En cette année de commémoration du quatrième centenaire de la naissance d’André Le Nôtre, qui contribua par son art exceptionnel à la renommée du Grand Siècle, à la gloire et au bonheur de l’un des plus grands monarques de tous les temps, quel beau sujet que celui des créateurs de jardins, tant est grande leur diversité, tant le jardin a été, de tout temps, un lieu extraordinaire de création, permanente, vivante, évolutive ?

Sans doute rares sont, en effet, les arts qui rassemblent autant d’énergies créatives, aussi variées, aussi complémentaires, mais aussi autant de savoirs, de techniques et de corps de métiers différents, et ce sont ces raisons qui font que le jardin peut-être considéré comme un « Gesamtkunstwerk », c’est à dire une œuvre d’art totale, réunissant tous les autres arts.

Sommaire

Introduction de la journée d’étude

Chantal Colleu-Dumond, directrice du domaine régional de Chaumont-sur-Loire

Physis et thèsis dans la création jardiniste contemporaine

Jean-Pierre Le Dantec, ingénieur, architecte, historien et écrivain

Du jardin au paysage du XIXe au XXe siècle, une figure montante : le concepteur

Stéphanie de Courtois, historienne des jardins, enseignante à l’École nationale supérieure d’architecture de Versailles

Confidences d’un jardin

Françoise et Christian Bougnoux, propriétaires du Jardin du Point du Jour à Verdelot

Les jeunes créateurs : de la composition d’un jardin à la fabrication de la ville contemporaine

Marion Vaconsin, paysagiste dplg, lauréate des Albums des jeunes architectes et paysagistes

Un bosquet d’expression contemporaine

Louis Benech, paysagiste

Les Poiriers’s sont au jardin

Anne et Patrick Poirier, artistes