La loi du 4 août 1994 pose le principe que la langue française est la langue de l'enseignement, du travail, des échanges et des services publics, et « le lien privilégié des États constituant la communauté de la francophonie ». Elle vise à garantir à nos concitoyens un «droit au français », en leur permettant notamment de disposer dans leur vie quotidienne, au travail, pour l'accès au savoir et à la culture, d'une information en langue française de nature à assurer notamment leur sécurité et leur santé.

Une publication de la Délégation générale à la Langue française et aux Langues de France (DGLFLF) du ministère de la Culture.