Du 18 janvier au 31 mars 2019

Le Crédac, Centre d’art contemporain d’Ivry, présente l’exposition collective "des attentions", Avec les œuvres de Fouad Bouchoucha, Laurence Cathala, Raymond Hains, Susan Hiller, Nicolás Lamas, Daria Martin, Antoni Muntadas, Daniel Steegmann Mangrané, Batia Suter, et Suzanne Treister. Du 18 janvier au 31 mars 2019. Conjointement à l’exposition, les commissaires ont conçu la 10e édition de Royal Garden, avec la complicité de l’artiste Laurence Cathala et du designer graphique Vincent Maillard pour le développement du site.

une attention fluctuante et vagabonde

Dans la lignée d’une "écologie de l’attention" définie par Yves Citton en 2014, l’exposition "des attentions" s’interroge : "que laissons nous passer (ou pas) à travers nous" au sein de l’environnement numérisé dans lequel nous évoluons ? Émancipés des impératifs d’une communication marchande qui exigerait de leurs œuvres une lisibilité sans équivoque, les dix artistes rassemblés pour cette exposition mobilisent une attention fluctuante et vagabonde, affranchie d’un déterminisme technologique comme d’une standardisation capitalisable. Plutôt qu’un état d’alerte permanent exigeant d’être immédiatement réceptif et réactif, ils optent pour une veille furtive et modulable. Ainsi, face aux hologrammes (2013) de Daniel Steegmann Mangrané, il faut être patient en même temps que mobile pour y déceler finalement la présence d’insectes camouflés dans les branchages : embrasser leur stratégie de clandestinité et de discrétion, ne pas sacrifier le fond à la figure, ni l’arrière-plan au premier-plan. En somme, se rendre attentif au contexte et au milieu ; à l’environnement plutôt qu’au signal.

expo

Vue de l’exposition collective des attentions (cur. Brice Domingues, Catherine Guiral, Hélène Meisel), Centre d’art contemporain d’Ivry – le Crédac, 2019. Du premier au second plan : Nicolás Lamas, Partial View, 2016. Courtesy Meessen de Clercq, Bruxelles. Batia Suter, Nightshift, 2019. Production : Le Crédac, avec le soutien du Mondriaan Fund. Fouad Bouchoucha, Deux-points, 2019 ; Parenthèse, 2019 ; Point-virgule, 2015-2019. Courtesy galeries Yoko Uhoda, Liège / Éric Dupont, Paris. © Photo : André Morin / le Crédac

Vue de l’exposition collective des attentions (cur. Brice Domingues, Catherine Guiral, Hélène Meisel), Centre d’art contemporain d’Ivry – le Crédac, 2019. De gauche à droite : Batia Suter, Nightshift, 2019. Production : Le Crédac, avec le soutien du Mondriaan Fund. Nicolás Lamas, Partial View, 2016. Courtesy Meessen de Clercq, Bruxelles. © Photo : André Morin / le Crédac

Vue de l’exposition collective des attentions (cur. Brice Domingues, Catherine Guiral, Hélène Meisel), Centre d’art contemporain d’Ivry – le Crédac, 2019. De gauche à droite : Batia Suter, Nightshift, 2019. Production : Le Crédac, avec le soutien du Mondriaan Fund. Nicolás Lamas, Partial View, 2016. Courtesy Meessen de Clercq, Bruxelles ; Philippe (Blind gestures), 2014. Collection Marie-Aline Prat, Paris. © Photo : André Morin / le Crédac

Vue de l’exposition collective des attentions (cur. Brice Domingues, Catherine Guiral, Hélène Meisel), Centre d’art contemporain d’Ivry – le Crédac, 2019. Au premier plan : Batia Suter, Nightshift (détail), 2019. Production : Le Crédac, avec le soutien du Mondriaan Fund.  © Photo : André Morin / le Crédac

Vue de l’exposition collective des attentions (cur. Brice Domingues, Catherine Guiral, Hélène Meisel), Centre d’art contemporain d’Ivry – le Crédac, 2019. Batia Suter, Nightshift (detail), 2019. Production : Le Crédac, avec le soutien du Mondriaan Fund. © Photo : André Morin / le Crédac

