Cette deuxième édition, après celle de l’an passé qui prenait en référence les années 2015 à 2018, vous permet de découvrir les moyens alloués durant la période 2015 à 2019 par la DRAC directement auprès des communes et établissements publics intercommunaux (44,3 M€) ou indirectement, c’est-à-dire à des opérateurs ou structures culturelles dont le siège est situé dans la commune (125,4 M€).

Il offre aussi une visibilité inédite aux autres opérateurs publics de l’État qui, à côté de la DRAC et/ou en partenariat avec elle, soutiennent financièrement la réalisation de projets et d’opérations culturelles (79,5 M€) (crédits centraux du ministère de la culture, rectorat de l’académie d’Orléans-Tours, agence régionale de santé, préfectures, autres ministères, et également établissements publics culturels : Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap) ; Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC) ; Centre national du livre (CNL) ; Centre des monuments nationaux (CMN) ; Centre national de la musique (CNM)...

Programme « Patrimoines »
Avec plus de 2 700 monuments historiques, quelque 37 380 sites archéologiques, une quarantaine de sites patrimoniaux remarquables, 65 musées de France, le patrimoine culturel de la région Centre-Val de Loire est un élément fort de l’attractivité du territoire. Aussi, la DRAC a-t-elle consacré ces cinq dernières années près de la moitié (47 %) de ses crédits d’intervention au patrimoine sous différentes formes, souvent en partenariat avec les collectivités.

La DRAC oeuvre aussi à la valorisation du patrimoine auprès du public. Pour cela elle s’appuie sur le réseau d’équipements ayant reçu un label créé par le ministère de la Culture : « Jardin remarquable » (30), « Maisons des illustres » (18), « Villes et Pays d’art et d’histoire » (10) ; ainsi que sur les manifestations nationales déclinées en région : « Journées européennes du patrimoine », « Nuit des musées », « Rendez-vous aux jardins ».

Programme « Création »
Dans le champ de la création, les lieux labellisés en arts plastiques et spectacle vivant constituent les têtes de réseau auxquelles la DRAC adosse sa politique de soutien à la création et à la diffusion. La région Centre-Val de Loire compte ainsi :
- dans le domaine du spectacle vivant : 4 « scènes nationales », 2 « centres dramatiques nationaux », 2 « centres chorégraphiques nationaux », 5 scènes de musiques actuelles (SMAC), 1 opéra et 3 scènes conventionnées 2;
- dans le domaine des arts plastiques : 1 FRAC et 5 centres d’art.
Le spectacle vivant est, avec le patrimoine monumental, le secteur qui mobilise le plus de crédits d’intervention de la DRAC avec, sur cinq ans, 58 M€ consacrés à ce secteur (soit 34 % du total des crédits).

Programme « Livres et industries culturelles »
Le développement des industries culturelles (métiers du livre et cinéma audiovisuel) est depuis quelques années principalement confié à Ciclic, l’agence régionale du Centre-Val de Loire pour le livre, l’image et la culture numérique, EPCC né de la coopération entre la Région Centre-Val de Loire et l’État.

Programme « Transmission des savoirs et démocratisation de la culture »
L’éducation artistique et culturelle (EAC) et sa généralisation constituent, depuis quelques années, une priorité pour le Gouvernement. Entre 2015 et 2019, les dépenses consacrées par la DRAC Centre-Val de Loire à ce secteur, ont augmenté de 42,65 % et totalisent plus de 15 M€ sur la période.

Les aides de la DRAC au titre de l’action culturelle (dispositifs « culture et santé », « culture en milieu carcéral », actions en milieu rural ou dans les quartiers « politique de la ville ») sont également en forte augmentation (+67,5 %).

- -

Décembre 2020, 466 p.

 

À télécharger

Atlas culturel 2020

pdf - 18 Mo
Télécharger