Numérisée en 3D, dans le cadre d’un projet d’étude mené par la DRAC Grand Est, en partenariat avec l’Eurométropole de Strasbourg et l’INSA de Strasbourg, la tour Heinrich des Ponts-Couverts, monument emblématique de Strasbourg, inaccessible au public, est proposée en visite virtuelle.

 

Cette visite virtuelle a été menée dans le cadre d'un Projet de recherche technologique (PRT) de deux étudiants de l'INSA Strasbourg (Institut national des sciences appliquées), qui a permis la numérisation 3D des tours des Ponts- Couverts de Strasbourg qui étaient, jusque là, très peu documentées au niveau historique et archéologique.

 

Les Ponts-Couverts de Strasbourg, qui dans leur état actuel datent d’une reconstruction dans les années 1860, sont des vestiges des fortifications de la ville. Reconstruits une première fois au XVIe siècle, à l'emplacement des anciens ponts couverts (« gedeckten Brücken ») médiévaux, dont les plus anciens témoignages remontent au XIIIe siècle, ils ont perdu leurs toits et leurs galeries en bois depuis le XVIIIe siècle.
Ils marquent l’entrée de la Grande île, quartier classé au patrimoine mondial de l'UNESCO.

 

Une fouille archéologique programmée (2020-2025) sur les tours


Maxime Werle, ingénieur d’études au Service régional de l’archéologie - Site de Strasbourg / DRAC Grand Est, coordonne une fouille archéologique programmée pluriannuelle (2020-2025) sur les quatre tours conservées.

Datées du XIIIe siècle, elles sont occupées, depuis la fin du Moyen Âge et surtout à l’époque Moderne (et jusqu’en 1823), par les prisons de la Ville de Strasbourg. Des cellules des XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles y sont conservées, dans un état parfois exceptionnel.

Dans le cadre de ce projet d’étude, un partenariat avec l’INSA de Strasbourg, qui forme des ingénieurs géomètres-topographes, permet de procéder à des relevés laser 3D des édifices.
Les campagnes de relevés sont intégrées dans le cursus de formation des étudiants. Ces relevés sont ensuite exploités, notamment pour fournir des supports de visite virtuelle, les tours étant fermées au public en raison de leur état sanitaire.

 

Lisa Urfer et François Potentini, étudiants en 5année à l'INSA, ont collaboré avec Maxime Werlé et participé à la numérisation 3D de la tour Heinrich. Dans le cadre de son projet de fin d'études (PFE), Lisa Urfer poursuit des travaux de modélisation de la tour Heinrich.

Visite virtuelle de la tour Heinrich des Ponts couverts de Strasbourg

Restauration des tours des ponts couverts

Ces recherches s’inscrivent dans le cadre d’un programme global de travaux d'entretien et de restauration des tours mené par l'Eurométropole de Strasbourg.

Les services patrimoniaux de la DRAC Grand Est (Conservation régionale des monuments historiques, Unité départementale de l’architecture et du patrimoine du Bas-Rhin et Service régional de l’archéologie) instruisent actuellement une demande de travaux, déposée par la Ville, pour la rénovation de la Tour Heinrich et de la bâtisse attenante, ainsi que la rénovation de la tour Altenheim.

Les travaux sont annoncés courant 2021/2022.

Ingénieurs géomètres-topographe

L'Institut national des sciences appliquées (INSA) Strasbourg est une école publique d’ingénieurs et d’architectes. Elle forme des ingénieurs géomètres-topographes, qui sont des spécialistes de la mesure d’objets à toutes les échelles, de 1 à 4 dimensions.

Ils interviennent dans l'industrie, le BTP, la surveillance des ouvrages d'art, des monuments, l'observation des mouvements des sols, l'aménagement du territoire, la cartographie numérique, le traitement d'images... et dans des domaines aussi divers que ​​​l’imagerie 3D, les travaux cadastraux, la géodésie spatiale, la métrologie industrielle, les systèmes d’information géographique, la cartographie, l’aménagement urbain et rural, la photogrammétrie, la télédétection, ou la lasergrammétrie.

En savoir plus sur le site de l'INSA Strasbourg