuve et Larose, 1998.
- N. SCHMIDT,
Victor Schoelcher, Paris, Fayard, 1994, (rééd. 1999).
- N. SCHMIDT,
Victor Schoelcher, I - Un homme - un siècle ; II - Documents inédits, ouvrages édités pour le bicentenaire de la naissance de V. Schoelcher, Paris, L’Harmattan, 2003.
- Les Amis de Schoelcher – Maison Schoelcher – musée de la Hardt, 13, rue des -Seigneurs, 68740 Fessenheim.
- Comité international du souvenir de -Victor Schoelcher, Aéroport Pôle Caraïbes, 97139 Abymes – Guadeloupe.
- www.senat.fr/evenement/schoelcher/present1.html

CRÉATION DE LA COMPAGNIE DU CHEMIN DE FER DE L’EST
- BELTAN, P. GRISET,
Histoire des techniques aux XIXe et XXe siècles, Paris, A. Colin, 1990, coll. : « Cursus ».
- K. BOWIE,
Les grandes gares parisiennes du 19e siècle, Paris, délégation de l’action artistique de la ville de Paris, s.d.
- F. CARON,
Histoire des chemins de fer en France (1740-2000), 2 vol., Paris, Fayard, 1997.
- F. CARON,
Histoire économique de la France : XIXe-XXe siècles, Paris, A. Colin, 1995, coll. : « Histoire ».
- L. GIRARD,
La politique des travaux publics sous le Second Empire, Paris, A. Colin, 1952.
- L. JOUFFROY,
La ligne de Paris à la frontière d’Allemagne (1825-1852), Paris, -Barreau, 1932, 3 vol.

LOUIS HUBERT LYAUTEY
- H. de CHARETTE,
Lyautey : un destin français en dialogue avec le monde, Paris, Lattès, 1997.
- P. DOURY,
Lyautey : Un saharien atypique, préf. de J. Frémeaux, Paris, L’Harmattan, 2002, coll. : « Mémoires du XXe siècle ».
- D. RIVET,
Lyautey et l’institution du protectorat français du Maroc : 1912-1925 3 vol., Paris, l’Harmattan, 1996, coll. : « Histoire et perspectives méditerranéennes ».
- D. RIVET,
Le Maroc de Lyautey à Mohammed V : le double visage du protectorat, Paris, Denoël, 1999, coll. : « destins -croisés ».
- P. VENIER,
Lyautey avant Lyautey, Paris, L’Harmattan, 1997.
Les archives privées de Lyautey sont conservées par les Archives nationales, section des archives privées, sous la cote 475 AP ; le Centre des archives d’outre-mer (20, chemin du Moulin Detesta ; 13090 – Aix-en-Provence ; tél. : 04.92.93.38.50 ; télécopie : 04.42.93.38.89) conserve quant à lui de nombreux fonds susceptibles d’éclairer ces pages de l’histoire de France.

L’ENTENTE CORDIALE
- M. AGULHON,
La République, t. 1 : L’élan fondateur et la grande blessure : 1880-1932, Paris, Hachette littératures, 1999, coll. : « Pluriel ».
- L. CLAEYS,
Delcassé, s.l., éd. Acala, 2001.
- J. DROZ,
Les Causes de la Première Guerre mondiale : essai d’historiographie, Paris, Seuil, 1973, coll. : « Points. Histoire ».
- J.-B. DUROSELLE,
La France de la « Belle époque », Paris, éd. Richelieu 1972, rééd. aux Presses de la Fond. nat. des sciences pol., 1992.
- J. ESTEBE,
Les Ministres de la République : 1871-1914, Paris, Presses de la Fondation nationale des sciences politiques, 1982.
-
Le Nationalisme français : anthologie, 1871-1914, éd. Raoul Girardet, Paris, Seuil, 1983, coll. : « Points. Histoire ».
- J. MATRAT,
Histoire des relations franco-anglaises, Paris, Nouv. Éd. latines, 1953.
- C. ZORGBIBE,
Delcassé : le grand ministre des Affaires étrangères de la IIIe République, Paris, Olbia, 2002.

NAISSANCE DE L’HUMANITÉ
Outre les ouvrages cités par M. Jeanneney dans son article, on pourra se reporter à :
- M. GALLO,
Le grand Jaurès, Pocket, 1986, coll. : « Pocket. Histoire ».
-
Grandes plumes dans l’Humanité : 1904-1939, éd. René Ballet, Paris, Messidor, 1990.
-
Jaurès et les intellectuels, dir. Madeleine Rebérioux, Gilles Candar, Paris, éd. de l’Atelier, 1994, coll. : « Patrimoine ».
- J.-N. JEANNENEY,
Jaurès, Paris, Nathan, 2002, coll. : « Photo Poche. Histoire ».
- J.-N. JEANNENEY,
Une histoire des médias, des origines à nos jours, Paris, Seuil, 2001, coll. : « Points Histoire ».
-
L’Humanité : la une, Paris, Plon, 1998.
- M. REBÉRIOUX,
Jaurès : la parole et l’acte, Paris, Gallimard, 1994, coll. : « Découvertes Gallimard : Histoire ».
- M. REBÉRIOUX, « Naissance de l’Humanité »,
Cahiers Jean Jaurès, n° 59, oct.-déc. 1975.
L’Humanité, 32, rue Jean-Jaurès 93200 Saint-Denis.
Les archives du journal seront déposées aux archives départementales de la Seine-Saint-Denis (14, rue Carnot – 93000 Bobigny) grâce à un contrat de dépôt dont la signature est prévue à l’automne 2003). www.humanite.presse.fr

WALDECK-ROUSSEAU
- C. ANDRIEU, G. LE BÉGUEC, D. TARTAKOWSKY, dir.,
Associations et champ politique : la loi de 1901 à l’épreuve du siècle, Paris, Publications de la Sorbonne, 2001, coll. : « Histoire de la France aux XIXe et XXe siècles ».
- J. JAURÈS,
Œuvres, éd. sous la dir. de M. Rebérioux et G. Candar, vol. VII, Paris, Fayard, 2001.
- J. PELLISSIER, dir.,
À but non lucratif, s.l., éd. Fiochbacher, 2001.
- M. REBÉRIOUX, « Les associations » dans
Le dictionnaire critique de la République, dir. V. Duclert et C. Prochasson, Paris, Flammarion, 2002.
- P. SORLIN,
Waldeck-Rousseau, Paris, A. Colin, 1960.

HENRI WALLON
- C. CHARLE,
Les professeurs de la faculté des lettres de Paris : dictionnaire biographique, 1809-1939 publ. Institut d’histoire moderne et contemporaine, 2 vol., Paris, INRP / éd. du CNRS, 1986, coll. : « Histoire biographique de l’enseignement ».
-
Institut de France, le second siècle 1895 – 1995, dir. J. Leclant, II, Paris, 2001.
- J. JOLLY,
Dictionnaire des parlementaires français (1889-1940), Paris, P.U.F., 1973.
-
Les immortels du Sénat : 1875-1918 : les cent seize inamovibles de la Troisième République, dir. J.-M. Mayeur, A. Corbin, coll. A. Schweitz, Paris, Publications de la Sorbonne, 1995, coll. : « Histoire de la France aux XIXe et XXe siècles ».
-
Premiers ministres et présidents du Conseil : histoire et dictionnaire raisonné des chefs du gouvernement en France (1815-2002), dir. B. Yvert, Paris, -Perrin, 2002.
- B. YVERT,
Dictionnaire des ministres de 1789 à 1989, préf. J. Tulard, Paris, Perrin, 2002.
-Association des descendants et amis d’Henri-Alexandre Wallon ; 65, avenue Kennedy – 59800 Lille

CAMPAGNE DE L’ABBÉ PIERRE
- L. COUTAZ,
40 ans avec l’abbé Pierre, préf. H. Theule, Bayard Éditions--Centurion, 1988.
- M. DEVORT, A. AMAR :
L’Abbé Pierre, hiver 54 : d’après le film de D. Amar, prod. Par C. Ardan, Éditions 1, 1990.
- H. LE BOURSICAUD,
Compagnon de l’abbé Pierre : dix ans de voisinage, Paris, Nouvelle Cité, 1988, coll. : « Récit ».
- D. LEFÈVRE,
Les combats d’Emmaüs, le Cherche midi éditeur, 2001.
- P. LUNEL,
L’Abbé Pierre : l’insurgé de Dieu, prés. J. Raoul-Duval, Paris, Éditions 1 Stock, 1989.
- Abbé PIERRE,
Une terre et des hommes, Éditoriaux de la Revue « Faim et Soif » de 1954 à 1989, Espace Documents, coll. : « Racines », 1989.
Les archives de l’abbé Pierre et d’Emmaüs international sont déposées au centre des archives du monde du travail ; 78, bd du Général Leclerc ; BP. 405 ; 59057 Roubaix cedex ; consultation sur autorisation du déposant.
www.emmaus-international.org
www.archivesnationales.culture.gouv.fr/camt/fr/inventaires2000/2000050-1.html

LA BATAILLE DE DIÊN BIÊN PHU
- D. ARTAUD, L. KAPLAN (sous la dir. de),
Diên Biên Phu, La Manufacture, 1989.
- J. DALLOZ,
Diên Biên Phu, La documentation française, 1991.
- J. DALLOZ, « Diên Biên Phu »,
Historia, mars 1992.
- J. DALLOZ,
La Guerre d’Indochine, 1945-1954, Le Seuil, coll. : « Points-Histoire », 4e éd. 2002.
- P. GRAUWIN,
J’étais médecin à Diên Biên Phu, France-Empire, 1992.
- P. ROCOLLE,
Pourquoi Diên Biên Phu ?, Flammarion, 1968.
- J. ROY,
La Bataille de Diên Biên Phu, Albin Michel, 1989.

