Terrain n°55, Transmettre, Jean Louis Tornatore, L'esprit du patrimoine, septembre 2010, p. 106-127.

.

Résumé

« Esprit objectif » (Paul Veyne), le patrimoine est de ces institutions de production de significations qui instituent une sorte de familière étrangeté, nécessaire, toujours disponible et jamais épuisée. Aujourd’hui il traverse l’art, l’architecture, l’histoire, la mémoire, la culture, la nature, met en jeu tout à la fois les droits à la mémoire, au temps, à la culture comme un devoir de gestion négociée de la nature et se concrétise dans autant de topiques qui coexistent sans forcément s’accorder. On en parcourt ici quatre : le monument, le lieu, la culture et le vivant, en suivant le fil de la pédagogie : « À quoi ça conduit ? », « comment ça agit ? » De l’examen de quelques « objets », se dessine une constante : une pluralité d’acteurs faisant valoir à divers titres une autorité et donnant à leur engagement une dimension politique nouvelle et potentiellement débordante : peut-être l’exploration fragile d’une démocratie de participation. Ainsi l’esprit de patrimoine serait l’expression politique d’interrogations et de tâtonnements propres à chaque génération, rendus aujourd’hui foisonnants devant un monde incertain.

Abstract

The spirit of “heritage”

“The objectification of a spirit” is the way Paul Veyne describes the heritage industry. It is one of these intuitions which create a distanced familiarity which is believed to be necessary, available yet never complete. Nowadays, heritage concerns art, architecture, history, culture and nature. It simultaneously makes the right to memory, time, and culture a shared duty to administer the world in a variety of ways which are not necessarily coherent. I concentrate on the topics of place, culture, and lived practice and I ask “What is involved?” and “What does it do? ” Certain features seem to recur. A variety of actors exercise their varied right to authority and on that basis create a type of political action that potentially goes beyond its original declared purpose. Such an enterprise may well be the outline for a new type of participatory democracy. In this way the heritage industry is perhaps the expression of the multiplicity and disorder of the questionings and explorations of every new generation in an uncertain world.

Le texte intégral de cet article est disponible par abonnement/ accès payant sur le portail du Cairn

Il sera disponible a partie de janvier 2015 sur le site de la revue

Autres articles de Jean-Louis Tornatore dans la revue Terrain