Madame la présidente, Dear Chairman, chère Olivia Flatto,Madame la présidente honoraire, chère Marina de Brantes,Monsieur le président, Cher Edward Reilly,Monsieur le Président de l’Opéra national de Paris, cher Bernard Stirn,Monsieur le directeur de l’Opéra national de Paris, cher Nicolas Joël,Chère Brigitte Lefèvre,Mesdames et Messieurs,Chers amis,

C’est pour moi un honneur et un grand plaisir de recevoir ici, dans les
salons du ministère de la Culture et de la Communication, les American
Friends of the Paris Opera and Ballet, dont je tiens à saluer l’engagement
et la passion au service de la promotion, aux Etats-Unis, des activités de
l’Opéra national de Paris.

L’histoire de votre fondation est étroitement liée à la figure de Rudolf
Noureev, dont je salue la mémoire. Noureev avait en effet souhaité
développer les tournées du ballet de l’Opéra de Paris aux Etats-Unis, et il
avait pour cela sollicité la création d’une fondation de ce type. Vous avez
répondu présent à son appel dès 1984, en rassemblant des passionnés de
danse et d’opéra. Très vite, les projets de tournées se sont concrétisés,
avec comme première expérience une tournée du ballet de l’Opéra de
Paris.

Votre existence même et la densité de vos activités symbolisent à
l’évidence la vivacité et la richesse d’une vieille amitié entre la France et
les Etats-Unis, où les échanges culturels jouent un rôle fondamental. Des
liens très denses qui sont comme vous le savez réciproques : je pourrais
citer par exemple l’accueil et le soutien en France donné à des artistes
comme Merce Cunningham ou Bob Wilson, grâce notamment au festival
d’Automne, parmi de nombreuses autres institutions qui se sont fortement
impliquées, de longue date, dans les échanges culturels franco-américains.

Et je pense évidemment à la contribution majeure de votre institution à la
promotion et à la diffusion, aux Etats-Unis, de projets artistiques français.

Je n’oublie pas non plus que vous avez joué un rôle essentiel dans la
meilleure connaissance, en France, de très grands artistes américains
comme Jérôme Robbins, Trisha Brown ou Peter Sellars.

Impossible de dresser ici la liste complète de tous les projets que votre
fondation a rendue possible, tant elle est riche. Je voudrais néanmoins
citer les tournées des productions de Tristan et Isolde de Wagner mis en
scène par Peter Sellars avec la scénographie de Bill Viola, Alcina de
Haendel mis en scène par Robert Carsen et dirigé par William Christie, les
tournées du ballet de l’Opéra comme celle qui aura lieu du 26 juin au 22
juillet 2012 à Chicago, Washington et New York, pour 25 représentations
de pièces majeures du répertoire comme Giselle, ou Orphée et Eurydice
de Pina Bausch.

Je profite de l’occasion pour saluer chaleureusement M. O’Neill, Président
du Harris Theater de Chicago, qui nous fait le plaisir d’être avec nous
aujourd’hui. Tous ces remarquables projets que vous portez, la France,
l’Opéra national de Paris et les relations culturelles franco-américaines
vous en sont redevables.

Je tiens particulièrement à remercier Olivia Flatto, Marina de Brantes,
Edward Reilly et Hal Witt pour leur inlassable travail au sein de la
fondation, dont le dynamisme depuis plus de 25 ans est sans égal. Je veux
également saluer l’ensemble des membres de la fondation aujourd’hui
présents, et les remercier pour leur engagement.

Je voudrais également rendre hommage aux dirigeants de l’Opéra national
de Paris : le président de son conseil d’administration, Bernard Stirn, dont
je salue la très forte implication ; Nicolas Joël, Brigitte Lefèvre et
Christophe Tardieu, qui par leur énergie et leur passion personnelle font
vivre l’excellence artistique de cette prestigieuse maison tout autant que
son rayonnement.

Je vous souhaite un excellent séjour à Paris, où j’espère que malgré les
contraintes imposées par les mouvements sociaux que connaît
actuellement l’Opéra, vous pourrez néanmoins apprécier l’accueil qui vous
est fait aussi bien à l’Opéra qu’ici, rue de Valois, où j’ai un très grand plaisir
à partager ce moment avec vous. Je vous renouvelle donc toute ma
gratitude pour l’action que vous menez au sein de la Fondation des
American Friends of the Paris Opera and Ballet.