Après une première année d’expérimentation, le ministère de la Culture et de la Communication, a annoncé le 22 mars le renouvellement et l’extension d’un nouveau fonds de soutien aux médias de quartiers, médias citoyens et participatifs

Médias de quartier, fanzines, médias citoyens. L'émergence des médias en ligne, puis des réseaux sociaux, a redonné une dimension toute particulière à un mode d’expression traditionnellement assimilé au phénomène des « fanzines ». Aujourd’hui ces « magazines de fan » ont évolué. En se diffusant sur de multiples supports, ils ont considérablement étendu leur audience et font désormais partie de la famille élargie des médias « citoyens » et « participatifs ».
Les médias de quartiers, « citoyens et participatifs », contribuent à la vigueur du débat démocratique et à la cohésion sociale. Ils participent au processus de démocratisation culturelle et permettent à un large public de se familiariser avec la pratique journalistique et à quelques-uns de s’y former professionnellement. Ils entrent donc naturellement dans le champ des initiatives que le ministère de la Culture et de la Communication encourage.

Un premier bilan. Jeudi 22 mars, une table ronde organisée au Ministère a réuni les représentants des médias de quartier, éditeurs de webzines, fanzines, sites participatifs… ainsi que les représentants des cinq directions régionales des affaires culturelles (Alsace, Ile-de-France, Nord-Pas-de-Calais, Provence Alpes Côte d’Azur, Rhône-Alpes ) qui les ont accompagnés dans une première phase destinée à définir les modalités d’un nouveau fonds de soutien.
Les actions que l’on a pu accompagner en 2011(avec une enveloppe de 200 000 €) se retrouvaient autour de trois ambitions :
- Créer du lien entre les habitants eux-mêmes, entre les quartiers et les médias
- Produire de l’information adaptée en phase avec l’explosion du phénomène des médias participatifs
- Créer des vocations, à travers des actions de formation, de participation citoyenne au débat médiatique.
Le bilan positif de cette expérimentation a permis d’annoncer l’extension de ce fonds destiné à développer l'expression citoyenne à travers les médias de quartier, mais aussi à corriger l’image que les médias traditionnels renvoient parfois de ces mêmes quartiers. 

La deuxième phase. En 2011, vingt trois projets ont été soutenus dans cinq régions. En 2012, ce sont onze directions régionales du Ministère qui seront associées à l’opération : Alsace, Bretagne, Ile-de-France, Languedoc-Roussillon, Limousin, Mayotte, Nord-Pas-de-Calais, Pays-de-la-Loire, Provence-Alpes-Côte d’Azur, Réunion, Rhône-Alpes.
Trois orientations principales ont été retenues pour la deuxième année d’exercice de ce nouveau fonds de soutien :
- Valoriser les initiatives médiatiques participatives amateurs, souvent isolées et méconnues
- Faciliter la pérennisation des projets aidés, le cas échéant par la professionnalisation des contributeurs et des porteurs de projets
- Encourager la création de centres de ressources et de passerelles entre médias professionnels et amateurs.