INSTAURATION DE LA T.V.A.
- M. LAURÉ,
La taxe sur la valeur ajoutée, Paris, libr. du recueil Sirey, 1953 (2e éd.).
- M. LAURÉ,
Traité de politique fiscale, Paris, P.U.F., 1956.
- G. EGRET,
La T.V.A., Paris, P.U.F., 1996 (4e éd.), coll. : « Que sais-je ».
- G. DELORME,
De Rivoli à Bercy,Souvenirs d’un inspecteur des finances, 1952-1998, préf. V. Giscard d’Estaing, Paris, Comité pour l’histoire économique et financière de la France, 2000, coll. : « Histoire économique et financière de la France-Mémoire ».

LÉON JOUHAUX
- M. DREYFUS,
Histoire de la C.G.T. (1895-1995), Bruxelles, Éditions -Complexe, 1995, coll. : « Questions au XXe siècle ».
- B. GEORGES, D. TINTANT,
Léon -Jouhaux. Des origines à 1921, Paris, P.U.F., 1962.
- B. GEORGES, D. TINTANT, M.A. RENAULD,
Léon Jouhaux dans le mouvement syndical français, Paris, P.U.F., 1979.
- G. GROUX, R. MOURIAUX,
La C.G.T. Crises et alternatives, Paris, Economica, 1992.
- P. KARILA-COHEN, B. WILFERT,
Leçon d’histoire sur le syndicalisme en France, Paris, P.U.F., 1998, coll. « Major ».

L’INVESTITURE DE PIERRE-MENDÈS FRANCE
- J.-D. BREDIN,
Un tribunal au garde-à-vous : le procès de Pierre Mendès France (9 mai 1941), Fayard, 2002.
-
Éthique et démocratie : l’exemple de Pierre Mendès France ; actes du colloque organisé à Grenoble les 17 et 18 octobre 1997,
éd. Institut Pierre-Mendès-France, Mairie de -Grenoble, université de Grenoble, éd. D. Franche, éd. Le Cherche Midi Éditions 1, 1998, coll. : « documents ».
- R. KRAKOVITCH,
Le Pouvoir et la rigueur : Pierre Mendès France, François Mitterrand, Publisud, 1994, coll. : « La France au fil des siècles ».
- J. LACOUTURE,
Pierre Mendès France, Paris, Seuil, 2003, coll. : « Points ».
-
Le Citoyen Mendès France : 15 témoignages, éd. J. Daniel, J. Lacouture, Paris, Seuil, 1992, coll. : « L’histoire immé-diate ».
-
Les accords d’Évian : en conjoncture et en longue durée, éd. R. Galissot, Karthala, 1977, coll. : « Hommes et sociétés ».
- P
ierre Mendès France et l’esprit républicain : Pierre Mendès France, un destin politique, actes du colloque organisé par l’Institut Pierre Mendès-France et l’Assemblée nationale, Paris, 17 juin 1994, éd. Le Cherche Midi, 1996.
- F. STASSE, Mendès France, Michalon, 2003.

CESSION DES ÉTABLISSEMENTS FRANÇAIS DE L’INDE
- C. ARPI, « Nehru et la France, les relations franco-indiennes de 1947 à 1954 », dans
Les relations entre la France et l’Inde de 1673 à nos jours sous la dir. de J. Weber, Paris, les Indes savantes, 2002.
-
Histoire de l’Inde moderne, 1480-1950, sous la dir. de C. Markovitz, Paris, Fayard, 1994.
-
L’Aventure des Français en Inde, XVIIe-XIXe siècles, sous la dir. de R. Vincent, Paris, éd. Kailash, 1998.
- K. NEOGY,
Decolonization of French India, Liberation Movement and Indo-French Relations, 1947-1954, Paris, Institut français de Pondichéry, 1997. www.pondichery.com

Littérature
et sciences humaines


TRADUCTION DU GUIDE DES ÉGARÉS DE MAÏMONIDE

- Moïse MAÏMONIDE,
Le Guide des Égarés, trad. de l’arabe par S. Munk, préf. de C. Birman, Le Traité des Huit chapitres, trad. de l’arabe par J. Wolf, préf. de F. Rausky, nouv. éd. revue par C. Mopsik, Lagrasse, Verdier 1992.
- Moïse MAÏMONIDE,
Le Guide des Égarés, éd. et trad. de l’arabe par S. Munk, préf. de H Zafrani, éd Maisonneuve et Larose, 2003.
- Moïse MAÏMONIDE,
Traité de logique, trad. de l’arabe, présentation et notes de Remi Brugus, Paris, Desclée de Brouwer, 1996.
- G. DAHAN,
Les intellectuels chrétiens et les juifs au Moyen Âge, Paris, éd. du Cerf 1990, coll. : « Patrimoines ».
- M.-R. HAYOUN,
Maïmonide ou l’autre Moïse 1138-1204, préf. de J. Jolivet, Paris J.-C. Lattès, 1994.
- G. NAHON,
Métropoles et périphéries séfarades d’Occident. Kairouan, Amsterdam, Bayonne, Bordeaux, Jérusalem, Paris, éd. du Cerf, 1993, coll. : « Passages ».
Parmi les nombreux sites répertoriés :
http://www.sijmen.nl/filo/maimonides.html
http://www.lib.com.ac.uk/Taylor-Schechter/ T-S12_192.html (lettre autographe de Maïmonide)
http://www.artnet.com/library/05/0532/TO53241.ASP (manuscrits -enluminés)

PÉTRARQUE
- PÉTRARQUE,
Le Chansonnier, Paris, Aubier, 1969, coll. : « coll. bilingue ».
- PÉTRARQUE,
Canzoniere/Le Chansonnier, Paris, Bordas, 1988.
- PÉTRARQUE,
Le Chansonnier : canzoniere, éd. et trad. de l’italien P. Blanc, Paris, Garnier, 1989.
- C. BEC, F. LIVI,
La littérature italienne, Paris, PUF, 2003, 3 éd. corr., coll. : « Que sais-je ».

JEAN FROISSART
- J. FROISSART,
Œuvres, éd. Kervyn de Lettenhove, Bruxelles, 1867-1877, 28 vol. dont 25 pour les Chroniques et 3 pour les Poèmes, éd. par A. Scheler.
- J. FROISSART,
Chroniques, éd. S. Luce, G. Raynaud et L. Mirot, 15 vol., Paris, Soc. de l’Histoire de France, 1869-1875, (manque le Livre IV).
- J. FROISSART,
Chroniques, éd. sous la dir. de Peter F. Ainsworth et George T. Diller, livres I et II, Paris, L.G.F., 2001, coll. : « Le Livre de Poche. Lettres gothiques ». 2e vol. (livres III et IV) à paraître en 2004, éd. Peter F. Ainsworth et Alberto Varvaro. Texte non intégral.
- J. FROISSART,
L’Espinette amoureuse, éd. Anthème Fourrier, Paris, Klincksieck, 1972.
- J. FROISSART,
La Prison amoureuse, éd. Anthème Fourrier, Paris Klincksieck, 1974.
- J. FROISSART,
Le Joli buisson de Jonece, éd. Anthème Fourrier, Genève, Droz, 1975.
- J. FROISSART,
Méliador, éd. Auguste Longnon, 3 vol., Paris S.A.T.F., 1895-1899.
- F.-S. SHEARS,
Froissart Chronicler an Poet, Londres, G. Routledge and sons, 1930.
- M. ZINK,
Froissart et le temps, Paris, P.U.F., 1998, « Moyen Âge ».

L’ARIOSTE COMMENCE LE ROLAND FURIEUX
L’édition de référence est :
- L. ARIOSTO,
Orlando furioso, a cura di E. Bigi, 2 vol., Milan, Rusconi, 1982.
- L’ARIOSTE,
Roland furieux, 4 vol., intr., trad. de l’italien et notes d’A. Rochon, Paris, Les Belles Lettres, 2002, coll. : « Bibliothèque italienne ».
- CIORANESCU,
L’Arioste en France des origines à la fin du XVIIIe siècle, Slatkine, 1970.
- T. ROTH ;
Der Einfluss von Ariost’s Orlando furiozo auf das französische -Theater, Slatkine, 1971.
Centre interuniversitaire de recherche sur la Renaissance italienne, centre Bièvre, 1 et 5, rue Censier – 75005 Paris

JACQUES-BÉNIGNE BOSSUET
Éditions récentes et disponibles :
- J.-B. BOSSUET,
Œuvres, Paris, Gallimard, 1971, coll. : « Bibliothèque de la Pléiade ».
- J.-B. BOSSUET,
Oraisons funèbres, éd. J. Truchet, bibl. T. Goyet, Paris, -Garnier, 1998, coll. : « classiques Garnier ».
- J.-B. BOSSUET,
Sermons. Le Carême du Louvre, Paris, Gallimard, 2001, coll. : « Folio classique ».
Sur Bossuet :
- M. CRÉPU,
Le tombeau de Bossuet, Paris, Grasset, 1997.
- J. LE BRUN,
La spiritualité de Bossuet prédicateur, Paris, Klincksieck, 2002.
- A. RÉGENT, N. LAURENT,
Sermons et Le carême du Louvre de Bossuet, Neuilly, éd. Atlande, 2002.
Les Amis de Bossuet, 20, rue de Chaage – 77100 Meaux Musée Bossuet, 5, place Charles de Gaulle – 77100 Meaux

LOUIS BOURDALOUE
La bibliographie disponible est particulièrement indigente ; on peut citer :
- H. CHEROT :
Bourdaloue inconnu : prédication, correspondance, lettre inédite au grand Condé, éloge funèbre de Henri II de Bourbon-Condé, oraison funèbre du grand Condé, Paris-Genève, Slatkine, 1971.
- J.-P. LANDRY,
La Prédication de -Bourdaloue. Rhétorique et morale, Paris, Université de Paris IV – Sorbonne, 1984, 4 vol.
- A. RAVIER, « Résurgence de Bourdaloue », Nouvelle revue théologique, Namur, t. 113, n° 4, 1991.
- A. RICHARDT,
Bourdaloue (1632-1704), l’orateur des rois, préf. J.-F. Chiappe, Paris, In-fine, 1995, coll. : « Histoire ».

