Depuis la parution en 2005 de la loi « Pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées », l’accessibilité universelle est une obligation. Les équipes des musées s’y engagent, non seulement par la mise en conformité des bâtiments, mais également par la conception d’outils de médiation pour un confort optimal du visiteur en situation de handicap (moteur, mental, visuel ou auditif) dans son parcours de visite. Cette nouvelle publication professionnelle vous aidera à appréhender cette notion dans toutes ses composantes.

De l’opportunité de repenser la façon de concevoir les musées, les lieux d’expositions, les parcours de visite en mettant le visiteur au cœur de la réflexion.

Une priorité pour tous les musées de France

Qu’il s’agisse d’une réhabilitation ou d’une construction neuve, d’un projet total ou partiel, de taille minime ou importante, d’une exposition permanente ou temporaire, d’un musée de site, d’histoire, de techniques, de beaux-arts ou d’art contemporain, le processus visant à mettre en place l’accessibilité universelle – qui constitue une priorité des musées, inscrite dans leur agenda d'accessibilité programmée (Ad'Ap) - reste le même et doit s’adapter à chaque opération.

La mise en place d’une chaîne d’accessibilité

Ainsi, faciliter l’accès à tous d’un lieu d’exposition passe par la mise en place d’une chaîne d’accessibilité, des abords de l’édifice à son cadre bâti, avant de s’étendre des contenus des expositions permanentes et temporaires aux différents dispositifs de médiation proposés aux visiteurs. La technologie et les outils techniques ne se substituent pas à l’accompagnement humain : les équipes de médiation et d’accueil sont tenues précisément de se former à l’accueil et au discours à destination des publics spécifiques : handicap mental, audio description, Alzheimer, langue des signes française, lecture labiale, etc.  Des formations sont dispensées par des organismes et associations médico-sociales, dont certaines sont au demeurant spécialisées dans le champ muséal. De même, l’organisation interne de l’établissement est également un complément incontournable.

Informer en amont

Afin que le public puisse préparer ou poursuivre sa visite de l’exposition en toute sérénité, il est indispensable de proposer une information très en amont sous des formats adaptés selon le public destinataire (par des fichiers audio, PDF, vidéos, etc, par le biais d’associations, des sites internet, notamment celui du musée). Cette information doit être disponible avant l’entrée dans l’exposition, à la portée de tous, et concerner l’ensemble de l’offre et de ses caractéristiques. Le public sera ensuite guidé par des dispositifs d’information et de signalisation qui favoriseront le confort d’usage et permettront l’adaptation du parcours à ses désirs et contraintes.

Accéder à la publication en version intégrale

La version intégrale de cette ressource professionnelle est téléchargeable en pdf au bas de cette page.