Les 26e Journées européennes du patrimoine qui se sont déroulées les 19 et 20 septembre ont connu cette année encore un très grand succès : plus de 12 millions de visiteurs sont partis à la découverte de quelques-uns des 15 772 monuments et sites ouverts à la visite.

Record battu. Ce sont exactement 15 772 monuments et sites (contre 15 168 en 2008) qui étaient accessibles ce week-end à plus de 12 millions d’amoureux du patrimoine. Frédéric Mitterrand a salué l’engagement de toutes les associations, des propriétaires privés et des collectivités territoriales qui chaque année contribuent au succès de cette manifestation vécue par les Français comme un moment de fête et de communion nationale. Le Ministre a également rendu hommage aux associations qui travaillent chaque jour à faciliter l’accès de la culture au plus grand nombre.

« Un patrimoine accessible à tous ». Le thème choisi pour ces Journées européennes du patrimoine 2009 faisait écho à la mission fondamentale du ministère de la Culture et de la Communication, telle qu’elle fut définie lors de sa création, il y a exactement 50 ans par André Malraux : « Rendre accessibles les oeuvres capitales de l’humanité au plus grand nombre » et « assurer la plus vaste audience à notre patrimoine culturel ».

Des politiques spécifiques pour accueillir tous les publics. Ces Journées ont mis à l’honneur les politiques conduites par le ministère de la Culture et de la Communication en matière d’accueil des personnes handicapées ainsi que les politiques, menées avec les ministères chargés de la Justice, de la Santé, de l’Education et de la Ville, en faveur des publics les plus éloignés des réalités culturelles.
Cette politique de démocratisation s’est concrétisée récemment encore par la décision du Ministère d’accorder la gratuité dans les musées et les monuments historiques aux jeunes de moins de 26 ans, décision effective depuis le 4 avril 2009.

L’accueil des personnes handicapées. Lors de l'édition 2008, qui se déroulait les 20 et 21 septembre, une journée spéciale, le 19 septembre, avait été consacrée à l’accueil des personnes handicapées. Les conditions de visite avaient été adaptées à la diversité des handicaps : visuel, auditif, moteur et mental.
Le thème de l'édition 2009 a été l’occasion de mobiliser davantage encore les énergies. De très nombreux propriétaires de monuments, publics ou privés, ont cherché à faciliter l’accueil de tous, proposant des modes d’approche diversifiés du patrimoine - parcours multisensoriels, lectures partagées dans le noir, visites commentées en langue des signes, visites en braille, etc. - permettant ainsi de renouveler le regard de chacun sur les jalons d’une histoire partagée.
C’est dans ce même esprit que des animations spécifiques au sein de certains hôpitaux ou prisons ont été mis au point pour permettre à ceux qui ne peuvent pas se déplacer d’entrer eux aussi en contact avec une partie de notre patrimoine.

L’accueil des personnes éloignées de l’offre culturelle. Le ministère de la Culture et de la Communication accorde une attention particulière aux publics concernés par les politiques interministérielles de cohésion sociale. Le plan Espoir Banlieues, par exemple, auquel participe le Ministère, vise à proposer une offre culturelle d’excellence pour les habitants des zones prioritaires. La fréquentation des musées et de l'ensemble du patrimoine est en effet deux fois moindre pour les habitants des zones urbaines sensibles que pour l’ensemble de la population.
Des partenariats entre monuments et associations de proximité ont été suggérés par le Ministère à l’occasion de ces Journées afin de sensibiliser les publics généralement éloignés de l’offre culturelle. La mission « Vivre ensemble » développe depuis plus de quatre ans des actions en faveur de ces publics. Elle regroupe une vingtaine d’établissements culturels sous tutelle du Ministère.