PATRIMA est mis en œuvre par les universités de Cergy-Pontoise (UCP) et de Versailles - Saint-Quentin-en-Yvelines (UVSQ). Le labex a pour objectif de développer des programmes internationaux de recherche et de formation dans le domaine du patrimoine matériel (objets de musées, bâtiments, archives, livres et manuscrits…).

Patrima réunit des chercheurs issus des équipes des laboratoires de recherche de l’UVSQ et de l’UCP, des laboratoires scientifiques dépendant du ministère de la culture, du CNRS, du CEA, de l’Université Paris-XI, de grandes institutions patrimoniales comme le musée du Louvre, le château de Versailles, les Archives Nationales ou la Bibliothèque nationale de France, ainsi que de nombreux autres partenaires (École Nationale d’Architecture de Versailles, Archives départementales des Yvelines, Musée du Quai Branly, Ecole Nationale Supérieure d’Art de Paris‐Cergy, Musée de Port‐Royal, communautés d’agglomération de Saint‐Quentin-en-Yvelines et de Cergy‐Pontoise, ESSEC…).

Il promeut la connaissance du patrimoine et notamment des supports matériels pour mieux restaurer et conserver. Il encourage la connaissance des techniques de restauration ancienne et l’élaboration de nouvelles, avec des matériaux innovants et des méthodes non invasives. Enfin, le projet veut explorer le rapport entre l’objet et sa représentation numérique et ouvrir de nouvelles perspectives en matière de dématérialisation des œuvres.

Parmi les derniers projets menés, on trouve des recherches sur la patrimonialisation des éphémères (tweet, pamphlets, affiches, tracts), sur les sceaux plaqués au Haut Moyen Âge (étude des matériaux, du mode d’application, de la présence éventuelle de fibres au sein de la cire comme matérialisation de la présence royale), sur les plans d’architecture du château de Versailles avec le projet VESPERA (numérisation et modélisation 3D des plans de Versailles conservés aux Archives nationales), sur la détection acoustique des insectes xylophages, sur l'étude du codex Borbonicus...