Un partenariat public-privé exceptionnel a été mis en place pour restaurer ce joyau de l'architecture baroque lyonnaise.Saint-Bruno-les-Chartreux est en effet l'un des édifices les plus remarquables du patrimoine religieux de Lyon et l’un des rares exemples de baroque de la ville, avec la chapelle de la Trinité, la chapelle de l’Hôtel-Dieu ou encore le réfectoire du musée des Beaux-Arts (Palais Saint-Pierre).

Propriété de la Ville de Lyon, l’église a été classée au titre des Monuments Historiques en 1911, compte tenu de son intérêt tant architectural qu’historique. L’édifice, dont la construction a débuté à partir de la fin du XVIème siècle, a connu de multiples périodes de travaux au fil des siècles. Plusieurs phases de restauration du bâtiment et de l’intérieur de certaines chapelles ont eu lieu depuis les années 1990 et plus récemment la restauration de le nef, du choeur, du transept et de l'exceptionnel baldaquin de Servandoni entre 2005 et 2007 et en 2015-2016 la restauration de cinq chapelles latérales (sur dix) et divers travaux sur les extérieurs.

Un partenariat public-privé original pour achever la restauration ce joyau du baroque. Afin de poursuivre ces travaux essentiels pour achever la restauration de l’église, un partenariat public-privé original a été mis en place. En effet, cette opération est rendue possible grâce au don d’un mécène souhaitant rester anonyme. Il s’est rapproché de la Fondation Saint-Irénée qui a accepté de recueillir ce don. Ce mécène s’engage ainsi à prendre en charge la moitié du budget estimé à près de 2 millions d’euros, l’autre moitié des travaux étant financée par l’Etat et la Ville de Lyon à part égale au terme du chantier.

La signature de la convention de financement et de partenariat relative à la restauration de l'église Saint-Bruno les Chartreux entre la Ville de Lyon représentée par Jean-Michel Durand, Adjoint au maire de Lyon, délégué au patrimoine et la fondation Saint-Irénée représenté par son directeur, Etienne Piquet-Gauthier, s'est déroulée le 23 janvier en présence de Marie-Claude Dumont, présidente de l'association Eglise Saint-Bruno, splendeur du baroque et de Michel Prosic, Directeur régional des affaires culturelles d'Auvergne-Rhône-Alpes.

Le calendrier de la restaurationLa première phase de l’opération démarrera cette année pour s'achever fin 2020. Ce programme d'études préalables et travaux comprend notamment l’assainissement périphérique de l’église, la restauration de la façade principale et des façades latérales, ainsi que la reprise des couvertures. Ce projet sera inscrit dans la nouvelle Convention Patrimoine Etat-Ville de Lyon qui sera signée en 2018.

Dans un deuxième temps les dernières chapelles seront restaurées, cet ensemble baroque exceptionnel devrait ainsi retrouver toute sa splendeur en 2022.