ANTOINE GALLAND TRADUIT LES MILLE ET UNE NUITS
- J.-E. BENCHEIKH,
Les Mille et une Nuits ou la parole prisonnière, Paris, Gallimard, 1988.
- R. KHAWAM, I :
Dames insignes et serviteurs galants, II : Les cœurs inhumains, III : Les passions voyageuses, IV : La saveur des jours, Paris, Phébus, 1986-1987.
-
Les Mille et une Nuits, contes arabes, trad. d’Antoine Galland, Paris, Garnier-Flammarion, 1965, 3 vol.
-
Les Mille et une Nuits, choix de contes, trad. par J.-E. Bencheikh et A. Miquel, Paris, Gallimard, 1991-2001, 4 vol., coll. : « Folio Gallimard ».
-
Les Mille et une Nuits, J.-E. Bencheikh, C. Bremond et A. Miquel, Paris, Gallimard, 1991.
- A. MIQUEL,
De quelques-unes des Mille et une nuits, Fata Morgana, 2001.
- A. MIQUEL,
Sept contes des Milles et une Nuits, Paris, Sindbad, 1981.

LE TRAITÉ DES SENSATIONS DE CONDILLAC

Éditions récentes :
- E. BONNOT DE CONDILLAC,
Traité des sensations, Paris, Fayard, 1984, coll. : « Corpus des œuvres de philosophie en langue française ».
- E. BONNOT DE CONDILLAC,
Traité des systèmes, Paris, Fayard, 1991, coll. : « Corpus des œuvres de philosophie en langue française ».
- E. BONNOT DE CONDILLAC,
L’art d’écrire, Paris, Le Pli, 2002.
Sur Condillac :
- A. BERTRAND, dir.,
L’origine du langage, Paris, P.U.F., 2002, coll. : « Débats philosophiques ».
- A. BERTRAND,
Vocabulaire de Condillac, Paris, Ellipses, 2003, coll. : « Vocabulaire de ».
- A. CHARRAK,
Empirisme et métaphysique, Paris, Vrin, 2003.
« Condillac et l’Essai sur l’origine des connaissances humaines »,
Revue de métaphysique et de morale, Paris, janv.-mars 1999, n° 1.
- J. DERRIDA,
L’archéologie du frivole, Paris, Denoël / Gontier, éd. Galilée, 1973 (rééd. 1990), coll. : « la philosophie en effet ».
- J. SGARD, dir.,
Condillac et les problèmes du langage, Textes recueillis par J. Sgard, Paris-Genève, éd. Slatkine, 1982.
- N. ROUSSEAU,
Connaissance et langage chez Condillac, Genève, Droz, 1986.
- J. SGARD, dir.,
Corpus Condillac, Paris-Genève, éd. Slatkine, 1981.
Une édition critique des œuvres complètes de Condillac est en préparation à la librairie Vrin.

KANT

- E. KANT, Œuvres philosophiques, sous la dir. de F. Alquié, Paris Gallimard, 1980-1986, 3 vol., « Bibliothèque de la Pléiade ».
Sur Kant :
- L.-E. BOROWSKI, R.-B. JACHMANN, E.-A. WASIANSKI,
Kant intime, Paris, Grasset, 1985.
- L. FERRY,
Homo Aestheticus, l’invention du goût à l’âge démocratique, Paris, Grasset, 1992.
- A. GOULYGA,
Emmanuel Kant, une vie, trad. du russe Jean-Marie Vaysse, Paris, Aubier - Montaigne, 1985.
- B. VERLEGY,
Kant ou l’invention de la liberté, Paris, Milan, 2001, coll. : « Les essentiels Milan ».
Il existe des centaines de sites Internet sur Kant. On peut citer :
• un site allemand de référence : www.hkbu.edu.hk/~ppp/Kant.html
• un site français : www.chez.com/kant
• la présentation de l’Unesco : www.ibe.unesco.org/International/Publications/Thinkers/ThinkersPdf/Kantf.PDF

GEORGE SAND
Édition de ses œuvres :
- G. SAND,
Œuvres autobiographiques, éd. établie, annotée et présentée par G. Lubin, Paris, Gallimard, 1970-1971 (rééd. 1978), 2 vol., coll. : « Bibliothèque de la Pléiade ».
- G. SAND,
Correspondance, 1812-1876, éd. G. Lubin, Paris, Garnier, 1964-1990, 25 vol. ; suppléments (1821-1876), Paris, éd. du Lérot, 1995.
Les romans ont fait l’objet d’éditions successives, plus ou moins complètes :
- G. SAND,
Œuvres complètes, Paris, Michel Lévy-Calmann-Lévy, 1863-1926, 35 vol., repris par Slatkine Reprints, 1979-1980.
Ils ont été édités par les éd. d’Aujourd’hui (éd. Lubin), coll. : « Les Introuvables » en 30 vol. (ne comportent pas les plus classiques) ; puis par les éd. de l’Aurore qui publient chaque année un certain nombre de titres.
G. SAND,
Questions d’art et de littérature, éd. H. Bessis et J. Glasgow, Paris, éd. des femmes, 1991.
G. SAND, Politique et Polémiques, 1843-1850, éd. M. Perrot, Paris, Impr. Nat., 1997.
Sur George Sand :
-
Album Sand, Iconographie réunie et commentée par G. Lubin, 480 ill., Paris, Gallimard, 1973, coll. : « bibliothèque de la Pléiade ».
- J. BARRY,
George Sand ou le scandale de la liberté, Paris, Le Seuil, 1982 (rééd. 1992), coll. : « Points-Essais ».
- B. HAMON,
George Sand et la politique, préf. M. Perrot, Paris, L’Harmattan, 2001, coll. : « critiques littéraires ».
- M. HECQUET,
Poétique de la parabole : les romans socialistes de George Sand, 1800-1845, Paris, Klincksieck, 1994.
- I. HOOG-NAGINSKI,
George Sand : l’écriture ou la vie, trad. de l’américain par N. Dormoy en coll. avec l’auteur, Paris, Honoré Champion, 1999.
- N. MOZET,
George Sand, écrivain de romans, Saint-Cyr-sur-Loire, Christian Pirot, 1997.
- N. MOZET (dir.),
George Sand, une correspondance, éd. Christian Pirot, 1994, coll. : « Le voyage immobile ».
Les Amis de George Sand, Musée de la vie romantique, 16, rue Chaptal – 75009 Paris – Périodique :
Les Amis de George Sand
La Hofstra University publie la revue George Sand studies
http://www.amisdegeorgesand.info
http://www.georgesand.culture.fr : le site du ministère de la culture et de la communication

CHARLES-AUGUSTIN SAINTE-BEUVE

- M. BRIX,
Sainte-Beuve ou la libération critique, Le Chasse au snark, 2002, coll. : « Critique », 6.
- N. CASANOV A, Sainte-Beuve, Mercure de France, 1995.
- M. CRÉPU,
Sainte-Beuve : portrait d’un sceptique, Perrin, 2001, coll. : « Portraits d’histoire », 3.
- W. LEPENIES,
Sainte-Beuve : au seuil de la modernité, trad. de l’allemand B. Lortholary, Jeanne Étoré, Gallimard, 2002, coll. : « Bibliothèque des idées ».
-
Pour ou contre Sainte-Beuve : le Port-Royal, congrès de Lausanne, 1992, éd. Société des amis de Port-Royal, Labor et Fides, 1993.
- M. PROUST,
Contre Sainte-Beuve, préf. de B. de Fallois, Gallimard, 1987, coll. : « Folio essais », 68.

OBERMAN DE SENANCOUR
Dernières éditions :
- É. de SENANCOUR,
Obermann : dernière version, introd., présentation et notes par B. Didier, Paris, Honoré Champion, 2003.
( É. de SENANCOUR,
Oberman, Paris, Hachette, 1984, coll. : « classiques de poche ».
( É. de SENANCOUR,
Oberman, G. Flammarion, présentation F. Bercegol, 2003.
( É. de SENANCOUR,
Rêveries : édit. de 1833, présentation de B. Didier, Paris, Le Passeur, 2001.
Sur Senancour :
- B. LE GALL-DIDIER,
L’imaginaire chez Senancour, Paris, José Corti, 1966, 2 vol.
- B. DIDIER,
Senancour romancier, Paris, S.E.D.E.S., 1986.
- J. MERLANT,
Senancour (1770-1846) : sa vie, son œuvre, son influence, Paris, 1907, Genève, Slatkine reprints, 1970.
- A. MONGLOND,
Le journal intime d’Oberman, Grenoble, Arthaud, 1947.
- M. RAYMOND,
Senancour, sensations et révélations, Corti, 1965.

