Le mercredi 6 juin 2018, aura lieu le lancement officiel d'un nouveau Pôle Régional d’Éducation aux images du Grand Est. Aux côtés des deux pôles historiques ImagEst sur le territoire Lorrain et Alsace Cinéma sur le territoire Alsacien, BlackMaria devient le pôle pour le territoire Champardennais.
Les Pôles Régionaux d’Éducation aux Images (PREAI) sont des structures de coordination régionales rassemblant l’État - DRAC Grand Est et les collectivités (Région Grand Est) et le Centre national de la cinématographie (CNC) autour de l’éducation aux images.

Les Pôles Régionaux d’Éducation aux Images (PREAI)

Conformément à la charte nationale du Centre National du Cinéma et de l’image animée (CNC), éditée en mars 2017, les Pôles Régionaux d’Éducation aux Images (PREAI) sont des structures de coordination régionales, rassemblant l’État et les collectivités autour de l’éducation aux images, à l’initiative des DRAC, du CNC et des collectivités territoriales.

Ils mettent en œuvre les 5 missions suivantes :

  1. l’animation d’un réseau territorial
  2. la mise en place d’un observatoire
  3. l’organisation d’actions d’éducation artistique
  4. l’expérimentation et la mise en commun de ressources
  5. la formation aux images

Courant 2016, dans le contexte du nouveau Grand Est, deux associations historiques de diffusion du cinéma en Champagne-Ardenne, la Pellicule Ensorcelée à Charleville-Mézière et Télé Centre Bernon à Epernay ont proposé à la DRAC Grand Est, au conseil régional Grand Est et au CNC un projet de pôle pour la partie occidentale de la nouvelle région.
Sur les autres territoires, Lorrain et Alsacien, ImagEst et Alsace Cinéma occupaient déjà une place comparable.

L’objectif partagé de l’État et des collectivités dans cette initiative est le maintien, voire la construction, d’un équilibre territorial entre les trois anciennes régions autant que la professionnalisation de leurs acteurs en matière d’éducation aux images.

Les trois grandes missions des Pôles régionaux d'éducation à l'image

- Fédérer les opérateurs

le réseau des dispositifs nationaux d’éducation aux images est partagé entre salles de cinéma, festivals et associations de diffusion. 

A l’échelle du Grand Est, la diffusion du court métrage soutenu dès la phase de production par la commission régionale d’aide aux courts métrage Grand-Est participe du renforcement de la filière cinéma Grand Est.

- Agir dans la proximité

l’objectif est le partage de l’information au moyen un portail internet, de l’édition d’une lettre d’information Grand Est et de la mise en place d’un fonds documentaire cinéma physique et numérique en lien avec les Bibliothèques départementales. Cette information est à destination des salles de cinéma, des associations, des centres culturels et des foyers ruraux.

- renforcer les actions à destination des publics éloignés (des territoires ruraux et des quartiers prioritaires relevant de la politique de la ville).

- développer les partenariats transfrontaliers pour valoriser des fonds d’archives audiovisuelles régionaux sur son histoire industrielle

- -Éduquer et former au regard, dans les secteurs du handicap en particulier

A noter, le projet « Mémoire d’images » qui vise la numérisation et la sauvegarde du patrimoine audiovisuel à l’échelle du Grand Est. Financé par l’État, la Région, la Communauté d’Agglomération d’Épinal, le FEDER, ce projet d’éditorialisation vise à inscrire dans une actualité permanente la diffusion de ces images, la création artistique et l’éducation à l’image.
La DRAC, le CNC et la Région ont financé une Assistance à maîtrise d’ouvrage (AMO), qui permet aux 3 pôles une convergence d’actions missions qui intègrent désormais cette dimension patrimoniale.

Cette rencontre, organisée à l'hôtel de Région, à Châlons-en-Champagne, vise à réunir tous les acteurs historiques de l’éducation à l’image du territoire du Grand Est : associations, exploitants, enseignants, communauté de créateurs (producteurs, réalisateurs, techniciens,…) et structures relais de l’éducation populaire (CSC, MJC,…), autour d’une grande journée de présentation, d’échange et de travail.
Au programme, une présentation institutionnelle du BlackMaria (notamment de kits de sensibilisation autour des discriminations), des ateliers d’initiation(jeu vidéo, réalité virtuelle, jouets optiques, table MashUp,..) et des dispositifs nationaux et régionaux existants.

Consulter le programme : ici