Le 16 janvier, Frédéric Mitterrand a reçu le monde du cinéma à l’occasion des 12e Rendez-vous du cinéma français d'Unifrance, qui ont eu lieu à Paris du 14 au 18 janvier .

Les Rendez-vous du cinéma français. Pour la 12e édition des Rendez-vous du cinéma français, Unifrance a accueilli 400 distributeurs internationaux qui sont venus à Paris du 14 au 18 janvier 2010 découvrir les dernières productions françaises. 75 films dont une trentaine inédits, ont été projetés durant le marché du film.
120 journalistes de 26 nationalités différentes étaient également présents pour rencontrer les acteurs et les réalisateurs des films qui sortiront dans leurs pays respectifs en 2010. L’Allemagne, le Royaume-Uni mais aussi le Québec figurent parmi les pays qui accueilleront le plus de sorties françaises lors du premier semestre.

Unifrance. Chargé de la promotion du cinéma français dans le monde, Unifrance est un organisme fondé en 1949 sous la forme d'une association loi 1901. Unifrance est sous la tutelle du CNC - Centre national du cinéma et de l’image animée. L’association compte quelque 600 adhérents, producteurs de longs et de courts métrages, exportateurs, réalisateurs, comédiens, scénaristes et agents artistiques.

Le cinéma français à l’étranger en 2009. Selon les premières estimations, les chiffres du cinéma français à l’étranger se situent dans la moyenne des dix dernières années et devrait atteindre les 66 millions d’entrées en 2009. Les entrées enregistrent une perte de 22% par rapport à 2008 (qui détient, avec 84,2 millions d’entrées, le record absolu depuis qu’Unifrance recense les données économiques). 2009 se situe néanmoins dans la moyenne haute de la dernière décennie (62M d’entrées). C’est aussi une année durant laquelle le cinéma français a été particulièrement honoré à l’étranger par de nombreux prix.

Une décennie positive. De 2000 à 2004, la moyenne des entrées à l’étranger est de 53 millions d’entrées. Avec une moyenne de 71 millions d’ entrées sur la période 2005 - 2009), on constate une l’évolution en progression à + 34%. En 2009, 90% des entrées sont réalisées par des productions majoritairement françaises (contre à peine 50% il y a quelques années).

L’étranger, un débouché indispensable pour notre cinéma. En 2009, parmi les dix premiers films en langue française, sept obtiennent des résultats plus importants à l’étranger qu’en France. Tous les genres sont représentés : les films d’auteur comme Coco avant Chanel, Entre les murs, Il y a longtemps que je t’aime ou L’Heure d’été, le film à plus gros budget comme Le Transporteur 3 ou Les Deux mondes ou encore le film d’animation comme La Véritable Histoire du Chat Botté.

Les bons chiffres américains et asiatiques. Avec 24 millions d’ entrées, les USA restent de loin le premier marché pour le cinéma français en 2009. Les véritables progressions se constatent néanmoins en d’Asie. Avec 2M d’entrées, le Japon retrouve son niveau habituel après une année 2008 décevante. Progrès également en Chine où l’équipement des salles en numérique permet des combinaisons de salles plus importantes et profite à des films comme Les Femmes de l’ombre et Le Transporteur 3. On note en revanche des baisses de fréquentations conséquentes en Russie, en Italie et au Brésil.

Amélie Poulain, toujours première. Sur la décennie, si Taken, avec 31,3 millions d’entrées, approche le record absolu détenu depuis 12 ans par le 5e élément (35 millions d’entrées), Le Fabuleux destin d’Amélie Poulain, avec 23M d’entrées, est le plus gros succès en langue française non seulement de la décennie, mais aussi depuis qu’Unifrance rassemble les données chiffrées. Dans sa catégorie, il précède La Marche de l’empereur (20M d’entrées) et Asterix et Obélix : Mission Cléopâtre (10,2M).