Le vol commis ce matin très tôt par trois cambrioleurs, qui sont entrés par
effraction dans le musée, porte sur une centaine de globules en or. Ces
monnaies gauloises appartiennent au « trésor de Saint-Denis-les-Sens »,
comportant 242 pièces et découvert lors des fouilles archéologiques préventives
opérées à l’occasion de la construction de l’autoroute A5, qui a fait l’objet d’un
dépôt de l’Etat dans le musée municipal de Sens.

Les cambrioleurs, qui semblent avoir agi avec préparation, ont pénétré, gantés
et cagoulés, dans le musée autour de 5h30 par l’arrière du bâtiment et se sont
dirigés directement vers la vitrine sécurisée dans laquelle était exposé le trésor,
qu’ils ont attaqué avec une barre de fer. L’agent de surveillance a été réveillé par
l’alarme qui s’est alors déclenchée et, cherchant à intervenir, s’est trouvé
confronté aux cambrioleurs, qui ont réussi à prendre la fuite avec une partie du
trésor.

Aurélie Filippetti constate que les dispositifs de sécurité mis en place semblent
avoir correctement fonctionné, limitant ainsi sans doute l’importance du vol, et se
réjouit que l’agent assurant la surveillance de nuit du musée, dont elle salue le
professionnalisme et le sang-froid, n’ait pas subi d’agression physique, malgré la
brutalité des conditions de ce cambriolage. Elle souhaite apporter son soutien à
l’ensemble de l’équipe du musée. Elle regrette que de tels méfaits puissent
priver les collections publiques d’un ensemble archéologique d’un important
intérêt patrimonial et formule le voeu qu’il soit retrouvé au plus vite, grâce à
l’enquête confiée conjointement à la police judiciaire d’Auxerre et à l’Office
central de lutte contre le trafic de biens culturels (OCBC), auxquels elle exprime
toute sa confiance.

Le conseiller sûreté des musées de France et un responsable du Service des
musées de France de la Direction générale des patrimoines se rendront dès
demain sur place pour faire le point sur la situation et réaffirmer la solidarité du
Ministère de la Culture et de la Communication.