Espace consacré à la création contemporaine à Paris, le Palais de Tokyo ouvrira officiellement le 20 avril 2012. Mais auparavant, durant deux jours, les 12 et 13 avril, il entrouvre déjà ses portes et se laisse entrevoir…

Pour les impatients. Sans attendre le 20 avril, date de l’ouverture officielle, le Palais de Tokyo à Paris entrouvre exceptionnellement ses portes et se laisse découvrir gratuitement pendant 2 jours. Du 12 avril à 20h au 13 avril à minuit, concerts, performances, conférences, spectacles vont s’y multiplier sans interruption. Autant d’invitations à la découverte d’un Palais de Tokyo que six mois de travaux ont métamorphosé, avant le vernissage du 19 avril et l’ouverture des espaces d'exposition avec La Triennale « Intense proximité », encore en montage.

Les artistes qui interviendront sur le bâtiment pour « l’entrouverture » :
- Jean-Michel Alberola
- Ulla Von Brandenburg
- Peter Buggenhout
- Laurent Derobert
- Vincent Ganivet
- Maria Loboda 
- Christian Marclay
- Julien Salaud

Les Modules Fondation Pierre Bergé-Yves Saint Laurent. Le Palais de Tokyo accorde une importance toute particulière à la promotion des jeunes artistes. Dans cette optique, la Fondation Pierre Bergé - Yves Saint Laurent présentera dès l’ouverture officielle cinq « modules » tous les deux mois, reflétant le dynamisme, la vitalité et l’éclectisme de la scène artistique contemporaine. Pour « l’entrouverture » du Palais, les cinq modules sont :
- Cécile Beau, Lauréate du / Winner of the Prix Découverte des Amis du Palais de Tokyo 2011 : Subfaciem
- Sarah Fauguet & David Cousinard : Run Deep / Run Silent
- Zdenek Kosek : Je suis le cerveau de l'univers
- Benoît Pype : Fabrique du résiduel
- Maxime Rossi : Mynah Dilemma

Une année de trois saisons. Le Palais de Tokyo organisera son programme annuel en trois saisons, chacune étant identifiée par une grande exposition thématique. Les « modules » consacrés aux artistes émergents dureront deux mois et concerneront une dizaine d’artistes par saison. Des « monographies » permettront de découvrir les oeuvres d’un jeune artiste français, d’un jeune artiste international mais aussi d’un artiste français confirmé (Fabrice Hyber inaugurera ce cycle). Des expositions thématiques, de plus grande envergure, donneront la tonalité de l’ensemble.
Dès septembre 2012, un des curateurs du Palais de Tokyo, Julien Fronsacq consacrera sa première exposition aux «dérives de l’imaginaire » à l’origine de la création artistique. Il pourra néanmoins arriver que la totalité du Palais soit confié à un seul artiste ou encore à des FRAC ou à des écoles d’art.