Pour la première fois sur le territoire de la Guadeloupe, la Direction des Affaires Culturelles, la Ville de Le Moule et la Compagnie de danse "Difé Kako", signent une convention d'objectifs relative à l'accueil en résidence de la compagnie de 2022 à 2024.

 

La Direction des affaires culturelles de Guadeloupe (DAC), dans le cadre de sa stratégie de soutien aux équipes artistiques et au maillage culturel du territoire, vise à développer l’accueil des compagnies artistiques sur une longue durée, par l’accompagnement de résidences, notamment de type ARTISTE EN TERRITOIRE.

Ces résidences ont pour objectif de mettre en relation un territoire et une démarche artistique tel que stipulé dans la circulaire du 8 juin 2016 relative au soutien d’artistes et d’équipes artistiques dans le cadre de résidences, autour de deux axes forts :

  • La diffusion large de la production de l’artiste-auteur
  • Des actions de sensibilisation et des initiatives visant à la formation et à la pratique des amateurs, notamment afin de constituer des nouveaux publics.

La compagnie « Difé Kako », dirigée par Chantal Loial, a été choisie en fonction d’activités et de diffusions importantes tout public et scolaires menées au cours des cinq dernières années sur le territoire de la ville de Le Moule.

Ainsi la Ville du Moule et la compagnie Difé Kako s’accordent à consolider leur partenariat au travers d’un accueil de la compagnie par la collectivité pendant 3 ans. La Ville de Le Moule s’engage à accompagner de manière financière la Cie Difé Kako, afin de pérenniser les emplois et le travail artistique.

 

Le jeudi 29 juin 2022, Mme Chantal Loïal, Mme Gabrielle Louis-Carabin, Maire de la Ville de Le Moule, et Mr François Derudder, directeur des affaires culturelles de la Guadeloupe, se sont retrouvés à la Salle Robert Loyson afin de signer en avant première sur le territoire guadeloupéen, la convention d'objectifs dans le cadre du dispositif "Artiste en territoire".

La signature a été suivie d'un documentaire sur le parcours de Mme Chantal Loïal et d'une conférence dansée avec la compagnie Difé Kako.