Lancé en 2006 par English Heritage (Royaume-Uni) afin de créer un réseauinformel d’échange entre les directeurs du patrimoine européens, ce Forumréunit les responsables en charge du patrimoine (patrimoine bâti et archéologie)originaires des 27 pays-membres de l’Union européenne ainsi que d’Islande, deNorvège et de Suisse. Ce Forum des directeurs du patrimoine a rassemblé cetteannée, à Paris, 60 représentants de 24 pays d'Europe. Son secrétariat estassuré par English Heritage.

Les premiers sommets se sont tenus à Londres en 2006, à Prague en 2007, à
Copenhague en 2008 sur le thème « patrimoine et changements climatiques »,
enfin à Vienne-Bratislava en 2009, sur le thème du « Patrimoine en temps de
crise », . La Direction générale de la Culture et de l’Education de l’Union
européenne est depuis deux ans régulièrement associée à la réunion annuelle.
Les thèmes traités sont emblématiques de l’actualité et des préoccupations des
responsables du patrimoinedes pays européens. Le cercle informel de réflexion
que constitue ce Forum est un signe tangible de l'existence d'une communauté
internationale d'experts, conservateurs, historiens, gestionnaires de sites et de
monuments et de ce qu'au delà d'approches patrimoniales parfois différentes
d'un pays à l'autre, il existe des objectifs communs, des bonnes pratiques et des
savoirs faire à partager .
Le thème retenu cette année « tourisme et patrimoine : enjeux et risques » est
directement issu de la thématique de l'année dernière « patrimoine et relance
économique ». La prise de conscience du patrimoine comme source de richesse
et d'attractivité des territoires est incontestable dans tous les pays d'Europe et a
conduit beaucoup d'acteurs gouvernementaux et locaux à inciter le patrimoine à
contribuer encore plus significativement qu'aujourd'hui au développement local
et aux recettes touristiques. L'effet positif des efforts de valorisation du
patrimoine qui en résulte ne doit cependant pas occulter les risques potentiels
pour sa conservation directement liés à la hausse de la fréquentation touristique.
Les expériences des différents Etats ainsi que les remèdes apportés à ce risque
de dérive ont été présentées et discutées, et ont conduit les participants à
l'adoption de conclusions communes sur ce sujet.