Raphaëlle Bats, École nationale supérieure des sciences de l’information et des bibliothèques (ENSSIB), doctorante en philosophie et sociologie politique à l’université Paris-7.

Raphaëlle Bats, conservateur de bibliothèques, est chargée des relations internationales à l’Enssib depuis 2011. Doctorante en philosophie et sociologie politique, elle travaille à une thèse intitulée De la participation à la mobilisation collective, la bibliothèque à la recherche de sa vocation démocratique, sous la direction d’Étienne Tassin (Paris-7) et Denis Merklen (Paris-3). Elle est par ailleurs membre de la section « Théorie et Recherche bibliothéconomiques » de l’IFLA, élue au conseil d’administration du Cfibd, de l’AIFBD, du CIFNAL et d’EUCLID. Elle est également formatrice sur les questions des services en bibliothèques, de la communication et de la signalétique auprès de divers organismes de formation de bibliothécaires.

Les pratiques participatives en bibliothèques se développent depuis les années 2010, avec une accentuation depuis les attentats de janvier 2015. Parmi les nombreux projets développés, certains montrent une nouvelle approche des collections patrimoniales, de leur mise en valeur, voire de leur constitution. À travers trois projets menés par la bibliothèque municipale de Lyon, et inscrits au programme « Démocratie, Rêver, penser et agir ensemble » (novembre 2016 à mars 2017), à savoir une cartographie des luttes LGBTQ lyonnaises, l’organisation de l’exposition « Arch & show » et l’atelier numérique « Cherchez la femme », cette communication questionnera la place des savoirs dans la mise en œuvre de projets participatifs. En effet, s’attacher à étudier la mobilisation et la nature des savoirs des participants, tout autant que la conservation ou la transformation de l’expertise du professionnel est essentiel pour comprendre en quoi ces pratiques ne sont pas uniquement dans l’air du temps, mais bien le signe de changements de paradigme sur l’émancipation dans les institutions culturelles et lieux de savoir que sont les bibliothèques.