Les 9 et 10 mars, Frédéric Mitterrand s’est rendu au musée des Beaux-Arts de Bakou, capitale de l’Azerbaïdjan, pour inaugurer l'exposition «Plaisirs de France - La création française de la Renaissance au XXe siècle».

Plaisirs de France. Organisée par la Réunion des musées nationaux - Grand Palais, à la demande Frédéric Mitterrand, l’exposition «Plaisirs de France - La création française de la Renaissance au XXe siècle» est successivement présentée au musée des Beaux-arts de Bakou en Azerbaïdjan, puis au musée des Beaux-arts d’Almaty, au Kazakhstan. Consacrée à la création et au goût français, l’exposition réunit quelque 300 œuvres majeures des plus grands artistes français, de la Renaissance à nos jours : Poussin, Greuze, Le Nain Fragonard, Chardin, Ingres, Delacroix, Degas, Cézanne, Braque, Monet, Le Corbusier, Matisse…autant de chef-d’œuvres prêtés par le musée du Louvre, le musée d’Orsay, le château de Versailles, le musée national d’art moderne/ Centre Pompidou, mais aussi par les musées de la ville de Paris et les principaux établissements de province : musée Fabre de Montpellier; musée des Beaux-arts de Dijon; musée Granet à Aix-en-Provence…
Les œuvres sont présentées selon un parcours chronologique divisé en sept périodes : « de la Renaissance à Louis XIII, la formation de l’Etat»; « Louis XIV - louis XV »; « Le siècle des lumières»; « Le romantisme»; « La révolution industrielle»; « La modernité 1910-1950»; « la création contemporaine».
L’exposition est présentée au musée des Beaux-Arts de  Bakou, en Azerbaïdjan, du 7 mars 2012 au 6 mai 2012 , puis au musée des Beaux-Arts d’Almaty, au Kazakhstan, du 31 mai au 29 juillet 2012.

Le Musée des Beaux-Arts de Bakou. Capitale de l’Azerbaïdjan, Bakou compte plus de deux millions d’habitants. Avec 7% de croissance annuelle, la ville connaît un développement économique important. Plusieurs musées sont actuellement en construction, notamment le musée national du tapis et le musée national du Mugham. 
Le musée des Beaux-arts a entrepris d’importants travaux de rénovation pour édifier un espace d’accueil qui permet aujourd’hui d’accéder aux différents départements du musée sur le modèle de la Pyramide du Louvre. Le musée ne cesse aussi de développer ses relations avec les institutions culturelless du monde entier. En 2009, il a accueilli une exposition du Victoria et Albert muséum de Londres. Après « Plaisirs de France », il présentera, à l’automne 2012, une exposition du musée de l’Ermitage de Saint-Pétersbourg.

Le musée des Beaux-Arts d’Almaty. Ancienne capitale et premier pôle économique du Kazakhstan, Almaty compte environ deux millions d’habitants. Son musée des Beaux-Arts propose un très bel aperçu de l'art kazakhstanais. Le premier étage est réservé aux collections d'art traditionnel : bijoux, tapis, toiles brodées en feutres, ornements pour les chevaux... Suivent des salles de peinture kazakhe, où sont présentées des oeuvres de la période soviétique. Une dernière salle est consacrée aux toiles de la fin du XIXe et du début du XXe siècle, sous le règne des Tsars.
Le deuxième étage présente des collections d'art russe du XVIIIe siècle à nos jours, avec des tableaux de l'avant-garde soviétique ainsi que quelques pièces plus anciennes, notamment des icônes orthodoxes peintes sur bois et des objets métalliques sculptés datant du XIVe au XVIIe.
Le musée possède également quelques oeuvres européennes remarquables (écoles italiennes, françaises et flamandes).