Vue de l’exposition collective des attentions (cur. Brice Domingues, Catherine Guiral, Hélène Meisel), Centre d’art contemporain d’Ivry – le Crédac, 2019. Batia Suter, Nightshift (detail), 2019. Production : Le Crédac, avec le soutien du Mondriaan Fund. © Photo : André Morin / le Crédac

Parmi les foules affairées dépeintes dans certains tableaux renaissants, des figures immobiles adressent au spectateur un regard complice, pointant de leur index le cœur trépidant de la scène. Le geste interpelle, redirige et renforce notre attention, égarée peut-être par l’agitation ou la subtilité de la situation. Dessinée dans les marges de manuscrits anciens puis transformée en signe typographique, la petite main à l’index tendu (manicule ou digit) sert aussi à désigner un passage dont la lecture mérite une attention particulière. Récurrente dans la réclame, elle vient ensuite flécher des annonces commerciales, avant de signaler sur nos écrans le survol de liens hypertextes. L’index pointe alors un contenu ou une fonction qu’il est possible d’activer par la pression d’un clic. Puis, notre propre main s’est finalement substituée à l’icône, caressant directement l’écran tactile pour y suivre des pistes, dont l’historique de navigation révélera les chasses, les trophées, et parfois les errances. En témoignent les traces de doigts scannées par Nicolás Lamassur des Ipads éteints (Blind gestures). Ces multiples frayages dessinent des cheminements guidés par l’intérêt ou l’étonnement, et dérivant vers une flânerie parfois fertile.

Royal Garden

Nommé "côté jardin", cet espace éditorial en ligne exerce nos habitudes de navigation Internet à d’autres gymnastiques, proposant à l’internaute d’expérimenter différents modes de lectures s’inspirant des roues à livres inventées par l’ingénieur italien Agostino Ramelli au XVIe siècle, et des possibilités offertes par la "lecture machinique" (terme développé par la chercheuse Katherine Hayles pour désigner l’appréhension de texte médiatisé numériquement).

expo

Vue de l’exposition collective des attentions (cur. Brice Domingues, Catherine Guiral, Hélène Meisel), Centre d’art contemporain d’Ivry – le Crédac, 2018. De gauche à droite : Nicolás Lamas, Partial View, 2016. Courtesy Meessen de Clercq, Bruxelles ; Philippe (Blind gestures), 2014. Collection Marie-Aline Prat, Paris. © Photo : André Morin / le Crédac

Vue de l’exposition collective des attentions (cur. Brice Domingues, Catherine Guiral, Hélène Meisel), Centre d’art contemporain d’Ivry – le Crédac, 2019. De gauche à droite : Laurence Cathala, La Troisième Version, 2019. Daniel Steegmann Mangrané, Holograma, 2013. © Photo : André Morin / le Crédac

Vue de l’exposition collective des attentions (cur. Brice Domingues, Catherine Guiral, Hélène Meisel), Centre d’art contemporain d’Ivry – le Crédac, 2019. De gauche à droite : Antoni Muntadas, Slogans, 1987. [Inv. : AM 1990-256, achat en 1990] Centre Pompidou, Paris – Musée national d’art moderne / Centre de création industrielle. Fouad Bouchoucha, Deux-points, 2018 ; Parenthèse, 2018 ; Point-virgule, 2015-2018. Courtesy galeries Yoko Uhoda, Liège / Éric Dupont, Paris. © Antoni Muntadas / ADAGP Paris, 2019. © Photo : André Morin / le Crédac

Vue de l’exposition collective des attentions (cur. Brice Domingues, Catherine Guiral, Hélène Meisel), Centre d’art contemporain d’Ivry – le Crédac, 2019. Du premier au second plan : Raymond Hains, L’Amant vert, Magritte d’Autriche et Marguerite d’Autruche, 1999 ; Les épîtres de l’amant vert, 1999 ; L’amant vert, tag, 1999. Collection privée / Courtesy Galerie de France, Paris. © Photo : André Morin / le Crédac

