Roselyne Bachelot-Narquin, ministre de la Culture, fait part de son émotion à la suite de l’annonce du décès de Jean-Pierre Bacri.

Parfois bougon, faussement désinvolte, exigeant, engagé, attentif aux travers de ses contemporains, qu’avec la si talentueuse Agnès Jaoui il a merveilleusement su dépeindre, Jean-Pierre Bacri et sa petite musique vont cruellement nous manquer.

Acteur de nombreuses fois récompensé (César du meilleur acteur dans un Second rôle pour On connaît la chanson en 1998, Molière du Comédien pour Les Femmes savantes en 2007…), il avait également un talent fou pour écrire des histoires à quatre mains avec Agnès Jaoui, offrant au cinéma français de grands succès populaires tels que Cuisine et Dépendances, Smoking/Not Smoking, Un air de famille, On connait la chanson ou encore Le goût des autres. Nous avons tous en tête des répliques drôles ou acerbes et des situations décrites avec une cruauté matinée d’une immense tendresse.

Mes meilleurs copains, Didier, Le sens de la fête, Photo de famille… Nous sommes riches des émotions qui nous ont traversé au fil des années. Sa personnalité et son humour nous ont donné la chance d’apprécier infiniment l’homme, au-delà de l’artiste.

La ministre de la Culture adresse ses condoléances à sa famille, à ses proches et à tous ceux qui l’ont aimé.