LAMENNAIS
Éditions récentes de ses œuvres :
- F. de LAMENNAIS,
Affaires de Rome, préf. J. Cabanis, Paris, Manufacture, 1986, coll. : « L’Histoire partagée ».
- F. de LAMENNAIS,
Correspondance générale, Paris, Armand Colin, 1972-1982, 9 vol.
- F. de LAMENNAIS,
Œuvres complètes, éd. L. Le Guillou, Paris-Genève, Slatkine, 1980, 11 vol.
- F. de LAMENNAIS,
Paroles d’un croyant, Paris, Flammarion, 1973, coll. : « Nouvelle bibliothèque romantique ».
- F. de LAMENNAIS,
Paroles d’un croyant, préf. et notes A. Derval, Paris, Pocket, 1996, coll. : « Agora ».
Sur Lamennais :
- C. CHAUVIN,
Lamennais ou l’impossible conciliation, 1782-1854, Desclée de Brouwer, 1999, coll. : « Temps et visages ».
- L. LE GUILLOU,
Les Lamennais : deux destins, Paris, éd. de l’Atelier, 1990.
Lamennais : 100e anniversaire de sa mort, Paris, Bibliothèque nationale, 1954.

FONDATION DU FÉLIBRIGE

- S. CALAMEL, D. JAVEL,
La langue d’oc pour étendard, Toulouse, Privat, 2002.
- P. FABRE, G. BLUA,
Mistral en héritage : entretiens avec Gérard Blua, s.l., éd. Autres temps, 2002, coll. : « Temps vifs ».
- R. JOUVEAU,
Histoire du félibrige, Nîmes, M.-T. Jouveau, 1970-1982, 4 vol.
- P. MARTEL,
Histoire et anthologie de la littérature occitane, vol. 3, du XIe siècle à nos jours, s.l., Presses du Languedoc, 2003, coll. : « Patrimoine ».
- P. MARTEL, « Le félibrige » dans
Les lieux de mémoire, dir. Pierre Nora, III, vol. 2, pp. 567-611.
Félibrige, Parc Jourdan, 8 bis, avenue Jules-Ferry – 13100 Aix-en-Provence - felibrige@infonie.fr - www.felibrige.com

ARTHUR RIMBAUD
Sur l’œuvre :
- A. RIMBAUD,
Œuvres complètes, éd. A. Adam, Paris, Gallimard, 1972, coll. : « Bibliothèque de la Pléiade ».
- A. RIMBAUD,
Œuvres, Paris, Garnier, 1960, rééd. 1981, coll. : « Bibliothèque de prestige ».
- A. RIMBAUD,
Œuvres complètes, éd. P. Brunel, Paris, L.G.F., 1999, coll. : « Classiques modernes ».
- A. RIMBAUD, Œuvres complètes, éd. S. Murphy, Paris, H. Champion, 2000-2003, coll. : « Textes de littérature moderne et contemporaine » (Ont seuls paru les tomes I (Poésies) et IV (Fac-similés).
- A.RIMBAUD,
Rimbaud, l’œuvre manuscrite intégrale, éd. Claude Jeancolas, Paris, Textuel, 1996-1997, 2 coffrets.
Sur Rimbaud :
- Y. BONNEFOY,
Rimbaud, Paris, éd. du Seuil, 1961 (rééd. 1994).
- P. BRUNEL,
Rimbaud, Paris, L.G.F., 2002, coll. : « Le livre de poche références ».
- A. GUYAUX,
Poétique du fragment : essai sur les Illuminations de Rimbaud, Neuchâtel, La Baconnière, 1985, coll. : « Langages ».
- A. JOUFFROY,
Rimbaud nouveau, Paris, éd. du Rocher, 2002.
- M. MURAT,
L’Art de Rimbaud, Paris, José Corti, 2002.
- J.-J. LEFRÈRE,
Arthur Rimbaud, Paris, Fayard, 2001.
- R. MUNIER,
L’ardente patience d’Arthur Rimbaud, Paris, José Corti, 1994.
- S. MURPHY,
Rimbaud et la ménagerie impériale ; Le premier Rimbaud ou l’apprentissage de la subversion, C.N.R.S., Presses universitaires de Lyon, 1991.
- J.-L. STEINMETZ,
Arthur Rimbaud : une question de présence, Paris, Tallandier, 1999, coll. : « Figures de proue ».
- D. de VILLEPIN,
Éloge des voleurs de feu, Paris, Gallimard, 2003, coll. : « Blanche ».
Les Amis de Rimbaud, 50, rue de Charonne – 75011 Paris (président P. Brunel, publication : Rimbaud vivant. Bulletin des amis de Rimbaud.
Musée-bibliothèque Arthur Rimbaud, BP 490 – 08109 Charleville-Mézières cedex
http://www.membres.lycas.fr/lesamisderimbaud

JEAN-CHRISTOPHE DE ROMAIN ROLLAND

- R. ROLLAND,
Jean-Christophe, Paris, Albin Michel, 1966.
Sur Romain Rolland et sur Jean--Christophe
- J.-B. BARRÈRE,
Romain Rolland, Paris, Seuil, 1978.
- J.-B. BARRÈRE,
Romain Rolland : l’âme et l’art, Paris, Albin Michel, 1966.
- A.-M. CHAGNY-SÈVE, éd.,
Permanence et pluralité de Romain Rolland. Actes du colloque de Clamecy, 22-24 sept. 1994, conseil général de la Nièvre, 1995.
- M. DESCOTES,
Romain Rolland, Paris, éditions du Temps présent, 1948.
- B. DUCHATELET,
La Genèse de « Jean-Christophe » de Romain Rolland, Paris, Lettres modernes Minard, 1978, coll. : « bibliothèque des lettres modernes ».
- B. DUCHATELET,
Romain Rolland. La pensée et l’action, Brest, université de Brest, 1997.
- B. DUCHATELET,
Romain Rolland tel qu’en lui-même, Paris, Albin Michel, 2002.
- J. ROBICHEZ,
Romain Rolland, Paris, Hatier, 1961.
- S. ZWEIG,
Romain Rolland, trad. de l’allemand O. Richez, révisé par S. Niémetz, Paris, L.G.F., 2003, coll. : « Le livre de poche ».
Association Romain Rolland, Mémoire et rencontres autour d’un grand Européen – mairie de Brèves (58530)
L’Amitié Charles Péguy, chez F. Gerbod, 12, rue Notre-Dame-des-champs – 75006 Paris
Centre Jean-Christophe – 89450 Vézelay - Musée Romain Rolland 58500 Clamecy

LA VIE D’UN SIMPLE D’EMILE GUILLAUMIN
Éditions récentes d’œuvres d’É. Guillaumin :
- É. GUILLAUMIN, « Au vieux temps », s.l.,
Cahiers bourbonnais, 1973, n° 46.
- É. GUILLAUMIN,
Cent dix-neuf lettres d’Émile Guillaumin (1894-1951), autour du mouvement littéraire bourbonnais, dont 73 inédites, Paris, Klincksieck, 1969, coll. : « Publications de la faculté des lettres et sciences humaines de Paris-Nanterre ».
- É. GUILLAUMIN,
Histoires bourbonnaises, préf. S. Souchon, s.l., Plein chant, 1986, coll. : « Voix d’en bas ».
- É. GUILLAUMIN,
La vie d’un simple, Paris, L.G.F., 1977, coll. : « Le livre de Poche ».
- É. GUILLAUMIN,
Paysans par eux-mêmes, Paris, Stock, 1953 (rééd. 1980), coll. : « Stock plus. Nature » (Anthologie de lettres de travailleurs agricoles).
- É. GUILLAUMIN,
Près du sol, Plein chant, 1981, coll. : « Voix d’en bas ».
- É. GUILLAUMIN, « Six ans de lutte -syndicale » (1906-1911), s.l.,
Cahiers bourbonnais, 1978, n° 75.
- É. GUILLAUMIN,
Tableaux champêtres, éd. M. Ragon, Paris-Genève, Slatkine, 1980.
Sur É. Guillaumin :
- M. ARLAN,
Le paysan français à travers la littérature, textes choisis et préfacés, Paris, Stock, 1941.
-
Cheminements et rencontre de l’œuvre d’Émile Guillaumin, colloque de Moulins, 1981, s.l., Comité Émile-Guillaumin, 1983.
- D. HALÉVY,
Visites aux paysans du Centre, Paris, Bernard Grasset, 1934.
-
Le Centenaire d’Émile Guillaumin, Paris, Klincksieck, 1973.
- M. RAGON,
Histoire de la littérature prolétarienne de langue française : littérature ouvrière, littérature paysanne, littérature d’expression populaire, Paris, Albin Michel, 1974 (rééd. 1986).
Musée Émile Guillaumin – 03610 Ygrande – mairie-ygrande@pays-allier.com
http://www.musee-emile-guillaumin.pays-allier.com/ygrande

BONJOUR TRISTESSE
L’ouvrage est réédité régulièrement :
- F. SAGAN,
Bonjour tristesse, Paris, -Julliard, 1998.
- F. SAGAN,
Bonjour tristesse, Paris, pocket, 2002, coll. : « Best ».
Voir :
- B. FRANK,
Mon siècle : chroniques 1952-1960, Paris, Julliard, 1996 (rééd.).
- B. FRANK,
Un siècle débordé, Paris, L.G.F., 1990, coll. : « Le livre de poche ».
- B. POIROT-DELPECH,
Bonjour Sagan, Paris, Herscher, 1985.

