Ce numéro entend proposer une plongée dans des diplomaties parallèles, en accordant la primauté, selon la ligne éditoriale de la revue, aux études de cas et à l'ethnographie. Les doctrines diplomatiques y seront interrogées à la lumière des pratiques concrètes des acteurs, en partant du principe que la diplomatie est d'abord un art de la communication.

Qui assure la fonction de diplomate dans les sociétés qui n'en disposent pas traditionnellement ? Quel rapport (délégation, incarnation, etc.) le lie au collectif au nom duquel il parle ? Quelles procédures de traduction met-il en oeuvre entre mondes langagiers, conceptuels et politiques hétérogènes ? Qu'implique la multiplication des échelles désormais concernées par le jeu diplomatique ? A quoi enfin la diplomatie s'oppose-t-elle ? Dans l'optique de décoloniser cet art, une attention particulière sera portée à la diplomatie des vaincus.
Ce sont en effet typiquement eux qui ont été contraints à la créativité au cours de l'histoire.

En savoir plus: https://journals.openedition.org/terrain/