Le 21 novembre, à l’invitation de Frédéric Mitterrand, des milliers de visiteurs sont partis à la découverte des 130 établissements d'enseignement supérieur relevant du ministère de la Culture et de la Communication. Ces écoles forment les architectes, les artistes, les historiens de l’art et les créateurs de demain.

130 établissements d'enseignement supérieur. Le 21 novembre, dans le cadre de l’opération « Professions Culture », ce sont 130 établissements d'enseignement supérieur qui ont présenté leur offre pédagogique, les métiers auxquels ils préparent, les relations qu’ils entretiennent avec les autres écoles, leur participation à la vie artistique, culturelle et économique au plan local, national et international.
Conférences, débats, tables rondes, projections, concerts, expositions de travaux d'étudiants ou d'anciens étudiants devenus des professionnels reconnus ont illustré la richesse et la diversité de l'enseignement supérieur Culture.

Un vif succès partout en France. Avant même de pouvoir établir un bilan définitif de cette journée, un certain nombre de résultats témoigne déjà de sa grande réussite. Ainsi l'Ecole nationale supérieure des Arts décoratifs de Paris a accueilli environ 3000 personnes, l'Ecole du Louvre 2 555, tandis que l'Ecole nationale supérieure d'architecture de Paris Belleville a pu compter quelque 1500 visiteurs.
En région, à Orléans, l'Institut d'arts visuels a reçu quelque 200 personnes et a fait salle comble pour sa table ronde sur la transformation des métiers de la création. A Nantes, L'Ecole nationale d'architecture de Nantes qui accueillait en ses murs l'Ecole régionale des Beaux Arts de Nantes et le CEFEDEM Bretagne - Pays de la Loire (Centre de formation à l'enseignement de la danse et de la musique) a reçu plus de 300 personnes, enchantées par les expositions proposées par 6 diplômés de l’Ecole des Beaux Arts et par les 2 spectacles (musique et danse) présentés par le CEFEDEM.
Dans tous les cas, à Paris comme en province, l’opération a su mobiliser un public à la fois très nombreux et très diversifié, composé d’anciens élèves et d’initiés mais aussi d’une grande majorité de néophytes curieux de découvrir ces écoles et les nombreux métiers auxquels elles forment.

Le site. A l’occasion de la journée du 21 novembre, un site internet spécialement dédié présente les 130 écoles de l’enseignement supérieur culture relevant du ministère de la culture et de la communication ainsi que les métiers auxquels elles préparent. Une carte interactive permet notamment de situer ces établissements dans toute la France et d'accéder aux présentations de la programmation de chaque établissement pour le 21 novembre.
Un focus évoque les principaux thèmes retenus dans les programmes des établissements - pour Professions Culture, tant du point de vue des perspectives professionnelles que de la recherche sans oublier les échanges internationaux et les actions de diversification sociale et culturelle.
Le site propose également à travers six vidéos les témoignages de professionnels issus de l'enseignement supérieur Culture : Sylvie Ramond (directrice du Musée des Beaux Arts de Lyon), Philippe Ramette (artiste plasticien), Jérôme Pernoo (violoncelliste), Nathalie Franck et Yves Ballot (architectes), Roxane Arnold, (directrice de la programmation chez Pyramide), Elisabeth Platel (directrice de l'Ecole de Danse de l'Opéra National de Paris).

Donner un métier mais aussi développer la recherche. Les études, qui durent le plus souvent cinq ans, permettent chaque année à 10 000 diplômés d’arriver sur le marché du travail avec de très bonnes chances d’y trouver leur place. Pour 90 % des diplômés, on estime à moins d'une année le délai pour accéder à un premier emploi. (voir http://www.culture.gouv.fr/nav/index-stat.html rubrique publications, collection culture chiffres, L’insertion professionnelle des diplômés des établissements supérieurs de la culture, juillet 2009.)
Le développement de la recherche s’inscrit dans le contexte de l'intégration des formations et des diplômes dans le système d’harmonisation des diplômes européens, dit LMD (Licence-Master-Doctorat). Actuellement, la plupart des formations se situent aux niveaux licence et master. Le doctorat d'architecture est le seul doctorat à ce jour, mais la recherche se développe dans l'ensemble des secteurs. Les coopérations sont de plus en plus nombreuses avec des écoles analogues en Europe et au-delà, mais aussi avec des universités françaises et européennes, des écoles d’ingénieurs, de gestion, des écoles doctorales, etc.

L'enseignement supérieur Culture en quelques chiffres :
- 5 domaines : Architecture et paysage, Arts plastiques (art, design et communication), Cinéma et audiovisuel, Histoire de l'art et Patrimoine, Spectacle vivant (musique, danse, théâtre, cirque, marionnette et arts de la rue)
- 130 établissements relevant du ministère de la Culture et de la Communication. L'enseignement supérieur Culture compte 128 établissements: 41 établissements publics et 87 établissements à statut territorial ou associatif. Professions Culture intègre également les manufactures de Sèvres et du Mobilier national.
- 36 000 étudiants architectes, plasticiens, designers, photographes, graphistes, paysagistes, réalisateurs, comédiens, danseurs, musiciens, restaurateurs, historiens de l'art, conservateurs...
- 40 diplômes nationaux
- 10 000 diplômés chaque année
- Un taux de 76% d'insertion professionnelle en rapport avec le diplôme avec un accès rapide au premier emploi pour la grande majorité des diplômés