Aurélie Filippetti, sur proposition d'Alain Seban, président du Centre national d’art et de culture Georges Pompidou (CNAC-GP), a décidé de nommer Bernard Blistène, actuel directeur du département du développement culturel, aux fonctions de directeur du musée national d’art moderne.

En effet, en vertu des statuts du Centre Pompidou, le directeur du musée national d’art moderne est nommé par la ministre de la Culture et de la Communication sur proposition du président de l’établissement.

Cette proposition a été formulée à l’issue d’une procédure de sélection des candidats par une commission constituée du président du Centre Pompidou, du directeur général de la création artistique, du directeur général des patrimoines et de quatre personnalités qualifiées reconnues pour leur expertise en matière d’art moderne, de création contemporaine et de direction de grandes institutions culturelles.

Cette commission a entendu les projets de 9 candidats et a rendu ses propositions à l’issue d’une ultime réunion jeudi 14 novembre.

La procédure ouverte a ainsi permis d'entendre des personnalités de différentes nationalités. La ministre tient à souligner la grande qualité de l’ensemble de ces candidatures et à remercier tout particulièrement les candidates et candidats internationaux d’avoir montré leur intérêt pour un grand musée français. Elle considère ces candidatures internationales comme une reconnaissance de l'importance du musée national d’art moderne et du rayonnement de la France. Dans le droit fil de la tradition d'ouverture qui fait la richesse de nos musées, c'est le signe indéniable du prestige de nos institutions culturelles.

Par la richesse de son projet pour le musée national d’art moderne, par la valeur scientifique de ses travaux, par ses qualités humaines, par sa connaissance intime de la scène artistique et par son attachement profond au Centre Pompidou, Bernard Blistène détient toutes les qualités pour écrire une page nouvelle de l’histoire de l’un des plus beaux musées du monde.

La Ministre salue le travail remarquable effectué pendant 12 ans par Alfred Pacquement à la tête du musée national d'art moderne. Conservateur aux qualités scientifiques exceptionnelles, Alfred Pacquement aura su ouvrir le musée aux formes les plus contemporaines de la création. La reconnaissance de son action aura été unanime tant en France que sur la scène internationale.