Le 10 décembre, Frédéric Mitterrand a installé le groupe de travail chargé de la réflexion sur les conditions d’évolution de l’Agence France-Presse (AFP).

La Troisième agence mondiale. Le groupe de travail installé par Frédéric Mitterrand le 10 décembre est composé de cinq membres : Henri Pigeat, président du Centre de formation des journalistes et ancien PDG de l'AFP ; Michèle Cotta, journaliste et ancienne présidente de Radio France; Fabrice Boé, ancien président de Prisma Presse ; Jean-Marie Colombani, ancien directeur du quotidien Le Monde ; Francis Teitgen, ancien bâtonnier et ancien dirigeant du groupe Ouest-France . Ils devront établir un diagnostic de la situation actuelle de l’AFP, du contexte économique dans lequel elle évolue et de son positionnement dans un univers concurrentiel de plus en plus difficile. L’AFP est la troisième agence mondiale derrière l'américaine Associated Press et la britannique Reuters.

Garantir l’indépendance et le développement de l’AFP. Le groupe de travail devra mettra en perspective le plan de développement de l’Agence et son financement lié à son contrat d’objectifs et de moyens 2009-2013. Il identifiera les principes d’une gouvernance garantissant à la fois l’indépendance éditoriale de l’AFP et les moyens de son développement économique. Il pourra ainsi éclairer le gouvernement sur les conditions dans lesquelles l’AFP devra faire évoluer sa structure et son statut juridique.

Sortir d’une double crise. La mission des cinq experts s’inscrit dans la continuité d’un processus engagé au printemps 2009, avec la remise par Pierre Louette, président directeur général de l’AFP, d’un rapport au gouvernement sur la modernisation de l’Agence. Le ministre de la Culture et de la Communication considère qu’il est urgent d’enrichir cette réflexion à la lumière de la double crise de 2009 : crise économique globale et crise du modèle de financement de la presse fragilisée par le basculement des recettes commerciales vers les nouveaux médias.