mercredi 03 avril 2019 - Le papier peint d'exception

02/04/2019
Le papier peint d'exception Métiers d'art, Centre-Val de Loire
Cabine et jardin poétique

Créé en 1999 par François-Xavier RICHARD, l’Atelier d’Offard perpétue et fait évoluer la technique de l’impression à la planche des grandes manufactures des XVIIIème et XIXème siècles pour l’ancrer dans une tradition future. Après des débuts empiriques sans machine, sans planche, sans dessin et sans connaissance du terrain, l’Atelier d’Offard, pas à pas, raccord après raccord, couleur après couleur, s’est imposé par son savoir-faire. La curiosité demeure le principal moteur, et la recherche le mode de fonctionnement essentiel. Les machines et outils ont vu le jour grâce au concours de Joseph-Marie RICHARD, père de François-Xavier. Depuis sa création l’Atelier d’Offard a édité plus de 350 modèles de papier peint, développé des techniques particulières de gaufrage, tontisse, tontisse repoussée, carton pierre, et mené des projets de recherche autour de divers papiers et de leurs transformations : impression au chlore, impression sur papier thermique, impression à l’huile sur washi etc.

Aujourd’hui, l’atelier s’attache à rapprocher le public du papier, son alter ego, à travers un dialogue des cultures (nombreuses dans le domaine du papier) et des expériences immersives allant de l’installation (exposition Wonderlab avec Orbi/folds) au travail sur le son du papier (objet de son projet de recherche dans le cadre d’une résidence à la Villa Kujoyama en 2017).

Décorateurs et architectes d’intérieur, galeries et collectionneurs, conservateurs et monuments historiques, mode, cinéma et événementiel, particuliers – les créations de l’atelier s’adressent à tous les amoureux du papier. Il réalise également des reproductions de papiers peints historiques à partir de vestige du modèle d'époque ou de photographies. Il est par exemple intervenu sur le cabinet du roi au Palais d'Ajuda à Lisbonne, la salle à manger Grasset au Musée des Arts Décoratifs de Paris ou la Chambre de Napoléon à la Malmaison.

Pièce exposée au Mobilier national, Galerie des Gobelins, pour l’exposition Métiers d’art, Signatures des territoires : « Cabinet et jardin poétique ».

La fleur, somptueux organe du jardin, inspire à l'ornemaniste sa grammaire. Inflorescence du mur, le papier peint se révèle comme le cabinet de curiosité d'un botaniste imaginaire. Ce petit extrait d'un jardin fantaisiste rend hommage à la fleur, miroir d'ornement. Issus des arts décoratifs, l'entrelacs, la palme, la trame, le feston ou l'arabesque y prennent racine. Imprimées à la planche, gaufrées et floquées de soies, ces quelques fleurs s'inscrivent dans la pulpe du papier et deviennent le laboratoire d'une quête esthétique. La transformation de la matière se fait langage poétique, allégorie du vivant. La fleur et le papier, une longue histoire d'ornement.

Les événements JEMA en sérigraphie textile.