La Commission d’enrichissement de la langue française a publié au Journal officiel plusieurs termes et définitions dans le domaine de la chimie et des matériaux.

L’ambition des nanosciences est de fabriquer, caractériser et manipuler les objets les plus petits que l’homme puisse concevoir : des objets de dimension nanométrique, de l’ordre du milliardième de mètre, construits atome par atome.

À cette échelle, la matière acquiert des propriétés (physiques, chimiques, biologiques) souvent totalement différentes de celles qu'elle possède à l'échelle micro (un millionième de mètre). Les champs d’application des nanomatériaux et des nanoobjets sont nombreux et vont de la médecine à l'électronique en passant par la métallurgie, l'agriculture, le textile, les revêtements, les cosmétiques, l'énergie, l’aéronautique, etc.

À la faveur de la remise du prix Nobel de chimie à Jean-Pierre Sauvage en 2016, les experts du dispositif d’enrichissement de la langue française ont défini avec le concours du lauréat français quelques notions de base dans le domaine émergent des nanosciences (en particulier celles de macrocycle et de machine moléculaire).

La Commission d’enrichissement a publié plusieurs termes et définitions : trois termes liés entre eux, les nanomatériaux, qui englobent nanoobjets et matériaux nanostructurés. Les nanotubes, les nanoparticules et les machines moléculaires sont des exemples de nanoobjets.

Découvrez l'ensemble de la liste des termes parus sur le site de FranceTerme.

Un site et une base de données : FranceTerme

Découvrez près de 8 000 termes pour désigner en français des innovations et des notions nouvelles sur www.franceterme.culture.fr en ligne et sur application mobile.