Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture et de la Communication, a remis, mercredi1er décembre 2010, la distinction de “Grand Donateur de la Culture” à Madame Nahed Ojjeh, et cellede “Grand Mécène de la Culture” à trois entreprises et une association : le Champagne LouisRoederer, le Crédit Coopératif et sa Fondation d’entreprise, le Groupe Norac, et la French HeritageSociety.

Syrienne d’origine, Madame Nahed Ojjeh compte depuis dix ans parmi les principaux bienfaiteurs de
la Bibliothèque nationale de France (BnF), pour la réalisation de ses exposition (Utopies, Sartre), et
l’enrichissement de ses collections (acquisition du manuscrit de Voyage au bout de la nuit de Céline,
des manuscrits des neuf volumes des Mémoires d’Outre-tombe de Chateaubriand et plus
récemment des Archives de Guy Debord, reconnues Trésor national). Elle a fait des dons importants
en faveur du Domaine de Chantilly et du musée du Louvre, et soutient le département de la
recherche du musée du Quai Branly. Elle a créé le prix annuel “Nahed Ojjeh” pour aider et
récompenser des artistes en difficulté.

Le Champagne Louis Roederer accompagne la BnF dans ses missions d’acquisition, de recherche
et de valorisation du patrimoine. Il soutient ainsi la Galerie de Photographie depuis son ouverture en
2003, et a suivi, dans ce cadre, le travail de nombreux artistes, tels Bettina Rheims ou encore
Sophie Calle et Jean-Michel Alberola. La maison champenoise a été le mécène de plus de vingt-cinq
expositions sur les collections photographiques de la BnF, de Cartier-Bresson à La France de
Raymond Depardon. Elle a complété ces actions en créant, en 2006, la Bourse Louis Roederer de
la photographie, pour distinguer et encourager les jeunes chercheurs d’excellence dans ce domaine.
Elle a également participé à l’acquisition d’oeuvres photographiques et patrimoniales pour les
collections de la BnF. Elle est enfin l’un des principaux partenaires de Festivalandco, association à
but non lucratif basée à la librairie Shakespeare & Company qui prolonge la tradition de la librairie
indépendante et, à travers ses lectures hebdomadaires et son programme de résidence, soutient les
lettres et les écrivains depuis plus de cinquante ans.

Le groupe Crédit Coopératif est l’interlocuteur bancaire de près de 9000 entreprises et associations
professionnelles de la culture (spectacle vivant, industries culturelles) dont il soutient l’activité par
une approche spécifique et une connaissance fine. Sa Fondation d’entreprise qui a fêté son 25e
anniversaire en 2009 concourt au développement de l’économie sociale et solidaire dans de
nombreux domaines : lutte contre l’exclusion, accès à la citoyenneté des personnes handicapées,
développement durable, solidarité internationale, recherche et culture. A travers ses actions de
“mécénat croisé” associant culture et solidarité, elle est le partenaire du Festival d’Avignon, de la
Fédération des écomusée et musées de société, du Festival européen Orphée Théâtre et Handicap,
des Rencontres Ici & Là du Théâtre de la Commune d'Aubervilliers, et des “Portes du temps”,
opération de sensibilisation au patrimoine, lancée en 2005 par le ministère de la Culture et de la
Communication en faveur des jeunes des quartiers.

A l’initiative de son président, Bruno Caron, le groupe Norac est devenu l’un des principaux mécènes
de la création contemporaine en France. Depuis 1992, il a développé une collection d’entreprise
regroupant des oeuvres de l’Abstraction depuis l’après-guerre, avec Aurélie Nemours, François
Morellet, Martin Barré, le groupe Supports/Surface et, plus récemment, des artistes émergents.
Partenaire du Palais de Tokyo, mécène de commandes publiques, Norac crée en 2007 l’association
Art Norac et lance le projet des Ateliers de Rennes, biennale d’art contemporain, dont la première
édition a lieu en 2008. Parallèlement, Art Norac apporte son soutien à l’association Les
Entrepreneurs Mécènes qui, chaque année, organise une exposition de sculptures dans le parc d’Ar
Milin’ à Chateaubourg. Elle est également présente aux côtés de plusieurs structures d’art
contemporain en Bretagne comme 40mcube, Libre Art Bitre, Les Archives de la critique d’art, ou la
Criée-Centre d’art contemporain de Rennes.

French Heritage Society, association américaine à but non lucratif créée en 1982, se consacre à la
préservation du patrimoine architectural français en France et aux Etats-Unis. Elle compte plus de
2000 membres répartis en 15 délégations, dont 14 aux Etats-Unis et une en France. Elle a déjà
participé à 450 projets de restauration d’édifices civils ou religieux, de plantations, de parcs et de
jardins. Elle organise des programmes éducatifs pour des architectes et artisans spécialistes de la
restauration du patrimoine, des échanges d’étudiants en France et aux Etats-Unis, des séminaires
pour des conservateurs et collectionneurs. Elle est intervenue aussi à la suite de catastrophes
naturelles pour sauver le patrimoine en péril : inondations du Mississipi en 1993, tempête de
décembre 2009 en France, ouragan Katrina en Louisiane en 2005. Toutes les actions de French
Heritage Society sont rendues possibles grâce à la générosité des membres de l’association, mais
aussi de mécènes, d’entreprises et de fondations.

Créées dans le sillage de la loi du 1er août 2003 relative au mécénat, aux
associations et aux fondations, les distinctions qui constituent le « cercle des
mécènes » de la Culture sont destinées à manifester la reconnaissance de l'Etat
envers les entreprises, les fondations, les associations et les personnes privées
qui, par leurs actes de mécénat ou les activités qui s'y rattachent, tant en France
qu'à l'étranger, ont apporté une contribution éminente au développement culturel
de la France. La liste des distinctions déjà attribuées est accessible sur :
www.mecenat.culture.gouv.fr