En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Un site du ministère de la Culture

Un véritable soutien à la création contemporaine

Le 16 décembre 2015, 13 entreprises de construction ont signé la charte «1 immeuble, 1 œuvre» sous l'égide du ministère de la Culture. Elles se sont ainsi engagées à acheter ou commander une œuvre d'un artiste vivant pour les programmes d'immeubles qu'elles mettent en œuvre. Depuis la signature de la charte, d'autres entreprises ont rejoint les premiers signataires et des dizaines de projets ont été engagés.
En 2019, au moment où le ministère de la Culture célèbre ses soixante ans, le nombre important d’œuvres déclarées par les signataires de la charte prouve le succès de la commande contemporaine. Les prix 1 immeuble, 1 œuvre décernés cette année distinguent des réalisations exemplaires de ce programme.

Le comité des membres fondateurs s’est réuni sous la présidence de Jean de Loisy, directeur de l’École nationale supérieure des Beaux-arts de Paris, le 27 novembre dernier pour désigner les lauréats des premiers prix 1 immeuble, 1 œuvre 2019. Les trophées, conçus par les designers Jean-Baptiste Fastrez et Brynjar Sigurdarson et réalisés par la Manufacture de Sèvres, ont été remis à trois duos promoteurs-artistes :

- BOUYGUES BATIMENT FRANCE EUROPE et LinkCity et les artistes Asto, Astro, Olivia de Bona, Théo Lopez et Zdey, pour leurs fresques peintes à chaque étage de la résidence étudiante Ambroise-Croizat, à Villejuif ;

- VINCI immobilier et l’artiste Louise Frydman pour ses deux œuvres en céramique, Forêt blanche et La Fée des pétales, disposées dans les halls d’immeubles résidentiels, rue Victor Hugo, à Puteaux ;

- EMERIGE et l’artiste Eva Jospin pour son œuvre monumentale en carton découpé, La Traversée, commandée dans le cadre du programme Beaupassage, à Paris.

Télécharger le communiqué et le dossier de presse de la remise du prix 1 immeuble, 1 œuvre, édition 2019

Véritable soutien à la création contemporaine, cet engagement inédit contribue à l’amélioration de la qualité de vie des usagers (habitants ou salariés) de ces nouveaux bâtiments en permettant au plus grand nombre d’être confronté à des œuvres d’art sur l'ensemble du territoire.