HISTOIRE D’O
- P. RÉAGE,
Histoire d’O, Paris, Pauvert, 1972.
- P. RÉAGE,
Histoire d’O, Paris, L.G.F., 2002, coll. : « Le livre de poche ».
- R. DEFORGES, P. RÉAGE,
O m’a dit : entretiens avec Pauline Réage, Paris, Pauvert, 1995 (rééd.).
- . GARCIN, « Comment on a lancé les livres cultes, 1954, Histoire d’O » dans
Le Nouvel Observateur, semaine du jeudi
8 août 2002, n° 1970.

COLETTE
L’une des premières éditions complètes de ses œuvres est celle dite « du centenaire » :
- COLETTE, Œuvres complètes, Paris, Flammarion, 1973, 16 vol. (elle est augmentée par rapport aux précédentes de la correspondance et de textes posthumes).
Ultérieurement ont paru :
- COLETTE,
Œuvres complètes, Paris, Club de l’honnête homme, 1973-1976, 16 vol.
- COLETTE,
Œuvres, préf. C. Pichois, Paris, Gallimard, 1984-2001, 4 vol., coll. : « Bibliothèque de la Pléiade ».
- COLETTE,
Romans, récits, souvenirs, critique dramatique, Paris, Robert Laffon, 2001 (rééd.), coll. : « Bouquins ».
Les romans et d’autres œuvres sont séparément disponibles dans les éditions de poche et autres.
Quelques ouvrages récents sur Colette :

-
Cahiers Colette, vol. 25, signature, Rennes, Presses universitaires, 2003.
- J. CHALON,
Colette, l’éternelle apprentie, Paris, Flammarion, 1998.
- COLETTE,
Paysages et portraits, textes ét., prés. et annot. par M.-F. Berthu-Courtivron, Paris, Flammarion, 2002.
- COLETTE, G. LEFEBVRE,
Colette, Paris, La Renaissance du livre, 2003.
- J. KRISTEVA,
Le génie féminin, t. 3 : Colette ou la chair du monde, Paris, Fayard, 2002.
- C. PICHOIS, A. BRUNET,
Colette, Paris, L.G.F., 2000, coll. : « Le livre de poche ».
- M. SARDE,
Colette, libre et entravée, Paris, Stock, 1978, coll. : « Femmes dans leur temps ».
Société des amis de Colette, Mairie de Saint-Sauveur – 89520 Saint-Sauveur-en-Puisaye –Publie les « Cahiers Colette » éd. par les Presses universitaires de Rennes.

MÉMOIRES DE GUERREDU GÉNÉRAL CHARLES DE GAULLE

Les mémoires ont été publiés par la Librairie Plon et ont donné lieu à de multiples rééditions notamment dans la collection des Œuvres complètes de Charles de Gaulle (« Édition bleue »), dans la collection du Livre de poche (librairie Hachette) et dans la collection Pocket.
- C. DE GAULLE,
Mémoires de guerre, Paris, Plon, 1999 (rééd.), coll. : « Volumes ».
- C. DE GAULLE,
Mémoires de guerre, Paris, Plon, 1994, coll. : « Omnibus ».
- C. DE GAULLE,
Mémoires de guerre, Paris, Pocket, 1999, coll. : « Pocket ».
- C. DE GAULLE,
Mémoires, éd. M.-F. Guyard, int. J.-L. Crémieux-Brilhac, notes, variantes et chronologie parJ.-L. Barré, Paris, Gallimard, 2000, coll. : « Bibliothèque de la Pléiade ». (Cette -édition donne le texte des 3 tomes, assorti d’une introduction historique et d’un important apparat critique basé sur la confrontation des manuscrits successifs du général de Gaulle).
Voir aussi, sur la période :
- J.-L. CRÉMIEUX-BRILHAC,
La France libre : de l’appel du 18 juin à la Libération, Paris, Gallimard, 1996, coll. : « la suite des temps » et 2001, 2 vol., coll. : « Folio histoire ».
Fondation Charles de Gaulle, 5, rue Solferino – 75007 Paris
http://www.charles-de-gaulle.org

Arts


CONSÉCRATION DE LA MADELEINE DE VÉZELAY
- A. CHEREST,
Vézelay. Étude historique, édit. Par R.B.C. Huygens, 1976, Monumenta.
- A. ERLANDE-BRANDENBURG,
Vézelay, photogr. J.-P. Gisserot, s.l., éd. J.-P. Gisserot, 2002, coll. : « Patrimoine culturel ».
- F. SALET, J. ADHEMAR,
La Madeleine de Vézelay, Melun, 1948.
- L. SAULNIER, N. STRATTFORD,
La sculpture oubliée de Vézelay, Paris-Genève, 1984.
- Mgr V. SAXER, « Le culte de Marie-Madeleine en Occident, des origines à la fin du Moyen Âge », dans
Cahiers d’archéologie et d’histoire, n° 3, Paris, 1959.

LÉON BATTISTA ALBERTI
-
Leon Battista Alberti [catalogue de l’exposition Mantoue, Palazzote, 1994], a curadi Joseph Rykwert e Anne Engel, Ivrea, Olivetti & Milano, Electa, 1994.
-
Leon Battista Alberti : Actes du Congrès International de Paris (Sorbonne-Institut de France-Institut culturel italien-Collège de France, 10-15 avril 1995), édités par Francesco Furlan, Paris, Librairie Philosophique J. Vrin & Torino, Nino Aragno Editore, 2000 (« Nova Humanistica », Essais I-II), 2 vol. (p. 1200, 65 pl. h.t.).
- F. BORSI,
Leon Battista Alberti : Opera completa, Milano, Electa, 1975 et 1996.
- F. FURLAN,
Studia albertiana : Lecteurs et lectures de L.B. Alberti, Paris, Librairie Philosophique J. Vrin & Torino, Nino Aragno Editore, 2003 (« Nova Humanistica », Essais III).
- C. GRAYSON,
Studi su Leon Battista Alberti, Firenze, Olsetiki, 1998.
- P.-H. MICHEL,
Un idéal humain au XVe siècle. La pensée de L.-B. Alberti, Paris, Les Belles Lettres, 1930 [Genève, Slatkine Repr., 1971].
- R. TAVERNOR,
On Alberti and the Art of building, New Haven & London, Yale University Press, 1998.
- V.P. ZUBOV,
Arhitekturnaâ teoriâ Al’berti [La théorie architecturale d’Alberti, 1946], Sankt Petersburg, Aleteia, 2001 - trad. franç. en cours à l’initiative de la SILBA.
À signaler la revue internationale qui lui est consacrée depuis 1998 et l’édition critique avec traduction française annotée de ses Opera omnia :
-
Albertiana, Revue internationale (annuelle) publiée depuis 1998 par la Société Internationale Leon Battista Alberti (SILBA) à Paris, en collaboration avec la Casa editrice Leo S. Olschki à Florence.
- L.B. ALBERTI,
Opera omnia /Œuvres complètes, publiées sous le patronage de la Société Internationale Leon Battista Alberti et de l’Istituto Italiano per gli Studi Filosofici par Francesco Furlan, Pierre Laurens, Alain-Ph. Segonds, Paris, Les Belles Lettres, 24 vol. en 3 séries (Italienne, Latine, Mixte) en cours de publication.
Société internationale Leon Battista Alberti, c/o Maison des sciences de l’Homme, bur. 108-109, 54, boulevard Raspail – 75270 Paris
lbasoc@msh-paris.fr - http://www.silba.msh-paris.fr

DÉBUT DU MAUSOLÉE DE BROU

- M. BRUCHET,
Marguerite d’Autriche, duchesse de Savoie. Lille, 1927.
- P. CATTIN,
Mille ans d’art religieux dans l’Ain. Châtillon, 2002.
- M.-F. POIRET,
Le monastère de Brou. Le chef-d’œuvre d’une fille d’empereur. Paris, CNMHS, 1994, « Patrimoine du présent ».
- M.-F. POIRET,
Le monastère royal de Brou. L’église et le musée. Paris, 2000.
/www.culture.gouv.fr/rhone-alpes/brou/index.html (DRAC Rhône-Alpes)

ABRAHAM BOSSE

- A. BLUM,
Abraham Bosse et la société française au dix-septième siècle, préf. de Gabriel Hanoteaux, Paris, éd. Albert Morancé, 1924.
- A. BLUM,
L’œuvre gravée d’Abraham Bosse, Paris, éd. Albert Morancé, 1924.
-
Claude Vignon en son temps : actes du colloque international de l’université de Tours, 28-29 janv. 1994, éd. Mignot, Pacht Barsani, collab. S. Kerspern, Paris, Klincksieck, 1998, coll. : « Actes et colloques ».
-
Les petits métiers à Paris au XVIIe siècle : exposition Paris et les Parisiens au temps du Roi soleil, Paris, Musée Carnavalet, 4 nov. 1997-18 janv. 1998, préf. J. Jacquart, Paris, Paris-Musées, 1997.
- M. PRÉAUD,
Inventaire du fonds français : graveurs du XVIIe siècle, vol. 12, Jean Lepautre, Paris, Bnf, 1999.
- N. VILLA,
Le dix-septième siècle vu par Abraham Bosse, graveur du Roy, Dacosta, 1967, coll. : « Histoire de la médecine ».

