Lundi 18 octobre, réuni sous l'égide d'ARTCENA, le jury des Grands Prix, présidé par Stanislas Nordey, a récompensé "A la carabine" de Pauline Peyrade pour le Grand Prix de Littérature dramatique et "Manger un phoque" de Sophie Merceron pour le Grand Prix de Littérature dramatique Jeunesse.


Le jury des Grands Prix 2021 a récompensé :

Lauréat du Grand Prix littérature dramatique : A la carabine de Pauline Peyrade
(Les Solitaires Intempestifs) 

Le point de départ de l’écriture, c’est l’histoire d’une enfant de onze ans qu’un tribunal français a reconnue consentante à son propre viol. Cette enfant devenue jeune femme, l’écriture l’invite à se faire justice elle-même. La pièce met en scène la jeune fille et son agresseur, un ami de son frère, dans une situation qui dérape, qui n’est pas préméditée, mais dont l’agresseur demeure responsable, pour ne pas dire coupable.

Ce n’est pas une réparation. Ce n’est pas une résilience. Parce qu’il y a des points de non-retour, des intolérables. Parce qu’à la violence extrême ne répond pas l’espoir, ni la compassion, ni la compréhension. Parce que l’Histoire a canonisé Martin Luther King et diabolisé Malcom X, alors que l’un n’aurait pas pu se faire entendre sans l’autre. Parce qu’on exhorte les soumis·e·s à la non-violence, au silence, à l’humour, à la patience, afin d’éviter que les forces ne se renversent. Parce que les femmes qui usent de la violence deviennent aussitôt des monstres. Parce qu’à la violence répond la violence, implacable, furieuse.

Lauréat du Grand Prix littérature dramatique Jeunesse :  Manger un phoque de Sophie Merceron
(L'école des loisirs) 

Picot est un petit garçon qui vit seul avec son frère et sa sœur. Il n’y a pas d’adulte dans cette maison-là. Pour consoler, rassurer, et acheter les céréales du petit-déjeuner. Et dehors la température chute et chute. 

Chaque jour, Picot prend le bus pour se rendre à l’école. Le chauffeur s’appelle Monsieur Gustave. Monsieur Gustave vient de Russie. On dit qu’il a mangé un phoque, un jour. Chaque matin, Picot s’endort et se réveille au terminus. C’est très loin de la ville le terminus, très loin de l’école. Alors Picot  passe ses journées dans un zoo abandonné. On raconte qu’un jour les animaux s’en sont échappés pour aller chercher une vie meilleure. Il y aura t-il une vie meilleure pour Picot ?
 

La cérémonie de remise des Prix s'est déroulée au Conservatoire national supérieur d'art dramatique - PSL mais aussi sur Facebook pour une retransmission en direct. 
Six élèves comédiens, préparés par Robin Renucci, ont lu des extraits des six textes finalistes :  Arthur Louis-Calixte, Arthur Colzy, Rodolphe Fichera, Sonia Bonny Eboumbou, Angèle Garnier et Jenny Trehoux.
120 lycéens franciliens ont assisté à cette soirée, dans le cadre du parcours EAC "Dans la fabrique des écritures dramatiques"

L'association Des jeunes et des lettres a décerné ses coups de cœur à  A la carabine de Pauline Peyrade et Normalito de Pauline Sales, tous les deux publiés aux Solitaires Intempestifs.

Félicitations aux deux lauréats et aux quatre finalistes en lice pour ces Grands Prix 2021 : Neuf mouvements pour une cavale de Guillaume Cayet (Editions Théâtrales), Gratte-ciel de Sonia Chiambretto (L'Arche Editeur), Le Iench d'Eva Doumbia (Actes Sud-Papiers) et Normalito de Pauline Sales (Les Solitaires Intempestifs)

Présentation des Grands Prix

Sous l’égide d’ARTCENA, les Grands Prix mettent à l'honneur la littérature dramatique comme genre à part entière et consacrent chaque automne les textes de deux auteurs de théâtre (littérature et littérature jeunesse). 

Créés et financés par le ministère de la Culture, ces Prix mettent en lumière le travail des éditeurs de théâtre, qui soumettent au mois de mars à ARTCENA leur sélection d’ouvrages publiés l'année précédant les Prix (de 1 à 4 pièces d'expression française pour le Grand Prix de Littérature dramatique et de 1 à 4 pièces pour le Grand Prix de Littérature dramatique Jeunesse). Ces titres doivent être écrits à part égale par des hommes ou par des femmes.

Un jury indépendant, composé de treize professionnels du spectacle vivant, est constitué chaque année. Sa composition respecte la parité et sa présidence est alternativement confiée à un homme ou à une femme.

En septembre, à l'issue de 2 tours, ce jury désigne  6 finalistes (4 pour le Grand Prix de Littérature dramatique et 2 pour le Grand Prix de Littérature dramatique Jeunesse), qui sont annoncés au public.

En octobre, il sélectionne deux lauréats. La dotation des Prix, d’un montant de 4000 euros chacun, est remise à ces auteurs lauréats lors d'une cérémonie en présence des finalistes, de leurs éditeurs et d’un large public.

ARTCENA œuvre au rayonnement des deux pièces primées et accompagne tout particulièrement les auteurs lauréats avec  une campagne de communication et de promotion.