Plus de 12 millions de visiteurs dans plus de 15 000 sitespour la 27e édition desJournées européennes du patrimoine

Le 3e week-end du mois de septembre est chaque année marqué par la
rencontre des français avec leur patrimoine.
Placées, cette année, sous le signe des grands Hommes : « quand femmes et
hommes construisent l’Histoire », ces ²journées ont permis à chacune et à
chacun de s’immerger dans notre grande Histoire commune, de se
réapproprier une part de notre mémoire collective.
Cette année encore de nombreux lieux étaient ouverts pour la première fois ou
de manière exceptionnelle. Les maisons d’écrivains, de créateurs, d’artistes…
ont été particulièrement mises à l’honneur grâce au thème des journées qui
rendait hommage aux femmes et hommes, ayant laissé leurs traces dans
l’Histoire.
Les visiteurs, en famille ou entre amis, ont choisi pour les uns de redécouvrir
le patrimoine qui compose leur environnement quotidien, pour les autres
d’aller à la rencontre de lieux méconnus.
Le Palais - Royal a ouvert ses portes dès 9h le samedi matin et a reçu 6 500
visiteurs durant les deux jours qui ont également pu découvrir une sélection
spectaculaire de costumes des grands personnages de l’histoire du théâtre, de
l’opéra et de la danse (du XVIIe au XXe s.) provenant des collections du
Centre national des Costumes de scène (CNCS).
Les visites virtuelles présentées exceptionnellement sur grand écran au
ministère de la Culture et de la Communication, 182, rue Saint-Honoré a
permis à un large public de découvrir la grotte de Lascaux ou de plonger avec
les chercheurs devant Saint-Malo à la découverte des épaves corsaires de la
Natière et déambuler en 3D dans les salons du Petit Trianon de Marie-
Antoinette. La « Flânerie littéraire dans les jardins du Palais-Royal », avec
Coraly Zahonero et Alain Lenglet, sociétaires de la Comédie Française qui ont
récité des textes sur le Palais-Royal (extraits des confessions de Rousseau,
du Neveu de Rameau de Diderot, des écrits de Colette et Cocteau, etc.) a
rencontré un vif succès.
Les institutions de l'État ont remporté les suffrages des français cette année
encore. Avec 21 017 visiteurs, le Palais de l’Elysée enregistre une
fréquentation supérieure à celle de l’an dernier ( 20 912), l’hôtel de Matignon a
ouvert ses portes à 4 500 personnes tandis que 8 500 autres se rendaient à
l’Assemblée nationale ; le Sénat a accueilli 28 314 personnes, le ministère de
l’Intérieur, de l’Outre-Mer et des Collectivités territoriales 9 000, le ministère de
l'Économie, de l'Industrie et de l'Emploi 2 800, le ministère de la Justice et des
libertés 1 600 et le ministère de la Santé et des Sports ouvert pour la première
fois 400.
La Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment
(CAPEB), partenaire fidèle des Journées européennes du patrimoine proposait
de nombreuses animations comme au château de Verchin, Pas-de-Calais
(Nord-Pas-de-Calais), avec des démonstrations de savoir-faire qui ont séduit
1 000 personnes. Egalement au château de Mauvezin, Hautes-Pyrénées
(Midi-Pyrénées), 1 050 visiteurs ont découverts les métiers anciens du
bâtiment. Le château de Ferrette, Haut-Rhin, avec ses tailleurs de pierre a
suscité l’intérêt de 800 personnes.
La RATP à nouveau partenaire de cette 27e édition proposait un
programme riche en événements comme l’exposition « Nord-Sud une
histoire de métro » avec une présentation du matériel ancien à la station
porte de Versailles qui a accueilli 20 000 personnes ou l’ouverture de ses
ateliers de maintenance de Sucy-en-Brie et à La Villette où se sont rendus 2
000 personnes. Ce sont plus de 36 000 personnes qui ont partagé ces
moments de découvertes.
En Alsace, la caserne Thurot, ancienne caserne d'artillerie à Haguenau,
Bas-Rhin, a accueilli 310 visiteurs et 500 autres découvraient les Archives
municipales de Strasbourg. 1 400 visiteurs étaient accueillis à l'Ecole
Nationale d'Administration à Strasbourg par les étudiants. 500 visiteurs se
rendaient dans les studios de France 3 Alsace.