JACQUES LEMERCIER
- A. Gady,
Jacques Lemercier (avant 1586-1654), architecte et ingénieur du roi, Tours, Université de Tours, thèse de -doctorat (C.E.S.R.).
- C. Mignot,
Le Val-de-Grâce, l’ermitage d’une reine, Paris, CNRS éd./CNMHS., 1994.

MARC-ANTOINE CHARPENTIER
- C. CESSAC,
Marc-Antoine Charpentier, Paris, Fayard, 1988 (n. rééd. en cours), coll. : « Bibliothèque des grands musiciens ».
- H.-W. HITCHCOCK,
Les Œuvres de Marc-Antoine Charpentier : Catalogue raisonné, Paris, Picaud, 1982.
Centre de musique baroque, Hôtel des Menus Plaisirs, 22, avenue de Paris – 78000 Versailles
www.charpentier.culture.fr - Site sur le musicien réalisé sous la direction scientifique de C. Cessac dans le cadre des sites « célébrations nationales » du ministère de la culture et de la communication

MAURICE QUENTIN DELATOUR
- BESNARD, G. WILDENSTEIN,
La Tour, la vie et l’œuvre de l’artiste, Paris, 1928.
- E. DACIER, P. RATOUIS DE LIMAY,
Pastels français des XVIIe et XVIIIe siècles, Paris et Bruxelles, 1927.
- C. DEBRIE,
Maurice-Quentin de La Tour, « Peintre de portraits au pastel », 1704-1788 au musée Antoine Lécuyer de Saint-Quentin, Thonon-les-Bains, 1991.
- C. DEBRIE, X. SALMON,
Maurice-Quentin de La Tour, Prince des pastellistes, Paris, Samogy, 2001.
Musée Antoine Lécuyer, 14, rue Emmeré – 02100 Saint-Quentin

GERMAIN BOFFRAND
- J.-P. BABELON,
Catalogue du musée de l’Histoire de France, tome 1. Deux joyaux du Marais, les hôtels de Soubise et de Rohan. Histoire et description des bâtiments des Archives nationales, Paris, Archives nationales, 1987.
- J.-P. BABELON,
Du palais Soubise au Caran : le siège des Archives nationales, Paris, Archives nationales, 1988.
- M. GALLET et J. GARMS, dir.,
Germain Boffrand, 1667-1754, l’aventure d’un architecte indépendant, exposition, Paris, avril-juin 1986, Lunéville, juin–sept. 1986, Paris, Action Artistique de la Ville de Paris, 1986.
-
Germain Boffrand : 1667-1754, s.l., Herscher, 1986.
Musée de l’Histoire de France, hôtel de Soubise, Centre historique des Archives nationales, 60, rue des Francs-Bourgeois – 75003 Paris, ouvert tous les jours, sauf le mardi, de 10h à 12h30 et de 14h à 17h30 ; le samedi et le dimanche de 14h à 17h30 (après-midi seulement).

SOCIÉTÉ NATIONALE DES ANTIQUAIRES DE FRANCE
- F. BRAEMER, « Introduction » dans
Table alphabétique des publications de la Société nationale des antiquaires de France (1939-1991), Paris, 1994, Nicolas Petit éd., pp. XI-XVIII.
- P. MAROT (avec le concours de C. de MÉRINDOL), « Histoire de la compagnie », dans
Bulletin de la Société nationale des antiquaires de France, 1980-1981, pp. 58-61.

L’ARCHITECTURE CONSIDÉRÉE SOUS LE RAPPORT DE L’ART
Éditions récentes :
- C.-N. LEDOUX, L’architecture considérée sous le rapport de l’art, des mœurs et de la législation, s.l., Hermann, 1997, coll. : « Savoir-lettres ».
- C.-N. LEDOUX, L’architecture considérée sous le rapport de l’art, des mœurs et de la législation, s.l., A. Uhl, 1984, 2 vol.
- C.-N. LEDOUX, L’Architecture, intr. A. Vidler, Princeton Architectural Press, 1983.
De Kaufmann :
- E. KAUFMANN,
De Ledoux à Le Corbusier. Origine et développement de l’architecture autonome, préf. H. Damisch, Paris, éd. de la Villette, 2002, coll. : Textes fondamentaux modernes ».
- M.-K. DEMING,
La saline d’Arc-et-Senans de Claude-Nicolas Ledoux, Paris, C.N.M.H.S., 1985.
- M. GALLET,
Architecture de Ledoux : inédits pour un tome III, avant-propos M. Mosser, Paris, éd. du Demi-Cercle, 1991, coll. : « Documents ».
- J.-M. LENIAUD,
Les Bâtisseurs d’avenir. Portraits d’architectes, Paris, éd. Fayard, 1998.
- M. RABREAU,
Claude-Nicolas Ledoux (1736-1806) : l’architecture et les fastes du temps, s.l., Art and Arts, William Blake, 2000, coll. : « Annales du centre Ledoux, 3 ».
- J. RITTAUD-HUTINET,
La vision d’un futur : Ledoux et ses théâtres, Lyon, Presses universitaires, 1983.
- A. VIDLER,
Ledoux, trad. de l’anglais S. Grunberg, Paris, F. Hazan, 1987.
Centre Ledoux, université de Paris I, Panthéon-Sorbonne, U.F.R. d’histoire de l’art et d’archéologie, 3, rue Michelet – 75006 Paris
Institut Claude-Nicolas Ledoux, Saline Royale – 25610 Arc-et-Senans
http://www.salineroyale.com
http://www.greatbuildings.com/architects/Claude_Nicholas_Ledoux.html
www.vitruvio.ch/arc/masters/ledoux.htm

LE DICTIONNAIRE RAISONNÉ DE L’ARCHITECTURE
- E. VIOLLET-LE-DUC, L’architecture raison-née : extrait du Dictionnaire de l’architecture française, éd. H. Damisch, s.l., Hermann, 1978, coll. : « Savoir-sur l’art ».
- E. VIOLLET-LE-DUC, Dictionnaire raisonné du mobilier français, de l’époque carolingienne à la Renaissance, s.l., Rancey, 1980.
- E. VIOLLET-LE-DUC, L’éclectisme raisonné, Paris, Denoël,1984, choix des textes et préface de Bruno Foucart.
Voir aussi :
P. MERIMEE, La correspondance Mérimée-Viollet-le-Duc, éd. et préf. Fr. Bercé, Paris, éd. du C.T.H.S., 2001, coll. : « Format, 42 ».
P. ABRAHAM, « Viollet-le-Duc et le rationalisme médiéval », dans Bulletin Monumental, t. 93, 1934, pp. 64-88.
F. BOUDON, « Le réel et l’imaginaire chez Viollet-le-Duc : les figures du -dictionnaire de l’architecture », dans Revue de l’art, n° 58-59, 1982-1983, pp. 95-114.
http//www.carcassonne.culture.fr/culture. La cité de Carcassonne : site web réalisé par le ministère de la culture et de la communication (MRT) et le centre des monuments nationaux en 2000.

JEAN GABIN
- J.-F. BRIEU,
Jean Gabin : Gueule d’amour, dir. G. Verlant, Paris, Albin Michel, 2001.
- A. BRUNELIN,
Jean Gabin, préf. D. Gabin, Paris, Ramsay, 1994, coll. : « Ramsay poche cinéma ».
- C. GAUTEUR, G. VINCENDEAU, J
ean Gabin : anatomie d’un mythe, Paris, Nathan, 1993, coll. : « Nathan-université. Fac. Cinéma-image ».
- F. MONCORGÉ-GABIN,
Quitte à avoir un père, autant qu’il s’appelle Gabin, Paris, Le Cherche Midi, 2003, coll. : « Documents ».
- M. MORGAN,
Avec ces yeux-là, Paris, Pocket, 1979, coll. : « Pocket ».
- M. PÉRISSET,
Jean Gabin, s.l., J’ai lu, 1990, coll. : « Les grands acteurs ».

HENRI FANTIN-LATOUR
Ouvrages de référence :
Quelques ouvrages récents que l’on peut trouver facilement en librairie :
- Henri Fantin-Latour, exposition, Paris, Galeries nationales du Grand Palais 1982-83, Paris, R.M.N., 1982.
- FANTIN-LATOUR, Coin de table : -Verlaine, Rimbaud et les vilains -bonshommes, dir. L. Abélès, exposition, Paris, musée -d’Orsay, R.M.N., 1987, coll. : « Les -dossiers du musée d’Orsay, 18 ».
- J.-J. LÉVÊQUE, Henri Fantin-Latour, un peintre intimiste ; 1836-1904, s.l., A.C.R., 1996, coll. : « Poche couleur ».
- R.-M. MASON, Fantin-Latour : toute la lithographie, s.l., Tricorne, 1981, coll. : « Arts ».
- P. de ROUX, Fantin-Latour, figures et fleurs, Herscher, 1995, coll. : « Le musée miniature ».
- M. VERRIER, Fantin-Latour, Paris, Flammarion, 1998, coll. : « Saveurs et terroirs ».
Une bonne analyse du « Coin de table » est donnée dans : www.histoire-image.org site de la RMN

