L’Établissement public du parc et de la grande halle de la Villette accueille une grande fête populaire, aussi festive que savante, à l’occasion de l’Euro de football. La parole à Didier Fusillier, son président, pour le troisième volet de notre série sur football et culture (3/5).

Indépendamment du jeu de mots et de la présence de manèges dans le parc, le nom « Foot Foraine » place d’emblée la manifestation sous le signe d’une fête populaire.

C’est une idée qui émane du Président de la République lui-même qui a demandé à onze personnalités d’horizons différents – Gérard Mestrallet, président du Conseil d’administration du groupe Engie, Frédéric Mazzella, cofondateur de la plateforme de covoiturage BlaBlaCar, Isabelle Isabelle Giordano, directrice Générale d’Unifrance Films, Tony Estanguet, triple champion olympique de canoë-kayak… – d’accompagner le championnat d’Europe de football. Vivre l’euro autrement, telle était pour ma part la mission qu’il m’avait confié avec l’objectif que les Français puissent s’approprier l’événement en dehors même de la compétition. Le Président m’a demandé de réfléchir à un concept de fête populaire et c’est ainsi qu’est née « Foot Foraine ».

Tous les espaces du parc et de la grande halle de la Villette sont investis à cette occasion...

Dans la Grande Halle, on trouve une installation muséale, la Grande Galerie du Foot, qui réunit un choix d’œuvres importantes sur le thème du football dans une scénographie très spectaculaire imaginée par le commissaire Jean-Max Colard comparable à celle de la grande galerie du Louvre. En parallèle, on a aussi une immense installation de jeux vidéos sur le foot depuis le premier jusqu’au dernier Fifa club. Mais on peut aussi voir de nombreuses photos ou encore le film de Philippe Parreno et Douglas Gordon sur Zinedine Zidane…

Le football est un thème dont s’emparent de plus en plus les artistes contemporains, on pense au « coup de tête » d’Adel Abdessemed récemment exposé devant le Centre Pompidou…

Nous nous sommes posés beaucoup de questions sur la façon dont nous allions aborder le sujet. Du fait de notre nature d’institution, l’idée de présenter des œuvres d’art est venue très vite, et presque aussi vite, celle de la mixer avec une ambiance jeune et percussive pour créer cette ambiance de fête populaire. En réalité, cela nous a semblé assez évident de créer en quelque sorte un grand mix. À côté de l’installation muséale dans la grande halle, à l’extérieur, il y a des manèges, des terrains de football un peu particulier – certains font évoluer trois équipes en même temps et comportent trois buts, d’autres ont des buts parallèles, d’autres encore sont bosselés, on a aussi créé des équipes de très mauvais joueurs… – l’idée, c’est vraiment d’avoir un regard décalé par rapport à la compétition elle-même. Pour le lancement de la manifestation, plusieurs anciens joueurs internationaux – Luis Fernandez, Vincent Guérin, Vikash Dhorasso – nous ont fait l’amitié de venir. Et ils ont adoré cette ambiance festive.

Vous avez conçu cette manifestation avec la Friche la Belle de Mai à Marseille

Le thème vient de son directeur Alain Arnaudet qui avait lancé « Fête foraine ! » à la Friche la Belle de Mai, la manifestation avait lieu à Noël et n’avait rien à voir avec l’Euro. En discutant ensemble, le thème « Foot Foraine » s’est imposé, il fonctionne très bien et le clin d’œil est amusant.

L’offre en direction du jeune public est également très importante

On vient d’inaugurer Little Villette, un espace entièrement dédié aux enfants. Quand les enfants viennent à la Villette, ils sont sûrs de pouvoir faire quelque chose même s’ils ne sont pas inscrits à des activités. On a des Légos, des grandes fresques à peindre, des ateliers de cirque, de nouvelles technologies…Alors avec « Foot Foraine » en plus, la Villette est vraiment un palais des mille et une nuits en ce moment pour les enfants !

Coïncidence de calendrier, on vient de lancer le chantier du Grand Paris, en quoi la programmation de « Foot Foraine » est-elle tournée vers la métropole ?

Des groupes de Saint-Denis, d’Aubervilliers, des associations étaient à nos côtés lors de la journée de lancement de « Foot Foraine ». La Villette est un parc urbain à la jonction exacte de la Seine-Saint-Denis et du Grand Paris. C’est une charnière et un lieu de passage sensationnel : il est totalement connecté à ce qui va se préparer pour la métropole.

Beaucoup de grands talents du football viennent des quartiers 

On a d’immenses prairies à la Villette et les jeunes talents viennent s’entraîner sur nos pelouses. Cela participe de l’énergie du lieu. D’ailleurs, ce n’est pas un hasard si « Foot Foraine » est organisé à la Villette. La journée de lancement a eu un succès incroyable.

Foot Foraine, jusqu'au 10 juillet 2016, à la Villette

Sur l’affiche de « Foot Foraine », un ballon plein centre est entouré de vert, image on ne peut plus explicite. Sauf que le ballon est peint et que la palette des couleurs - un vert très accrocheur - pourrait être issue de celle d’un jeu vidéo. Autant d’indices qui mettent sur la voie avant de découvrir la programmation de « Foot Foraine ». Grande Galerie du Foot où l’on trouve aussi bien le ballon carré de Fabrice Hyber que le chat footballeur d’Alain Séchas dans une scénographie empruntée à la Grande Galerie du Louvre, installation inédite de l’artiste plasticien Pierre Giner, véritable immersion dans l’histoire des jeux vidéo de football, terrains décalés sur les pelouses du parc, café des sports, manèges, ateliers radio pour les plus jeunes qui pourront refaire le match à la manière des commentateurs sportifs… « Foot Foraine », c’est tout cela et bien plus encore. En marge de la compétition, la Villette pourrait bien être l’endroit le plus en vue de la capitale pendant l’Euro.