En Aquitaine à Nérac, Lot-et-Garonne, le château d’Henri IV à accueilli 1
200 personnes alors que 3 380 autres assistaient aux différentes
animations et visites dans le Domaine national du Château de Pau en
Pyrénées-Atlantiques. A Bordeaux, Gironde, l’ancien couvent des
Annonciades – direction régionale des affaires culturelles – a reçu 800
visites alors que l’instituto Cervantes, résidence de Francisco de Goya, a
reçu 400 visites.
En Auvergne, au Château Lafayette à Chavaniac-Lafayette, Haute-Loire,
650 personnes ont visité le domaine où naquit le Général Marquis de
Lafayette. La forteresse médiévale du Château de Saint-Saturnin dans le
Puy-de-Dôme a ouvert ses portes à 300 visiteurs tandis que la Forteresse
de Polignac en Haute-Loire a accueilli 1 000 personnes. 2 200 personnes
ont choisi de découvrir le domaine royal de Randan, Puy-de-Dôme alors
que 10 000 participants découvraient la ville de Clermont-Ferrand aux
travers des nombreux circuits proposés.
En Bourgogne, le site archéologique d’Alésia, ou se déroula la fameuse
bataille entre César et Vercingétorix en Côte d’Or a accueilli 900 personnes.
Pour sa participation exceptionnelle la préfecture de Macon, ouverte
samedi, Saône-et-Loire, a attiré 600 visiteurs tout comme l’Hôpital général
du Saint-Esprit de Dijon qui a ouvert pour la première fois ses portes à 750
visiteurs. La préfecture de la Nièvre à Nevers a accueilli 160 personnes
tandis que 650 autres se rendaient à la préfecture de l’Yonne à Auxerre
durant le week-end.
En Bretagne, le Domaine départemental de Kerguehennec dans le
Morbihan a accueilli 1 300 visiteurs sur ses vestiges. Egalement dans les
Côte-d’Armor, le domaine départemental du château de la Roche-Jagu
avec ses nombreuses animations a reçu 1 300 visites alors que le château
de Kerjean à Saint-Vougay, Finistère, en accueillait 1 900. Le musée de
Bretagne à Rennes, Finistère, a attiré 3 900 personnes et le château de
Vitré, en Ille-et-Vilaine, 3 000 curieux. Saint-Malo, Ille-et-Vilaine, avec son
donjon a attiré 3 900 visiteurs.
Dans la région Centre, le domaine de Georges Sand à Nohant-Vic dans
l’Indre, a attiré 1 000 visiteurs pour des visites libres et commentées tandis
que 350 visiteurs ont visité les Archives départementales du Loiret à
Orléans. Le domaine national de Chambord, Loir-et-Cher, a reçu 7 400
visites.
En Corse, la Maison Bonaparte, Musée national dépendant de La
Malmaison à Ajaccio, a accueilli 2 400 visiteurs tandis que 2 560 personnes
se sont rendus au Palais des Gouverneurs pour découvrir l’intérieur du
Palais et assister au concert/son et lumière. La citadelle et le Musée de la
Corse à Corte en Corse du Nord, a attiré près de 2 800 visiteurs pour
découvrir gratuitement les différentes expositions tandis que 500 personnes
se rendaient à l’hôtel de région à Ajaccio.
En Franche-Comté, la Citadelle de Besançon, patrimoine mondial de
l’UNESCO, a reçu 4 000 personnes alors que l’hôtel de Clévans, résidence
du général commandant d’armes a accueilli 1 000 visiteurs. 2 708 visiteurs
se rendaient aux Salines d’Arc-et-Senans dans le Doubs. La maison du
peuple à Saint-Claude, Jura, a été découverte par 260 visiteurs.
En Guadeloupe, l’habitation Thomas, ancienne habitation cafétière et la
Préfecture à Basse-Terre, classée Monument historique, ont accueilli
plusieurs centaines de curieux.
En Guyane, le Musée des cultures de Guyane à Cayenne a attiré vendredi,
samedi et samedi soir près de 400 visiteurs, alors que de nombreux autres
visiteurs se rendaient à l’Ile du Salut, île royale à Cayenne.
