Fantasque, lyrique, capable d’autant de force, de violence musicale que de tendresse poétique, Jacques Higelin était un chanteur à part. L’auteur compositeur de « Pars », « Poil dans la main » ou encore « Tombé du ciel » était un esprit libre et frondeur, un artiste que les étudiants de mai soixante-huit avaient d’emblée adopté, reconnaissant en lui l’un des leurs.

Les années n’auront jamais entamé cette fougue, cette capacité d’indignation qui faisait de lui un éternel jeune homme.

Le chanteur ne doit pas faire oublier l’acteur au jeu si subtil, qu’il fut dans quelques trente films, sollicité par les meilleurs : Yves Robert, Julien Duvivier, Jean Becker, Alain Resnais, ou encore Jacques Doillon.

J'adresse à sa famille et à ses proches mes plus sincères condoléances avec une pensée toute particulière pour ses enfants à qui il avait transmis cette fougue et cette énergie créatrice.