Metz, le 21 février 2014,

Cher Jean-François Ramon,

« La science est l’esthétique de l’intelligence » écrivait Bachelard dans son ambition de rapprocher l’esprit scientifique de la création et de l’imaginaire. C’est sous le signe de cette même croisée des chemins entre la recherche scientifique et la culture, qu’est placée votre carrière, entre le CNRS et les établissements culturels au service desquels vous avez mis votre expertise et votre talent.

Votre parcours est celui d’un homme passionné, partagé entre les démarches artistique et scientifique dont vous avez d’ailleurs brillamment démontré avec votre équipe du CNRS combien elles étaient similaires. Vous naviguez donc entre les arts plastiques, la musique baroque et contemporaine d’un côté, l’institut de l’information technique et scientifique du CNRS et le réseau national des Maisons des Sciences de l’Homme, de l’autre.

C’est dans une région dont vous connaissez la richesse culturelle, puisqu’ancien conseiller culturel de l’Ambassade de France au Luxembourg, vous avez aussi dirigé l’Institut Français de Stuttgart puis le Centre Culturel français de Luxembourg, que vous allez réaliser un rêve de longue date : prendre la tête d’un établissement culturel. Pas n’importe lequel, celui qui fédère les atouts culturels de Metz et de ses alentours tout en mettant en valeur un héritage unique par sa richesse et sa diversité, celui de la musique.

Metz est en effet au cœur d’une terre de mélomanes et de grands musiciens parmi lesquels les romantiques Gustave Charpentier, Théodore Gouvy et Ambroise Thomas, mais aussi Gabriel Pierné, figure majeure de l’école française du début du 20ème, sans oublier Pierre Schaeffer, le père de la musique concrète. C’est dans cette histoire que s’inscrit un beau projet artistique et culturel qui fédère l’héritage culturel de toute une région : l’EPCC Metz en Scènes.

Regroupant deux lieux dédiés à la musique et à la danse, l’Arsenal et les Trinitaires, Metz en Scènes a vocation à accueillir la future salle de musiques actuelles, la B.A.M (Boîte à musiques) de Metz-Borny. Fort de l’expérience et de l’excellence de ces établissements reconnus pour la qualité de leurs programmations, l’EPCC dépasse les clivages, confronte les approches artistiques pour permettre la rencontre des publics : il est devenu un lieu important dans le paysage culturel messin, un lieu où les publics circulent et les intérêts des différentes structures se croisent.

Car votre ambition affichée – que je ne saurais que partager et encourager -  à la direction de ce bel établissement est la suivante : « conserver des lieux d’excellence et des lieux où on innove, accueillir un public élargi, avoir un partenariat privilégié avec les acteurs locaux, entretenir la dynamique de territoire » afin d’ « offrir le meilleur de la musique, pour tous ».

La présence à vos côtés de Bernard Faivre d’Acier qui, après Avignon et son festival, Lyon et sa Biennale, s’engage au service de notre région, consacre Metz comme ville de culture et contribue à ériger Metz en scènes en établissement culturel structurant qui fait du spectacle vivant, de la musique comme de la danse, un vecteur de rayonnement et de développement du territoire.

A la tête de Metz en Scènes, vous œuvrez quotidiennement à faire de Metz la capitale culturelle d’une Lorraine qui porte haut son héritage musical en l’ouvrant au plus grand nombre. C’est pour moi un grand plaisir de vous rendre ici les hommages d’une République des Arts et des lettres que vous vous attachez à faire vivre sur tout le territoire lorrain.

Cher Jean-François Ramon, au nom de la République française, nous vous faisons Chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres.