L'édition 2010 des "Portes du temps" se déroule en juillet et août dans 16 régions française. Frédéric Mitterrand l’a inaugurée le19 juillet au château de Fontainebleau. Lancée en 2005, l'opération concerne près d'une trentaine de sites patrimoniaux. 40 000 jeunes sont attendus pour cette 6e édition.

« Les portes du Temps » à Fontainebleau. Frédéric Mitterrand s'est rendu au musée national du château de Fontainebleau pour inaugurer la sixième édition des « Portes du temps » le lundi 19 juillet. Cette manifestation s’adresse en priorité aux enfants et adolescents issus de zones urbaines sensibles et leur propose une découverte ludique du patrimoine et de l'histoire, racontée à travers les arts vivants : théâtre, danse, peinture, cinéma, etc. Au total, 40 000 jeunes sont attendus en juillet et en août pour cette 6e édition dans près d'une trentaine de sites patrimoniaux.
Le musée national du château de Fontainebleau accueille « Les Portes du temps » pour la sixième année consécutive et propose aux enfants un circuit consacré à Henri IV se déclinant au travers de quatre parcours thématiques (théâtre, musique, jeu de paume et escrime).
Frédéric Mitterrand a inauguré cette manifestation en suivant le circuit et les ateliers proposés aux jeunes adolescents de Vitry-sur-Seine : puis la visite commentée du parcours Jeu de paume. Il a ensuite réalisé un « parcours musique », en découvrant un atelier de pratique artistique proposant une initiation aux mondes sonores spécifiques au château de Fontainebleau du roi Henri IV à l’aide d’un dispositif électro-acoustique interactif.

Une approche ludique et pluridisciplinaire. L'édition 2010 des "Portes du temps" se déroule en juillet et août dans 28 sites répartis dans 16 régions françaises, fédérant musées nationaux (RMN), musées de France, monuments nationaux (CMN) et diverses institutions patrimoniales. "Les Portes du temps" propose aux jeunes visiteurs une approche pluridisciplinaire d'interprétation du patrimoine, des collections et de l'histoire de chaque site participant. Cette approche se traduit par des parcours thématiques, tels que :
- "L'éducation militaire des princes" et son atelier de pratique de l'escrime artistique (musée et domaine national du palais de Compiègne)
- "Les huit portes du monde antique" (site archéologique de Glanum, Saint-Rémy-de-Provence) et ses jeux de pistes, ateliers de modelage et fouilles archéologiques qui mettent les enfants dans la peau de jeunes romains
- "Les loisirs au XIXe siècle" (Domaine d'Espeyran - site du service interministériel des archives de France, Saint-Gilles-du-Gard) et ses ateliers de pratique artistique (peinture, sculpture, photographie, bande dessinée, théâtre)
- "Territoires intimes" (Château de Maintenon, Chartres) et son atelier de réalisation d'un film, reflet des territoires intimes des enfants
- "Quand le canal chiffonne la ville" et sa découverte de la vie et des métiers le long du canal du Midi
- "Football et immigration" (Cité national de l'histoire de l'immigration, Paris) et notamment son initiation au journalisme sportif.

Pour que chacun accède à la culture. Les groupes accueillis dans le cadre des « Portes du temps » , proviennent notamment de centres de loisirs ou de centres sociaux, de maisons des jeunes et de la culture, de la fédération des Francas ou d’autres structures d'accueil. Les acteurs de la jeunesse et de la solidarité, entre autres les réseaux de l'éducation populaire, sont des acteurs essentiels des "Portes du temps".
L'opération "Les Portes du temps" bénéficie de mécènes nationaux, la Fondation EDF Diversiterre et la Fondation Crédit Coopératif. Elle est organisée en partenariat avec le secrétariat d'État à la Politique de la Ville et l'Agence nationale pour la cohésion sociale et l'égalité des chances (Acsé), dans le cadre des objectifs communs en faveur de la cohésion sociale, de l'intégration et de l'accès des publics défavorisés à la culture. Ce dispositif participe de la volonté de Frédéric Mitterrand de garantir un accès à la culture pour chacun.