Le 11 octobre, Frédéric Mitterrand a dévoilé un nouveau plan d'action en faveur des arts plastiques. A ses côtés, Xavier Darcos, Président de l’Institut français, a présenté ensuite « IFmapp », une nouvelle application digitale interactive, « mappemonde des lieux de culture ».

Répondre à de nouveaux défis. Frédéric Mitterrand a dévoilé, le 11 octobre, quinze mesures en faveur des arts plastiques, conçues au terme des « Entretiens des arts plastiques » qu'il avait lancés le 11 février 2011 pour accompagner les évolutions du secteur, dues notamment à la mondialisation, à la multiplication des acteurs privés, aux nouvelles pratiques artistiques et à l’apparition de nouveaux publics. Ces entretiens ont réuni plus de 450 participants répartis en quatre ateliers de travail, les quatre directions du ministère de la Culture et de la Communication, à l’initiative de la Direction Générale de la Création Artistique, ainsi que le ministère des Affaires Etrangères et l’Institut Français.

Quatre directions. Trente ans après le début de la politique de décentralisation du ministère de la Culture et de la Communication dans le domaine des arts plastiques, les quinze mesures présentées par Frédéric Mitterrand visent à renforcer le dynamisme des arts plastiques en France et le rayonnement de la scène française à l’étranger en relançant une politique d’irrigation du monde de l’art. Ces mesures se déploient dans quatre directions :
- Le soutien à l’effort de professionnalisation du secteur des arts plastiques, indispensable à sa croissance et à sa résistance (mesures 1 à 6) ;
- Le développement du marché de l’art contemporain (mesure 7, 8 , 9) ;
- Le renforcement du réseau des arts plastiques en région (mesures 10, 11, 12) ;
- L’investissement de l'espace numérique et le développement des échanges internationaux, afin de diffuser l’art et la pensée de l’art de la scène française dans le monde (mesures 13, 14, 15)

Les 15 mesures :
1. La mise en place d'un groupe de travail pour l'élaboration d'une convention collective propre au secteur des arts plastiques
2. Le développement d'une approche globale des questions liées à la rémunération des artistes
3. La mise en place d'un fonds pour la formation professionnelle continue des artistes auteurs
4. La recherche d’une meilleure insertion professionnelle des étudiants et des jeunes artistes
5. La relance d'un programme de construction d'ateliers pour les artistes
6. Le renforcement du rôle fédérateur du Centre National des Arts Plastiques
7. Le développement d'un fonds de production
8. L'accès des acteurs privés à un fonds de garantie
9. Une collaboration renforcée dans le cadre de la procédure de la commande publique
10. Le renforcement des moyens d’acquisition des établissements en région
11. L'organisation d'entretiens pour les arts plastiques en région
12. Le développement d'une politique de résidences
13. Un « plan traduction » pour l’histoire de l’art et la critique d’art
14. Le lancement d'un groupe de travail sur le numérique dans les arts plastiques
15. Le renforcement de l’action internationale

Des moyens accrus. Les moyens prévus en 2012, 69M€, sont encore en augmentation, après l’augmentation de 2011. Les crédits centraux d’intervention progressent de 7,4 %, s’élevant à 18,1M€, pour soutenir la réouverture du Palais de Tokyo, la Triennale, Monumenta et le Plan Photo. Avec 17,5M€, les crédits déconcentrés progressent également de 3,4 %.
L’Etat reconduit également les crédits destinés à financer sa politique de soutien aux artistes et aux professionnels de l’art contemporain (allocation d’installation d’ateliers, acquisition de matériel, soutien aux expositions d’art contemporain et aux organisations professionnelles). Les crédits de commande publique sont maintenus.
Avec 17,7M€, les crédits dévolus aux investissements correspondent également aux besoins prévus au budget triennal 2011-2013. Enfin, deux nouvelles mesures encore ont été prises : 500.000€ destinés à financer des avances remboursables aux galeries par le Centre national des arts plastiques et 700.000€ destinés à subventionner des projets d’artistes sous la supervision de la Fondation nationale des arts graphiques et plastiques.

Une mappemonde des lieux de culture. Après l’exposé par Frédéric Mitterrand de son nouveau plan d’action en faveur des arts plastiques, Xavier Darcos, Président de l’Institut français, a présenté « IFmapp », application digitale interactive conçue avec la collaboration du ministère des Affaires étrangères et européennes et le réseau français à l’étranger ainsi qu’avec le soutien du ministère de la Culture et de la Communication.
Cette application propose une sélection exclusive de lieux de culture et une synthèse, pays par pays, de la création internationale en matière d’art visuel. Intégrable sur toutes les plates-formes internet, IFmapp référence ainsi plus de 1000 lieux dans 150 pays et bénéficie d’une mise à jour permanente de la part du réseau culturel français à l’étranger.