ÉMILE GALLÉ
- F.-T. CHARPENTIER,
Émile Gallé, industriel et poète, Nancy, Presses universitaires, 1978, coll. : « Lorraine ».
- C. DEBIZE,
Émile Gallé et l’école de Nancy, s.l., éd. Serpenoise, 1998.
-
Gallé. Exposition. Paris-Musée du Luxembourg, 1985, dir. F.-T. Charpentier, P. Thiébaut, Paris, R.M.N., 1985.
-
L’École de Nancy et les arts décoratifs en Europe : actes du colloque, 15-16 octobre 1999, salle Poirel, Nancy, s.l., éd. Serpenoise, 2000.
-
Le musée de l’École de Nancy, dir. V.Thomas, R. Bouvier, Fr. Parmantier, J. Perrin, Paris, R.M.N., 2001.
- F. LE TACON,
Émile Gallé ou le mariage de l’art et de la science, Paris, éd. Messene, 1995, coll. : « Beaux livres ».
- P. THIÉBAUT,
Gallé, Paris, Gallimard, à paraître (fin 2003 ou 2004).
http://www.ecole-de-nancy.com

AUGUSTE BARTHOLDI
- M. AGULHON, « La statue de la liberté » dans
La Révolution américaine et l’Europe, colloque de 1978, Paris, éd. du CNRS, 1979.
- M. AGULHON, « Statues patriotiques » dans
Art ou politique ? arcs, statues et colonnes de Paris, Action artistique de la ville de Paris, 1999.
- J. BETZ,
Bartholdi, Paris, éd. de Minuit, 1954.
- W. PRICE,
Bartholdi and the Statue of Liberty, New York, 1959.
- M. TRACHTENBERG,
The Statue of Liberty, London, Penguin-book, 1976.
- P. VIDAL, C. KEMPF,
Bartholdi : par l’esprit et par la main, s. l., créations du Pélican, 2000.
Musée Bartholdi, 30, rue des Marchands – 68000 Colmar
http://www.tourisme68.asso.fr/musees/fr

P. BOULEZ FONDE LES CONCERTS DU DOMAINE MUSICAL

- J. AGUILA,
Le Domaine musical : Pierre Boulez et vingt ans de création contemporaine, Paris, Fayard, 1992.
- P. BOULEZ, C. SAMUEL,
Éclats 2002, Paris, Mémoire du Livre, 2002.
- D. JAMEUX,
Pierre Boulez, Paris, Fayard, Sacem, 1984, coll. : « Musicien d’aujourd’hui ».
- A. GOLÉA,
Rencontres avec Pierre Boulez, préf. Martine Cadieu, Paris-Genève, Slatkine, 1982.

UNE CERTAINE TENDANCE DU CINÉMA FRANÇAIS

- A. de BAECQUE, S. TOUBIANA,
François Truffaut, Paris, Gallimard, 1996.
- A. de BAECQUE,
La Cinéphilie. Invention d’un regard, histoire d’une culture, 1944-1968, Paris, Fayard, 2003.
- Annette INSDORF,
François Truffaut, Paris, Gallimard, coll. : « Découvertes », 1997.

AUGUSTE PERRET
-
Auguste Perret et la reconstruction : Le Havre, texte C. Etienne-Steiner, -photog. D. Couchaux, Y. Miossec, C. Kollman, Rouen, association Connaissance du patrimoine de Haute-Normandie, 1999, coll. « Images du patrimoine ».
-
Encyclopédie Perret, J.-L. Cohen, J. Abram, G. Lambert, dir. , Paris, Monum, 2002, coll. « Éditions du patrimoine et Éditions du Moniteur ».
- J. ABRAM,
L’architecture moderne en France, dir. G. Monnier, vol. 2, du chaos à la croissance, 1944-1966, Paris, éd. Picard, 1999.
- R. GARGIANI,
Auguste Perret : la théorie et l’œuvre, trad. de l’italien O. Ménégaux, Gallimard-Electra, 1994, coll. « Les grands maîtres de l’architecture ».
- D. KNAPP,
Auguste Perret, Marguerite Huré : jusqu’à la sereine délectation, éd. Petit à Petit, 2002.
-
Les frères Perret, l’œuvre complète : les archives d’Auguste Perret (1874-1954) et Gustave Perret (1876-1952), architectes-entrepreneurs, dir. M. Culot, D. Peyceré, G. Ragot, J. Abram, G. Lambert, R. Legault, inv. sous la dir. de S. Gaubert, D. Peyceré, publ. Institut français d’architecture, Paris, Norma, 1999.

ÉMILE MÂLE
On trouve couramment en vente ses ouvrages sur l’art religieux en France.
- É. MÂLE,
L’art religieux à la fin du Moyen Âge en France : étude sur l’iconographie du Moyen Âge et sur ses sources d’inspiration, Paris, Armand Colin, 1995 (7e éd. rev. et cor.).
- É. MÂLE,
L’art religieux du XIIe siècle en France : étude sur l’iconographie du XIIe siècle et sur ses sources d’inspiration, Paris, Armand Colin, 1998, coll. : « Arts » (8e éd.).
- É. MÂLE,
Souvenirs et correspondances de jeunesse, éd. par A. Paillet, Madrid, Créer, 2001.
- J. BÉDIER, É. MÂLE, J. TEXTE :
Joseph Bédier, Émile Mâle, Joseph Texte : une amitié de jeunesse, 148 lettres inédites (1886-1900), s. l., P. Lang, 1999.
- A. VAUCHEZ, dir.,
Dictionnaire encyclopédique du Moyen Âge, avec la coll. de C. Vincent, Paris, Cerf, 1997, 2 vol.
- A. VAUCHEZ, dir.,
Lieux sacrés, lieux de culte, sanctuaires : approches terminologiques, méthodologiques, historiques et monographiques, École française de Rome, 2000, coll. : « collection de -l’École française de Rome ».

HENRI MATISSE
-
Dation Pierre Matisse, dir. I. Monod-Fontaine, Paris, éd. dir. Centre Pompidou, 1992.
-
Henri Matisse, 1904-1917, dir. I. Monod-Fontaine, Paris, éd. du Centre Pompidou, 2000, (rééd.).
-
Matisse, éd. sous la dir. de S. Fauchereau, Paris, Cercle d’art, 2003, coll. : « Découvrons l’art ».
- I. MONOD-FONTAINE,
Henri Matisse, éd. du Centre Pompidou, 1989.
- I. MONOD-FONTAINE,
Matisse, le rêve ou les belles endormies, Paris, A. Biro, 1995, coll. : « Un sur un ».
- G. NÉRET,
Matisse, Paris, Taschen, 2003.
- P. SCHNEIDER,
Matisse, Paris, Flammarion, 2002.
- H. SPURLING,
Matisse 1869 – 1908, Paris, Seuil, 2001.
Musée national d’art moderne. Centre national d’art et de culture Georges Pompidou, 75191 Paris cedex 04.
Musée Matisse le Cateau Cambrésis : Musée Matisse, Musée départemental, Palais -Fénelon, 59360 Le Cateau -Cambrésis. Musée Nice-Cimiez : Musée Matisse, 164, avenue des Arènes de Cimiez, 06000 Nice.
http://www.centrepompidou.fr - museematisse@cg59.fr
http://www.aventurier.fr/fr/France/paca/06_dec_musee_matisse/index.shtml - matisse@nice-coteazur.org

Sciences et techniques


AMBROISE PARÉ, DOCTEUR EN MÉDECINE
- A. PARÉ, J.-F. MALAIGNE,
Œuvres complètes, Paris-Genève, Slatkine, 1970, 3 vol.
- A. PARÉ,
Textes choisis, éd. L. Delaruelle, M. Sendrail, Paris, Les Belles Lettres, 1953.
- A
mbroise Paré (1510-1590) : pratique et écriture de la science à la Renaissance : actes du colloque de Pau, 6-7 mai 1999, réunis par E. - - Berriot-Salvadore et P. Mironneau, Paris, H. Champion, 2003, coll. : « Colloque, congrés et conférences sur la Renaissance ».
- P. DUMAÎTRE,
Ambroise Paré, chirurgien de quatre rois de France, Paris, Perrin/Fondation Singer-Polignac, 1986.
-
La folie et le corps, éd. Jean Céard, Paris, Presses de l’École normale supérieure, 1985, coll. : « Arts et langage ».
-
Le corps à la Renaissance, colloque international d’études humanistes, 1987, Tours, dir. J. Céard, M.-M. Fontaine, J.-C. Margolin, présent. A. Chastel, Paris, Aux amateurs de livre, 1990.
- Dr LE PAULMIER,
Ambroise Paré d’après de nouveaux documents, Paris, Perrin et Cie, 1887.

L’HISTOIRE DES POISSONS DE RONDELET

,- G. RONDELET,
L’histoire entière des poissons, éd. F.-J. Meunier, préf. F.-J. Meunier, J.-L d’Hondt, Paris, éd. du CTHS, 2002, coll. : « CTHS-Sciences ».
- J.-L. d’HONDT,
Les invertébrés marins méconnus, s.l., Institut océaonographique, 1999, coll. : « Synthèse ».
- K. KOLB,
Graveurs, artistes et hommes de science : essai sur les traités de poissons de la Renaissance, préf. : M. Pastoureau, Paris, éd. des Cendres, 1996.

LE CANAL DE LA DURANCE
- J.-B. BERTIN et V. AUDIER,
Adam de Craponne et son canal d’après des documents inédits, Salon-de-Provence, 1904.
- J. BREYSSE,
Adam de Craponne et la Durance ou l’eau partagée, s. l., Mallemoisson, 1994.
- F. MARTIN,
Adam de Craponne et son œuvre, Paris, 1874.
- N. PELLISSIER,
La prodigieuse épopée des Craponne : gentilshommes de Provence, s. l., Lacour-Ollé, 1992, coll. : « Colporteur ».
- P. PINON,
Canaux, Paris, Remparts, 1995, coll. : « Patrimoine vivant ».