En Ile-de-France, le siège de France Télévisions recevait 18 000 visiteurs
tandis que le Collège de France ouvrait pour la première fois ses portes à 5
400 visiteurs. Le musée Curie a ouvert ses portes à 1 600 visiteurs. Le
Panthéon a attiré 20 000 personnes alors que 9 667 autres se rendaient à
la Conciergerie. Le château de Vincennes a reçu 12 000 visites tandis que
la Manufacture de Sèvres dans les Hauts-de-Seine proposait à 3 800
visiteurs des visites didactiques et commentées des ateliers. Le Pavillon de
l’Arsenal a été visité par 200 personnes en visites guidées alors que 9 500
autres se rendaient aux Archives Nationales. La cité de l’architecture et du
patrimoine a, quant à elle, reçu 7 000 visites. Pour sa première participation
le centre national des opérations ferroviaires a reçu 500 visites. A Boulogne-
Billancourt pour son inauguration le musée Paul Belmondo a été découvert
par 3 100 personnes tandis que la maison de Jean Cocteau à Milly-La-Forêt
a été visité par 1 400 personnes alors que 350 personnes se rendaient au
musée Jean-Jacques Rousseau à Montmorency dans le Val d’Oise. Le
château de Versailles a reçu 45 000 visites.
En Languedoc-Roussillon, pour sa première ouverture, la capitainerie de
Port Camargue au Grau-du-Roi dans le Gard, a accueilli 500 visiteurs, le
musée de l’Ephèbe au Cap d’Agde, Hérault, a de son côté ouvert la visite à
1 400 personnes. La Maison de la nature et le site de Méjean ont attiré 2
400 enfants et parents grâce à leurs nombreux ateliers, visites et jeux. Les
remparts et la cité de Carcassonne dans l’Aude ont attiré 8 520 curieux. A
Montpellier, Hérault, l’Agora-Cité de la Danse a été découverte par 2 000
personnes.
En Limousin, 430 visiteurs se sont rendus au musée de Guéret dans la
Creuse. Les Archives municipales de Brives-la-Gaillarde, Corrèze, ont reçu
300 visites et l’Abbaye Saint-André à Meymac, Corrèze, centre d’art
contemporain dans les bâtiments d’une ancienne abbaye bénédictine près
de cent personnes.
En Lorraine, le Palais du gouvernement à Nancy, Meurthe-et-Moselle, a
reçu 3 100 visites libres et guidées et la préfecture de région à Metz
recevait 2 000 visiteurs. La maison de Robert Schuman a accueilli 875
personnes alors que le Cube à Briey en Meurthe-et-Moselle construit par Le
Corbusier, a attiré 400 visiteurs. Pour sa première ouverture et sa première
année d’inauguration, le Centre Pompidou à Metz a accueilli 8 500
personnes.
En Martinique, 215 visiteurs ont visité l’exposition sur la vie de Victor
Schoelcher. L’habitation Clément à Le François a reçu 870 visites et le
musée régional d’Histoire et d’Ethnographie à Fort-de-France a accueilli
320 visiteurs.
En Midi-Pyrénées, le Château Bonrepos-Riquet en Haute-Garonne a
accueilli 2 500 personnes tandis que 100 visiteurs se sont rendus à
Conques, en Aveyron, pour assister aux animations autour des grands
hommes et femmes de Conques. 500 personnes ont participé aux
différentes animations proposées par l’université de Toulouse, département
d’art et d’histoire, Haute-Garonne. La préfecture de région à Toulouse,
Haute-Garonne, a attiré 3 500 visites alors qu’à Albi, Tarn, le musée
Toulouse-Lautrec recevait 9 700 visites et la cité, nouvellement inscrite au
patrimoine mondial de l’Unesco, était découverte par 33 050 personnes.
En Nord-Pas-de-Calais, la Cathédrale Notre-Dame de la Treille à Lille, a
attiré avec ses différentes animations et jeux 900 personnes (familles et
enfants). La villa Cavrois à Croix, Nord a reçu 1 271 visites. Le château de
Flers à Villeneuve-d’Ascq, Nord, a accueilli 1 000 personnes et la
cathédrale Saint-Omer, Pas-de-Calais, 1 500 autres.
