Le 19 janvier, lors de la cérémonie de vœux à la presse, Fleur Pellerin a présenté les grands axes de son action pour 2015.

Résistance. "Une France debout" : c’est le constat fait par Fleur Pellerin devant le rassemblement fleuve qui a réuni les Français le 11 janvier. Les attentats, qui avaient frappé la république au cœur de ses valeurs – la liberté d’expression et de création –, n’auront donc pas réussi à la mettre à genoux. "Nous devons plus que jamais défendre une presse plurielle, libre et indépendante", car c’est "un des piliers de notre démocratie". "A l'image des millions de stylos levés, a ajouté la ministre de la Culture et de la Communication, la culture est un front de résistance".

Exigence. Pour autant, "ce drame nous oblige à une ambition plus haute encore". Forte d’un réseau culturel d’une densité – et d’une variété – exceptionnelles, la France n’a pas tenu "toutes ses promesses". "Il y a encore des publics éloignés que l'on peine à atteindre, de trop nombreux territoires où la culture n'est pas accessible partout et par tous, souvent faute de moyens et de passeurs", reconnaît Fleur Pellerin. Face à cette situation, le ministère de la Culture et de la Communication doit "redoubler d’efforts". "Nous sommes les dépositaires de quelque chose qui nous dépasse, la culture de notre pays. Grâce à elle, nous dialoguons avec nos pères et préparons le monde pour les générations futures. C’est pourquoi aucun enfant de France ne doit demeurer à l’écart de cette culture".

Impératif. Pour définir cette exigence, Fleur Pellerin a convoqué "une image, celle des milliers de visages d’anonymes qui recouvrent le dôme du temple des Grands hommes, grâce à l’installation de JR. Les visages de ceux qui font la France d’aujourd’hui et feront celle de demain, hissés au fronton du monument en l’honneur des grands noms de notre Histoire. Voilà l’impératif qui doit guider notre action : faire entrer tout le peuple dans les lieux de la mémoire et lui ouvrir grand les portes de notre République".

Chantiers : les grandes dates de l’agenda 2015 de Fleur Pellerin

> Moyens : "Le budget de la culture a été préservé pour 2015 et augmentera en 2016 ainsi que l’a annoncé le Premier ministre début janvier. J’ai également obtenu le dégel anticipé des crédits en faveur de la création et en faveur de la transmission des savoirs" ;

> Presse : "J’ai apporté tout mon soutien, en décembre 2014, à une proposition de loi sur la modernisation du secteur de la presse qui a été votée en première lecture à l’Assemblée nationale. J’ai aussi eu l’occasion d‘annoncer que le gouvernement n’a pas abandonné son ambition de légiférer sur la protection du secret des sources. Nous allons reprendre le travail sur ce sujet qui est un engagement majeur du Président de la République" ;

> Éducation artistique : "Le 28 janvier, nous présenterons en conseil des ministres, avec Najat Vallaud-Belkacem, notre feuille de route commune sur l’éducation artistique et culturelle. Parmi les priorités, il y aura la valorisation des pratiques collectives pour faire de ces expériences culturelles des facteurs de lien social, mais aussi, l’éducation aux médias, à l’image, et la valorisation des médias citoyens pour permettre aux plus jeunes de mieux comprendre ce que recouvre la liberté d’expression" ;

> Accès à la culture : "Je réunirai [mercredi 21 janvier] l’ensemble des DRAC pour discuter avec eux des modalités d’action les plus pertinentes pour mieux toucher les « zones blanches » de la culture, celles des quartiers, mais aussi celles des zones rurales ou des zones péri-urbaines délaissées" ;

> Réforme territoriale : "Cette année 2015 sera aussi celle d’un renouveau des pactes avec les collectivités qui souhaiteront affirmer la place de la culture au cœur de leur projet politique. Je serai très bientôt à Clermont-Ferrand pour signer ce premier pacte" ;

> Intermittents du spectacle : "J'organiserai en septembre 2015 avec François Rebsamen une conférence sur l'emploi dans le spectacle vivant" ;

> Création / architecture / patrimoine : "Le projet de loi Liberté de création, architecture et patrimoine, temps fort de la priorité en faveur de la création, sera présenté en conseil des Ministres courant mars avant d‘être soumis à la représentation nationale, avant la fin du premier semestre" ;

> Jeune création : "S’agissant des nouvelles formes de création et des jeunes créateurs : je souhaite aussi définir une politique ambitieuse pour l’enseignement supérieur et la recherche et organiser un temps fort consacré à la jeune création" ;

> Architecture : "La stratégie nationale pour l’architecture sera l’occasion d’affirmer notre attachement à la signature française en matière d’architecture

> France Télévisions : "J’ai voulu que l’Etat actionnaire puisse exprimer sa vision stratégique du rôle de France Télévisions" dont "le CSA va procéder à la désignation de son président en 2015" ;

> Musées : "Le travail sur l’ouverture 7 jours sur 7 de trois grands établissements, le musée du Louvre, Versailles et le musée d’Orsay, est engagé" ;

> Droit d’auteurs : "La France défendra avec force et fierté auprès de la Commission européenne la préservation du droit des auteurs, véritable moteur de la création" ;

> Exportation : "Je ferai du développement de l’œuvre légale, de la consolidation du financement des œuvres de cinéma et de l’exportation de nos productions cinématographiques, de la musique et du jeu vidéo, un chantier prioritaire pour 2015" ;

> Rayonnement : "Ce qui fait la fierté de nos concitoyens, c’est que la France est une terre de création pour les artistes du monde entier, qu’elle produit de grands chefs-d’œuvre, comme Timbuktu d’Abderrahmane Sissako, et qu’elle accueille depuis toujours les plus grands noms de la littérature, de l’art ou de la musique".