JEAN NICOT
- J. NICOT,
Trésor de la langue française, tant ancienne que moderne, Paris, Picard, 1960.
- J. BAUDRY,
Jean Nicot, Paris, La Manufacture, 1988, coll. : « L’Histoire -partagée ».
- B. CACÉRÈS,
Si le tabac m’était conté …, Paris, La Découverte, 1988.
-
Encyclopédie du tabac et des fumeurs, Paris, éd. du Temps, 1976.
- M. VIGIÉ, M. VIGIÉ,
L’herbe à Nicot. Amateurs de tabac, fermiers généraux et contrebandiers sous l’Ancien Régime, Paris, Fayard, 1989.
- T.R. WOOLDRIDGE,
Les débuts de la lexicographie française, Estienne, Nicot et le Thrésor de la langue françoyse, Toronto & Buffalo, University of Toronto Press, 1997.
http://www.chass.utoronto.ca - Édition en ligne du texte de Wooldridge et du Trésor de la langue française.

JACQUES BERNOULLI

- H. BERNHARD, « The Bernoulli family », in H. Wussing and W. Arnold,
Biographien bedeutender Mathematiker, Berlin, 1983.
- C.-P. BRUTER,
La construction des nombres : histoire et épistémologie, Ellipses, Paris, 2000.
-
Die Werke von Jakob Bernoulli, Band 1, Birkhäuser Verlag, Basel, 1969.
De nombreux sites Internet sont consacrés aux Bernoulli. Voir par exemple :
http://www.sciences-en-ligne.com/momo/chronomath/chrono1/BernoulliJK.html
http://www.history.mcs.st-andrews.ac.uk/history/Mathematicians/Bernoulli_Jacob.html

TRAITÉ DU TRIANGLE ARITHMÉTIQUE DE PASCAL
-
Traité du Triangle arithmétique, avec quelques autres petits traités sur la même matière. Par Monsieur Pascal. Paris, Guillaume Desprez, in-4°, 2f. n. ch. + 11 p. + 8 p. + 16 p. + 48 p.
-
Triangulus arithmeticus [suivi de Numeri figurati seu Ordines numerici et autres petits traités], p. I-IX et 3-48 (Bibl. municipale de Clermont--Ferrand, R 1037).
- B. PASCAL,
Œuvres complètes, éd. J. Mesnard, t. I et II, Paris, Desclée De Brouwer, 1964-1970.
- B. PASCAL,
Œuvres complètes, éd. M. Le Guern, t. 1, Paris, Gallimard, 1998, coll. : « Bibliothèque de la Pléiade », p. 167-328, 1045 – 1065.
- D. DESCOTES,
Pascal, le calcul et la théologie, Les Génies de la Science, n° 16, 2003.
- K.HARA,
L’Œuvre mathématique de Pascal, Osaka, 1981.
- P. HUMBERT,
Cet effrayant génie, L’Œuvre scientifique de Blaise Pascal, Paris, Albin Michel, 1947.
-
La science classique : XVe–XVIIe siècle, dictionnaire critique, dir. M. Blay, R. Halleux, Paris, Flammarion, 1948.
-
L’œuvre scientifique de Blaise Pascal, Paris, P.U.F., 1964.
Centre international Blaise Pascal, BMIU, 1, bd Lafayette – 63001 Clermont-Ferrand cedex.
Société d’histoire des sciences et des techniques, Espace Mendès-France, 1, place de la Cathédrale, B.P. 80964 – 86038 Poitiers cedex.
Société des amis de Port-Royal, Bibliothèque Mazarine, 23, quai de Conti – 75006 Paris.
Société d’étude du XVIIe siècle, université de Paris IV - Sorbonne, 1, rue Victor Cousin – 75230 Paris cedex 05.

LAENNEC SOUTIENT SA THÈSE DE MÉDECINE
- J.-P. KERNEIS,
Laennec, Paris, Action artistique de la ville, 1981.
- Laennec 1781-1826, actes du colloque tenu les 18 et 19 février 1981 au Collège de France (A. Ackerknecht, J. Bernard,
C. Chagas, J. Dausset, P. Huard, J.-P. Kerneis (dir.), J.-F. Lemaire, J. Théodorides et alii)
Revue du Palais de la Découverte, n° sp. 22, 1981.
-
Laennec : inventeur de l’auscultation : catalogue de l’exposition officielle du bicentenaire, Quimper-Paris-Nantes, 1981, Quimper, Musée des Beaux-Arts, 1981.
- J.-F. LEMAIRE, « Guillaume Laennec ; R.T.H. Laennec », dans
Dictionnaire Napoléon, J. Tulard dir. (tome II) rééd. 1999, Paris, Fayard.
- J.-F. LEMAIRE,
La médecine napoléonienne, Paris, Nouveau Monde éditions/Fondation Napoléon, 2003.
- S. MALARD,
Laennec, génie français, s.l., Letouzey et Ané, 1960.
- H. MONDOR, dans
Grands médecins presque tous, « Th. Laennec » (p. 138 à 178), Paris, Correa, 1943.
- A. ROUXEAU,
Laennec avant 1806, Paris, Baillière, 1912 et Laennec après 1806, Paris, Baillière, 1920.

NICOLAS-JOSEPH CUGNOT
-
Histoire générale des techniques, Paris, P.U.F., 1996, 5 vol., coll. : « Quadrige ».
- B. JACOMY, A.-C. MARTIN,
Le chariot à feu de M. Cugnot, Paris, Nathan, 1992, coll. : « Monde en poche junior ».
- B. JACOMY,
Une histoire des techniques, Paris, Seuil, 1990, coll. : « Points. Sciences ».
- P. ROBERTS,
L’Aventure automobile, Paris, P. Bordas, 1985.
Musée des arts et métiers - Conservatoire national des arts et métiers, 292, rue Saint-Martin – 75003 Paris
http://www.arts-et-metiers.net

HENRI POINCARÉ

De Poincaré :
- H. POINCARÉ,
Œuvres, 11 vol., Paris, Gauthier-Villars, 1916-1954.
- H. POINCARÉ,
Les méthodes nouvelles de la mécanique céleste, 3 vol., Paris, Gauthier-Villars, 1892, 1893, 1899.
- H. POINCARÉ,
La science et l’hypothèse, Paris, Flammarion, 1902.
Sur Poincaré :
- U. BOTTAZZINI, P
oincaré : philosophe et mathématicien, Pour la Science, coll. : « Les génies de la science », n° 4, Paris, août-novembre 2000, p. 3-94.
- J. DIEUDONNÉ,
Notice sur la vie et l’œuvre d’Henri Poincaré dans Dictionary of Scientific Biography, New-York, Scribner, 1981, vol. 11, p. 51-61.
- P. NABONNAND, « Les recherches sur l’œuvre de Poincaré » dans
Gazette des Mathématiciens, n° 85, juillet 2000, p. 33-54.
Archives H. Poincaré – Université Nancy 2, 23, boulevard Albert 1er, B.P. 33-97 – 54015 Nancy cedex
www.univ-nancy2.fr/ACERHP

LA SYNTHÈSE DE L’ALCOOL EN 1854
- E. JUNGFLEISCH, « Notice sur la vie et les travaux de Marcelin Berthelot » dans
Bulletin de la société chimique de France, 1913.
- D. LANGLOIS-BERTHELOT,
Marcelin Berthelot, un savant engagé, Paris, J.-C. Lattès, 2000.
- A. RANC,
Berthelot, Paris, Bordas, 1948, coll. : « Pour connaître la pensée ».
- L. VELLUZ,
Vie de Berthelot, Paris, Plon, 1964.

ÉTIENNE-JULES MAREY

Principaux ouvrages de Marey :
- E.-J. MAREY, Physiologie médicale de la circulation du sang, basée sur l’étude des mouvements du cœur et du pouls artériel, avec application aux maladies de l’appareil circulatoire, Paris, Adrien Delahaye, 1863.
- E.-J. MAREY, Du Mouvement dans les fonctions de la vie. Leçons faites au -Collège de France, Paris, Germer Baillière, 1868.
- E.-J. MAREY, La machine animale, locomotion terrestre et aérienne, Paris, Germer Baillière, 1873.
- E.-J. MAREY, La Méthode graphique dans les sciences expérimentales et principalement en physiologie et en médecine, Paris, Masson, 1878.
- E.-J. MAREY, Le vol des oiseaux, Paris, Masson, 1890.
Sur Marey :
- F. DAGOGNET,
Étienne-Jules Marey : la passion de la trace, Paris, F. Hazan, 1987.
-
Étienne-Jules Marey, exposition, Paris, Espace Electra, janvier-mars 2000, Paris, Cinémathèque française, 1999.
- M. FRIZOT,
Étienne-Jules Marey, Paris, Centre national de la photographie, 1984, coll. : « Photo-Poche ».
Marey, pionnier de la synthèse du mouvement : exposition, musée Marey, Beaune, 1995, Paris, Réunion des musées nationaux, 1996.
- L. MANNONI,
Étienne-Jules Marey, la mémoire de l’œil, Mazotta, Cinémathèque française, 1999.
Société d’études sur Marey et l’image animée. S.E.M.I.A., 21, passage Gambetta – 75020 Paris
Musée des Beaux-Arts Étienne-Jules Marey, rue de l’Hôtel-de-ville – 21206 Beaune
Le site de la SEMIA :
http://www.inrp.fr/she/semia/accueil.htm

Direction des Archives de France
Délégation aux Célébrations nationales
56, rue des Francs-Bourgeois - 75003 Paris
Renseignements : 01 40 27 62 01