En Basse-Normandie, pour sa première ouverture, le service historique de
la Défense à Cherbourg, Manche, a attiré près de 250 personnes.
L’itinéraire des Grands Hommes à Saint-Lô a attiré 600 personnes. Le
musée de Normandie à Caen, Calvados, a reçu pour ce week-end 4 160
visiteurs et la château de Guillaume le Conquérant à Falaise,Calvados, 950
personnes.
En Haute-Normandie, le château de Gaillon dans l’Eure a attiré 2 500 personnes,
le musée des impressionnistes à Giverny, Eure, a accueilli 1 800 visiteurs
et 850 personnes ont visité la résidence préfectorale à Evreux. A
Rouen, Seine-Maritime, 3 150 personnes se sont rendues à l'Archevêché et
250 autres ont visité l'Hôtel Delamare-Deboutteville, l'actuelle chambre régionale
des comptes durant la journée de samedi.
En Pays-de-la-Loire, le musée des deux victoires à Mouilleron-en-Pareds,
Vendée, a fait découvrir à 300 personnes son patrimoine tandis que 1 800
autres personnes ont découvert le château de Chateaubriant, à
Chateaubriant, Loire-Atlantique. Le château Sainte-Suzanne, Mayenne, a
accueilli 4 000 personnes tandis que 1 350 autres se rendaient à la
préfecture du Mans, Sarthe. L’Abbaye Fontevraud, Maine-et-Loire, a attiré 5
611 personnes cette année.
En Picardie, la maison familiale d’Henri Matisse, Bohain-en-Vermandois,
Aisne, a accueilli 150 visiteurs tandis que le familistère Godin, à Guise,
Aisne, a reçu 1 500 visites.
En Poitou-Charentes, l’Ecodomaine de Rochefort en Charente-Maritime a
réuni 400 personnes et l’Abbaye aux-Dames à Saintes, Charente-Maritime,
a attiré 900 visiteurs grâce à ses expositions et spectacles. 1 200 visiteurs
se sont rendus au château des Ducs de la Trémouille, Thouars, Deux-
Sèvres. Les tours du port à la Rochelle, Charente-Maritimes, ont reçu 7 690
visites et le château de Coufray-Salbart à Echiré dans les Deux-Sèvres 1
300 visiteurs.
En Provence-Alpes-Côte-d’Azur, à Nice, Alpes-Maritimes, la villa Arson a
reçu 2 000 visites. A Antibes, Alpes-Maritimes, la villa Eilenroc a suscité
l’intérêt de 1 250 personnes et à Marseille, Bouches-du-Rhône, le centre
national de la création musicale a encouragé les vocations de 140 visiteurs.
Le château du roi René à Tarascon, Bouches-du-Rhône, a été visité par 3
200 curieux.
Sur l’île de la Réunion, le conservatoire botanique national de Mascrin,
Saint-Leu, a attiré 1 200 curieux dans son ancienne villa de la famille de
Chateauvieux, toujours à Saint-Leu le site de Stella Matutina a reçu 5 872
visites. A Saint-Denis la villa Carrère a attiré 1 615 personnes grâce à ses
nombreuses animations et la villa Déramond-Barre 1 826 autres.
En Rhône-Alpes, la prison Montluc à Lyon a accueilli 5 500 personnes
tandis que la Maison d’Izieu- Mémorial des enfants juifs exterminés, Ain, a
réuni 400 personnes tandis que 5 400 curieux se rendaient à Annecy au
musée-château. A Lyon, Rhône, le musée gallo-romain a été visité par 3
100 personnes et l’Hôtel de ville a reçu 12 000 visiteurs.
Créées en 1984, les Journées du patrimoine deviennent européennes en
1991 ; aujourd’hui plus de 49 pays organisent cette manifestation qui a su
devenir un rendez-vous incontournable.
Fidèles à cet événement, la CAPEB, la RATP et Michelin ont cette année
encore apporté leur concours à cette rencontre des français et de leur
patrimoine.
Metro, France Télévisions et France Inter ont également été partenaires,
contribuant au succès de cette 27ème édition.