Mercredi 2 novembre, un hommage national sera rendu à Pierre Soulages, dernier géant de la scène artistique, dans la cour carrée du Louvre.

« Artiste majeur », « dernier géant de la scène contemporaine », « immense figure incarnant la création française »… Pierre Soulages, disparu le 26 octobre à l’âge de 102 ans, a suscité des réactions du monde entier, qui saluent en lui un immense artiste, inventeur de l’outrenoir, « signature du maître ».

Un hommage national, que vous pourrez suivre en direct sur la chaîne YouTube de l’Élysée, lui sera rendu mercredi 2 novembre par le Président de la République, en présence de son épouse et de sa famille, dans la cour carrée du Louvre, à Paris.

Un parcours artistique exceptionnel

« Pierre Soulages avait su réinventer le noir, en y faisant jaillir la lumière. Par-delà le noir, ses œuvres sont des métaphores vives où chacun de nous puise l’espoir », a déclaré Emmanuel Macron, président de la République.

« Pierre Soulages, l’immense artiste qui nous a appris à voir la lumière dans le noir nous quitte aujourd’hui à 102 ans, au terme d’une carrière éblouissante qui nous laisse en héritage un imaginaire visuel profondément renouvelé », lui a rendu hommage Rima Abdul Malak, ministre de la Culture, en soulignant que « son œuvre est la meilleure démonstration de ce que peut l’art dans ce monde, pour s’émanciper et s’éblouir ».

« Porteur de la force de la création française, il fut en 2001 le premier artiste vivant invité à exposer au musée de l’Ermitage de Saint-Pétersbourg, a poursuivi la ministre de la Culture. Pour ses 90 ans, en 2009, le Centre Pompidou à Paris lui offrit la plus grande rétrospective jamais consacrée à un artiste vivant avant la magnifique exposition qui lui fut consacrée au Louvre, à l’occasion de son centenaire ».

Une œuvre unique

La ministre de la Culture a également souligné son attachement à sa région : « Je pense à Rodez sa ville natale où, sur la base d’une exceptionnelle donation, s’est édifié le magnifique musée Soulages, labellisé musée de France. A Montpellier, où ses merveilleux polyptyques accrochés dans un pavillon de verre apportent la sérénité aux visiteurs du musée Fabre depuis 2007 ».

Pour rendre hommage au peintre, le musée Soulages a été ouvert gratuitement dimanche 30 octobre pour permettre à tous de découvrir la richesse de son œuvre et de ses collections personnelles.

Hommage national à Pierre Soulages