Si le département de la Haute-Loire se caractérise par un taux de récolement de ses 462 dépôts très satisfaisant (99,57 %) et un taux de disparition relativement peu élevé avec 76 biens non localisés (15 %, soit un peu moins que les 71 autres départements étudiés par la CRDOA, soit 16,48 %), il se distingue aussi pour avoir été le théâtre de deux séries de détournements de dépôts par des sous-préfets en poste au début des années 2000.

Rapport Haute-Loire - octobre 2021

Ce rapport présente le bilan des différentes campagnes de récolement des dépôts d’œuvres d'art en Haute-Loire, les résultats de celles-ci et les suites réservées aux œuvres non localisés. 

Illustration :  La toile Un Amour ôte les flèches de son carquois pour le remplir de pièces d'or (INV 8589), attribuée à François Verdier (1652-1730), avait été initialement déposée par le musée du Louvre au musée Crozatier du Puy-en-Velay. L'œuvre a été sous-déposée à la préfecture du département sans en informer le déposant : l'œuvre n'a donc pas pu être localisée lors du récolement en 2002 par le musée du Louvre et retrouvée depuis.

 

À télécharger

Rapport sur le département de la Haute-Loire

pdf - 424 Ko
Télécharger