Le site "côté jardin" propose de "tirer le hasard" pour rejouer sans cesse, à l’aide d’un système d’indexation, la combinaison de contenus dérivant de l’exposition. Textes, images, sons et animations repensent les œuvres de l’exposition sur le mode de la version, de l’association, du souvenir, de l’interprétation ou de l’écho. Il sera possible de consulter le site côté jardin comme une "tireuse de cartes", et d’éditer, depuis chez soi ou depuis le Crédac, chaque tirage unique dans une édition A4.

expo

Vue de l’exposition collective des attentions (cur. Brice Domingues, Catherine Guiral, Hélène Meisel), Centre d’art contemporain d’Ivry – le Crédac, 2019. Du premier au second plan : Raymond Hains, L’Amant vert, Magritte d’Autriche et Marguerite d’Autruche, 1999 ; Les
épîtres de l’amant vert, 1999 ; L’amant vert, tag, 1999. Collection privée / Courtesy Galerie de France, Paris. © Photo : André Morin / le Crédac

Vue de l’exposition collective des attentions (cur. Brice Domingues, Catherine Guiral, Hélène Meisel), Centre d’art contemporain d’Ivry – le Crédac, 2019. Du premier au second plan : Daniel Steegmann Mangrané, Holograma 6 (estrutura com bicho), 2013 ; Holograma 2 (estrutura), 2013. Susan Hiller, Dream Screens (détail), 1996. © Photo : André Morin / le Crédac.

Vue de l’exposition collective des attentions (cur. Brice Domingues, Catherine Guiral, Hélène Meisel), Centre d’art contemporain d’Ivry – le Crédac, 2019. Susan Hiller, Dream Screens, 1996. Commande de la Dia Foundation, New York. Collection Espace multimedia Gantner. Courtesy de l’artiste et Lisson Gallery. © Susan Hiller / ADAGP, Paris 2019. © Photo : André Morin / le Crédac

Vue de l’exposition collective des attentions (cur. Brice Domingues, Catherine Guiral, Hélène Meisel), Centre d’art contemporain d’Ivry – le Crédac, 2019. Susan Hiller, Dream Screens, 1996. Commande de la Dia Foundation, New York. Collection Espace multimedia Gantner. Courtesy de l’artiste et Lisson Gallery. © Susan Hiller / ADAGP, Paris 2019. © Photo : André Morin / le Crédac

Les commissaires

Après avoir collaboré à plusieurs reprises autour de l’idée de la formation, de la formalisation et de la transmission des savoirs, Brice Domingues, Catherine Guiral et Hélène Meisel se rejoignent pour signer conjointement l’exposition des attentions et la 10e édition de "Royal Garden".

Rendez-vous !

Art-Thé

Jeudi 28 février 2019 à 16h. Visite commentée de l’exposition par Mathieu Pitkevicht, suivie d’un temps d’échanges autour de références artistiques, de documents et d’extraits littéraires, filmiques et musicaux. Thé, café et pâtisseries sont offerts (gratuit. Réservation indispensable : 01 49 60 25 06 / contact@credac.fr

Atelier-Goûté

Dimanche 24 mars 2019 de 15h30 à 17h. Petits et grands découvrent l’exposition ensemble. Les familles participent ensuite à un atelier de pratique artistique qui prolonge la visite de manière sensible et ludique, autour d’un goûter. Conçu pour les enfants de 6 à 12 ans, l’atelier est néanmoins ouvert à tous ! (Gratuit) Réservation indispensable : 01 49 60 25 06 / contact@credac.fr

TaxiTram

Samedi 30 mars 2019. Le parcours en bus commence à la maison des arts – centre d’art contemporain de Malakoff par la visite de l’exposition "Où est la maison de mon ami ?" un regard sur la scène contemporaine syrienne. Il se poursuit au Crédac avec l’exposition des attentions présentée par deux de ses commissaires Brice Domingues et Hélène Meisel. Il se termine au Cneai avec la découverte de l’exposition "GESTE". Infos et réservations auprès de Tram : 01 53 34 64 43 / taxitram@tram-idf.fr

Informations pratiques

Centre d’art contemporain d’Ivry - le Crédac La Manufacture des Œillets  1 place Pierre Gosnat  94200 Ivry-sur-Seine

Ouverture du mercredi au vendredi de 14h à 18h - samedi et dimanche de 14h à 19h Le Crédac est fermé les jours fériés (Entrée libre)