La 7e édition des Journées nationales de l’architecture, qui aura lieu les 14, 15 et 16 octobre, propose une passionnante exploration du logement et autres « Architectures à habiter ».

batiment-baie-vitree-homme-qui-lit.jpg

Pendant trois jours, l’architecture se donne à voir dans toutes sa richesse et sa diversité. Lancées en 2016 par le ministère de la Culture, les Journées nationales de l’architecture (JNA) entament cette année leur septième édition avec près de 1 200 événements organisés avec la Cité de l’architecture et du patrimoine, les conseils d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement (CAUE), les maisons de l’architecture, le réseau des Villes et pays d’art et d’histoire, les écoles nationales supérieures d’architecture et de très nombreux professionnels.

« L’objectif de ces journées est de montrer au grand public que l’architecture les concerne au quotidien. Leur logement, l’entrée du métro, leur école, leur bureau : tout ce qui est du ressort de la vie quotidienne est de l’architecture », explique Corinne Langlois, sous-directrice de l'architecture, de la qualité de la construction et du cadre de vie au ministère de la Culture.

Un thème, les architectures à habiter

grands-immeubles-avec-parc.jpg

Cette année, le thème retenu est celui des « Architectures à habiter ». Cette thématique permettra au public de découvrir des lieux habités, que ce soit le logement lui-même mais aussi, dans un sens plus large, le quartier environnant. « La production de logement, la cellule de base de l’habitat, est une activité importante pour l’architecte. Il conçoit en effet des espaces qui permettent l’intimité mais aussi la rencontre des autres, des plus proches aux voisins en allant jusqu’aux inconnus dans la rue », poursuit Corinne Langlois. Les participants découvriront par exemple comment les architectes concilient qualité de construction et bien-être des occupants grâce à de nouvelles techniques plus sobres en ressources.

Les JNA, c’est aussi pour de nombreux architectes une occasion unique de faire découvrir leur métier, soit en ouvrant les portes de leur agence, soit en faisant découvrir leurs réalisations. « Le public pourra visiter avec un architecte un bâtiment qu’il a conçu ou une opération en cours. Ils pourront traverser une ville ou un territoire rural pour comprendre comment sont fabriqués ces espaces quotidiens qu’on ne regarde plus », poursuit Corinne Langlois. Sont ainsi prévus, collectivement ou individuellement, des rencontres dans l’espace public, des promenades urbaines, des ateliers pédagogiques mais aussi des événements en ligne.

« Levez les yeux ! » pour le jeune public

facade-immeuble-pont-audemer.jpg

La première journée de cet événement, vendredi 14 octobre, sera dédiée aux jeunes avec la quatrième édition de l’opération « Levez les yeux ! », initiative commune des ministères de la Culture et de l’Éducation nationale et de la jeunesse. Le public scolaire, de la maternelle à la terminale, sera invité à ouvrir l’œil, observer l’architecture qui l’entoure et décrypter les paysages de la ville et de la campagne. « L’architecture est une matière très riche d’un point de vue pédagogique car elle permet d’aborder plusieurs points du cursus scolaire : évidemment l’histoire qui se traduit à chaque époque dans l’espace, l’expression orale pour décrire ce que l’on voit, la géométrie dans l’espace, la physique et les "sciences et vie de la terre" quand on évoque la nature en ville », constate Corinne Langlois. Pour eux, une programmation spéciale a été mise en place, surtout basée sur l'expérimentation, le jeu et la manipulation.

Sept agences en lice pour le Grand prix national de l'architecture

Il s’agit de la plus haute distinction nationale dans le domaine de l’architecture. Créé en 1975, le Grand Prix national de l’architecture (GPNA) sera remis le jeudi 13 octobre. Il récompense une agence d’architecture pour l’ensemble de sa production et pour sa contribution à l'évolution de la pratique du métier d'architecte. 
Suite à la première réunion, le 7 septembre dernier, le jury a choisi sept agences qui pourraient remporter ce prix. Le jury se réunira à nouveau à la Cité de l’architecture et du patrimoine, pour entendre les sept nommés et désigner cette fois-ci le lauréat 2022.
L’événement sera également l’occasion d’inaugurer l’exposition consacrée à Pierre-Louis Faloci à la Cité de l’architecture et du patrimoine. Conçue dans le cadre du Grand Prix national de l’architecture, dont Pierre-Louis Faloci est le lauréat 2018, l’exposition est une carte blanche donnée à l’architecte pour expliciter sa démarche et retracer son parcours.

Visitez des maisons d’architecte de particuliers

Journées d’Architectures À Vivre 2022_Logo.jpg

Parallèlement à cette manifestation nationale, les Journées À Vivre, organisées par À Vivre édition, se tiendront le 15 et 16 octobre. Pendant cette journée, le public pourra découvrir près de trois cents lieux sur l’ensemble du territoire national. Des visites d’environ quarante-cinq minutes seront menées par un duo formé par l’architecte concepteur et le propriétaire du logement. Tous les types d’habitats et de travaux sont proposés : maisons neuves, appartements, rénovations, réhabilitations ou encore extensions. Avant cette journée, les architectes ont proposé leurs réalisations au comité de sélection. Une fois choisies, les projets sont mis en ligne pour que les visiteurs choisissent les visites auxquelles s’inscrire. La carte des projets visitables, est consultable sur le site internet de l’événement.