Le Crédac, Centre d'art contemporain d'Ivry présente l'exposition Delphine Coindet "Modes & Usages de l’art", du 10 avril au 28 juin. Le titre "Modes & Usages de l’art" peut surprendre par son caractère didactique, aux allures de mode d’emploi et de magazine désuet. Les questions de la fonction de l’art, de ses modes de représentation et de fabrication, sont au cœur du projet de l’exposition. Les œuvres présentées au Crédac évoquent des objets utilitaires, qui, débarrassés de leur fonction d’usage, offrent leur force plastique et leur charge symbolique à l’appréciation du visiteur. Jouant de l’ambivalence irrésolue entre l’art et le design, l’artiste interroge l’héritage des conventions domestiques qui orchestrent nos intérieurs. Transitionnels, narcissiques, rituels, quels rapports entretenons-nous avec les objets qui nous entourent ?

Le Crédac poursuit sa collaboration initiée il y a plus de dix ans avec Delphine Coindet dans le cadre d’un processus de travail inédit en association avec le CIRVA (Centre International de Recherche sur le Verre et les Arts Plastiques, Marseille). En 2014, fortes de leur désir commun, les deux institutions ont invité l’artiste à expérimenter auprès d’artisans verriers ce nouveau matériau dans sa pratique. Elle y conçoit des formes qui mettent autant à profit la virtuosité du savoir-faire artisanal que l’accident, laissant place à une déclinaison de couleurs et de textures.

Déambulation et transparence

Delphine Coindet, Artgenève, Galerie Laurent Godin, 2014 Photo: Annik Wetter. © Delphine Coindet / Adagp Paris, 2015

Depuis une vingtaine d’années, Delphine Coindet développe un vocabulaire sculptural à travers des dispositifs d’expositions conçus comme des mises en scène ouvertes, des collages et assemblages de matériaux et de techniques hétérogènes. L’inventivité de son langage, en constant dialogue avec l’architecture et le design, s’articule aujourd’hui autour d’une large palette d’expériences comprenant, outre l’exposition, la scénographie, la commande publique, la performance et l’édition de mobilier radical.

Delphine Coindet, Vue d’atelier, CIRVA / Centre International de Recherche sur le Verre et les Arts Plastiques, 2014. Photo: Christelle Notelet / CIRVA. © Delphine Coindet / Adagp Paris, 2015

Delphine Coindet invite à une déambulation dans trois environnements successifs, glissant de l’espace public à l’espace privé, où se côtoient oeuvres récentes et nouvelles productions réalisées au CIRVA. Des analogies se créent d’une manufacture à une autre, depuis l’atelier de production jusqu’au centre d’art, où, tout en transparence, les œuvres font écho à l’architecture vitrée du bâtiment industriel.

Architecture & utopie

Une pyramide de verre est l’élément central de la grande salle. Fragile et précaire, elle est composée de modules surnuméraires qui s’alternent tête-bêche séparés par des plateaux perforés. Empruntant aux modes de l’artisan, l’expérimentation passe ici par la série qui permet le perfectionnement du geste et de la pensée. Aux murs est présentée une série d’œuvres sur papier qui associent extraits de poèmes, pochoirs, matériaux hétéroclites, à la manière surréaliste. Articulés autour d’un motif récurrent, l’éventail - attribut féminin, qui peut cacher, rafraîchir ou dissimuler une arme – chacun des collages porte le nom de grandes figures féminines de la mythologie telles que Antigone, Astarté, Cassandre, Diane, Lilith…

Delphine Coindet, Workshop view, CIRVA / the International Center for Research in Glass and the Plastic Arts, Marseille, 2014. Photo: CIRVA. © Delphine Coindet / Adagp Paris, 2015

Narcisse & les autres

Le parcours se poursuit dans la seconde salle où est placé un miroir de sorcière composé d’un oculus central entouré de flèches colorées. Dans cet œil réfléchissant, qui rappelle Les Époux Arnolfini de Jan van Eyck, convergent trois sculptures réalisées en bois tourné, possédant chacune trois branches qui évoquent des arbres ou des portemanteaux biomorphiques. Placés en connivence, des chapeaux melons moulés en verre et suspendus semblent échappés du court-métrage dadaïste "Vormittagsspuk" (1927) de Hans Richter dans lequel ils s’animent et volent. Objet iconique, s’il en est, le chapeau melon est une référence multiple, notamment au titre de la série anglaise Chapeau melon et bottes de cuir, à l’accessoire emblématique des inspecteurs Dupond & Dupont créés par Hergé et encore davantage à René Magritte.

Delphine Coindet, Diane, 2011. Peinture sur papier, ruban de tissu, plexiglas. Photo: Galerie Anne Mosseri-Marlio. © Delphine Coindet / Adagp Paris, 2015

Physique & spiritualité

Le dernier espace est strié de cordes colorées pendues au plafond, suscitant l’envie d’y grimper. Rouge, bleu et jaune, or, bronze et argent, de ces teintes émanent le souvenir de la modernité. Les couleurs primaires évoquent le Bauhaus ou De Stijl. Les couleurs métallisées pourraient être la survivance de l’ancienne activité de la manufacture où étaient fabriqués des oeillets de chaussures au début du 20e siècle. La fin du parcours est marquée par une sculpture-monument qui semble empreinte des formes de l’architecture rationaliste de Ledoux et Boullée au 18e siècle. Composée d’une sphère, en l’occurrence une boule d’exercice pour la méthode Pilates, enserrée par deux polygones de plexiglas, elle allie forme géométrique et remise en forme, bien-être du corps et de l’esprit prôné par les cultures du corps libre depuis l’Antiquité, jusqu’à nos clubs de yoga, en passant par la gymnosophie (le visiteur aura la bienveillance de ne s’y essayer que par la pensée).

Delphine Coindet, Workshop view, CIRVA / the International Center for Research in Glass and the Plastic Arts, Marseille, 2014. Photo : CIRVA. © Delphine Coindet / Adagp Paris, 2015.

Événements

Rencontre Delphine Coindet - Angela Maria Piga. Espace et genius loci, samedi 30 mai 2015 à 16h. Delphine Coindet dialoguera avec Angela Maria Piga, journaliste, écrivain et critique d’art italienne.

"Pink Line". Samedi 6 Juin 2015, d’une périphérie à une autre, du Crédac à Ivry-sur-Seine aux Laboratoires à Aubervilliers, en passant par le Jeu de Paume au centre de Paris, le parcours Pink Line se déploie au gré de la ligne 7 du métro pour faire découvrir aux participants, expositions, événements et performances. Infos et réservations auprès de Tram : www.tram-idf.fr 01 53 34 64 43 / h15@tram-idf.fr

Finissage Delphine Coindet & invités. Dimanche 28 juin 2015 de 15h à 19h

Rendez-vous 

Les Éclairs. Dimanche 12 avril, 10 mai et 14 juin 2015 à 16h.  Un dimanche par mois, une visite de l’exposition par Julia Leclerc apporte un éclairage sur les œuvres. Gratuit, sans réservation.

Informations pratiques

Centre d'art contemporain d'Ivry - le Crédac
La Manufacture des Œillets 25-29 rue Raspail, 94200 Ivry-sur-Seine, tél 01 49 60 25 06

  • Ouvert du mardi au vendredi de 14h à 18h, samedi et dimanche de 14h à 19h. Fermé le lundi et les jours fériés.