Le 12 septembre, Frédéric Mitterrand participe à la cérémonie d’hommage à Harrison Ford au Festival de Deauville. Le Festival du Film américain se tient jusqu'au 13 septembre.

Hommage à Harrison à Ford. Samedi 12 spetembre, Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture et de la Communication, se rend au 35ème Festival du film américain à Deauville. Il participe à la cérémonie d’hommage rendu au comédien Harrison Ford en compagnie des membres du jury, mais également de Maiwenn, Aïssa Maïga ou encore Raphaël. Harrison Ford est l'invité d’honneur de l’édition 2009 du Festival de Deauville, Le ministre de la Culture et de la Communication assiste également à la projection du film d’Anne Fletcher « The Proposal », à la suite de la cérémonie.

35ème édition. Placée sous le signe du « sarcasme et du drame », la 35ème édition du Festival du cinéma américain de Deauville est présidée par le réalisateur Jean-Pierre Jeunet. Le jury affiche cette année une composition cosmopolite, avec l’actrice et réalisatrice israélienne Hiam Abbas ; Dany Boon, comédien et humoriste français ; l’écrivain Jean-Loup Dabadie, membre de l’académie française ; les comédiennes Emilie Dequenne, Déborah François, Sandrine Kiberlain et Géraldine Pailhas ; ainsi que les cinéastes Patrice Leconte et Bruno Podalydès.
Cette année encore la programmation confirme la tendance des sujets de société. En compétition onze long-métrages, dont quatre premiers films. Parmi eux Shrink de Jonas Pate, avec Kevin Spacey ; Cold Souls en premier film de Sophie Barthes, avec Emily Watson ; The Good Heart du franco-islandais Dagur Kari, avec Isild Le Besco ; ou The Messenger d’Owen Moverman, au scénario récompensé au dernier Festival de Berlin. Un hommage sera rendu au réalisateur et producteur Robert Aldrich (1918-1983), dont six films sont programmés.

Valoriser le cinéma indépendant. A l’origine simple rampe de lancement française des grosses productions américaines, le Festival du film américain de Deauville valorise aujoyurd'hui le cinéma indépendant américain. L’an passé, le jury, alors présidé par Carole Bouquet, avait récompensé le film The Visitor de Tom McCarthy. La récompense de ce drame social engagé sur l’immigration clandestine succédait à celle de The Dead Girl en 2007, Little Miss Sunshine en 2006, ou encore Collision en 2005. Le festival débusque ainsi chaque année de nouveaux talents du cinéma indépendant.