mardi 02 avril 2019 - Le tapis haute lisse en points noués

01/04/2019
Le tapis haute lisse en points noués Métiers d'art, Provence-Alpes-Côte d’Azur
Manufacture de Cogolin

Dès ses origines en 1924 jusqu’aux années 1980, la Manufacture Cogolin fabrique des tapis haute lisse en points noués et des tapis modernes/contemporains du 20e siècle. La technique de points noués a été remplacée par le tufté-main à partir des années 1980.

Chaque artisan est formé sur place dans les ateliers. Il faut une première formation de quelques mois avant de commencer à travailler en apprentissage en binôme sur un métier simple, suivi par plusieurs années de formation en continu afin de maitriser les métiers les plus complexes.

Tout commence en 1928 lorsque l’ingénieur textile Jean Lauer rachète la Manufacture des tapis de Cogolin, alors spécialisée dans la sériciculture et le tapis noué main. Il y fait venir des métiers du XIXe siècle à mécanisme Jacquard et importe différentes techniques de nouage et de tissage, permettant ainsi une multitude de finitions. Visionnaire, l’homme collabore avec des artistes et artistes décorateurs de renom comme Jules Leleu, Jean-Michel Frank, Christian Bérard, Sir David Hicks ou Jean Cocteau, qui dessinent des modèles qui viendront étoffer les archives de la Manufacture, l’inscrivant dans l’histoire du tapis contemporain.

Celle-ci devient, dans les années trente, une référence pour ses tapis sur-mesure qui remportent un succès fou à travers le monde, du château de Versailles à l’Élysée en passant par les plus beaux paquebots français.

La Manufacture Cogolin connaît un deuxième essor tout aussi spectaculaire à partir de 2010 lorsque le groupe House of Tai Ping, qui partage la même philosophie et un savoir-faire artisanal, la prend sous son aile, lui permettant de réaliser des investissements importants pour l’avenir de la marque. Conservant son ADN et son savoir-faire, la Manufacture Cogolin poursuit également ses collaborations avec des artistes et designers d’aujourd’hui. Particuliers (luxe, résidences, yachts), institutions (ambassades & palais), boutiques et des hôtels de luxe comptent parmi la clientèle français et internationale de la Manufacture Cogolin.

 

Pièce présentée dans l’exposition « Métiers d’art, signatures des territoires » au Mobilier national, Galerie des gobelins :

Conti, de la collection Personnalités dessinée par Elliott Barnes
Tapis en laine, tissé-main sur métier jacquard

Crédits photo :   Francis Amiand   

Pendant les Journées Européennes des Métiers d’Art, poussez les portes des ateliers de tissage en Provence-Alpes-Côte d’Azur.