Ambition artistique, équité territoriale et responsabilité partagée sont les maîtres mots du partenariat noué entre les services de l’Etat et les collectivités territoriales afin de garantir la généralisation de l’éducation artistique et culturelle auprès des jeunes sur l’ensemble des territoires d’Auvergne-Rhône-Alpes.

Le comité territorial de pilotage de l’éducation artistique et culturelle a tenu sa première assemblée le 10 juillet 2019
Assemblée du CTPEAC 10 juillet 2019

Le CTPEAC, organe de gouvernance du déploiement de l’éducation artistique et culturelle, a réuni les recteurs et rectrices des trois académies, le directeur régional des affaires culturelles, les représentants des services de l’Etat concernés (DRDJSCS, DRAAF), la vice-présidente déléguée à la culture du Conseil régional, le directeur territorial du réseau Canopé en présence d’une vaste assemblée composée d’élus des collectivités territoriales, d’acteurs culturels, de techniciens et d’artistes.
Des représentants des collectivités et des artistes ont partagé leurs retours d’expérience.

Faire ensemble

En matière culturelle, les collectivités territoriales et l’Etat partagent une responsabilité exercée conjointement dans le respect des droits culturels.

Initiée dès 2014 par la DRAC Auvergne-Rhône-Alpes, en partenariat avec les autres services de l’État concernés et les collectivités régionale et départementales, la politique de conventionnement à l’échelle intercommunale a favorisé des relations de travail privilégiées et une convergence des politiques publiques dans le respect des identités et des spécificités de chacun.

Renforcer l’accès à la culture de tous les jeunes dans leurs différents temps de vie et de l’ensemble des habitants, favoriser les pratiques artistiques et les usages du numérique, provoquer la rencontre entre artistes professionnels notamment par le biais des résidence et acteurs du territoire telle est l’ambition de la stratégie régionale.

La réunion du CTPEAC a permis de faire un point d’étape sur le chemin parcouru, avec l'ensemble des partenaires, en matière de développement de l’éducation aux arts et à la culture dans des intercommunalités situées dans des territoires ruraux ou péri-urbains, éloignés de l’offre culturelle.

60 conventions territoriales de développement de l’accès aux arts et à la culture sont d'ores et déjà déployées et actives

carte EAC contractualisation juillet 2019
Paroles de collectivités

Ces conventions constituent un cadre ouvert et modulable qui renforce, sur un territoire intercommunal les synergies locales et le dialogue entre acteurs culturels, éducatifs et sociaux.

Assemblée - table ronde coll CTPEAC 10 juillet 2019

Au fil du temps et selon les territoires, la méthodologie de travail a évolué, s’est stabilisée. Les compétences et l’expertise en matière d’animation de ces conventions augmentent, l’objectif étant de croiser le plan de généralisation de l'éducation artistique et culturelle et le développement de ressources culturelles afin de mieux intégrer la construction de politiques culturelles territoriales dans la durée. Pour les intercommunalités, il n’est pas question de faire à la place de mais bien avec les communes, de prendre en compte l’existant et de travailler de manière concertée avec les services de l’Etat et tous les niveaux de collectivités. Les conseils départementaux favorisent la mise en réseau des acteurs culturels comme les bibliothèques, les écoles de musique, les musées afin de co-constuire les projets.

La place de l’artiste

Chaque action artistique génère une action singulière car chaque territoire a son histoire, chaque enfant, chaque habitant est différent en fonction de son parcours de vie.
L’artiste propose des actions artistiques uniques et non reproductibles, déplace le cadre, montre quelle réponse l’art peut apporter aux citoyens de demain, ces jeunes qui s’interrogent sur leur place dans le monde.
L’artiste construit une relation avec un territoire, propose un projet et contribue à la rencontre avec des œuvres, à la pratique individuelle collective et à l’acquisition de connaissances.

Les formes d'intervention sont multiples : résidences d'artistes, d'auteurs, d'architectes, ateliers numériques, création de performances, de spectacles, exposition, recueil de témoignages, rencontres, itinérance d'oeuvres et tous les champs artistiques explorés

Assemblée - table ronde artiste CTPEAC 10 juillet 2019
Les axes de travail définis pour l'avenir
  • Poursuivre l’engagement commun autour de la charte pour l’éducation artistique et culturelle
  • Mettre en place la plateforme numérique régionale pour l’éducation artistique et culturelle : Unique en France, ce projet a pour objectif d’accompagner et de faciliter la mise en œuvre de projets culturels entre les différents acteurs, partenaires et bénéficiaires. 
  • Développer des travaux de recherche et d’évaluation
  • Réunir le CTPEAC tous les 2 ans et créer un événement régional