La cathédrale Sainte-Cécile, édifice appartenant à l'État, va bénéficier de travaux de restauration pour le chœur des chanoines.

Ces travaux, entrepris à l’initiative du World Monuments Fund Europe, branche européenne de la principale organisation internationale privée active dans le monde pour la sauvegarde et la restauration du patrimoine, sont financés entièrement par du mécénat privé. Pour cette opération, les partenaires du WMF Europe sont le Robert W. Wilson Challenge to Conserve our Heritage et la Fondation Daniel et Nina Carasso.

Chœur des chanoines, cathédrale Sainte-Cécile, Albi

Les travaux commenceront au début du mois de mai 2014, s'échelonneront sur 14 mois et porteront sur les décors peints et sculptés, les stalles en bois et le dallage en marbre. La mise en lumière du chœur des chanoines, ainsi qu’une nouvelle sonorisation, compléteront sa restauration.

Le parti retenu pour la restauration consiste en un nettoyage général et une consolidation du décor sculpté, en limitant les restitutions aux éléments dont le manque nuit à la lecture de l’ensemble.

À l’occasion de ces travaux, les couleurs des panneaux peints, parfaitement conservées sous une couche de vernis jauni, retrouveront leurs valeurs originelles.

Le chœur des chanoines se présente comme une véritable église construite à l’intérieur de la cathédrale. Il se compose d’une nef unique avec une porte occidentale qui s’ouvre au centre du jubé monumental et se prolonge à l’est par une abside.

Ce chantier exceptionnel, d'un montant supérieur à un million d’euros entièrement financé grâce au mécénat du World Monument Fund Europe, est réalisé sous la maîtrise d'ouvrage de l'État, direction régionale des affaires culturelles de Midi-Pyrénées, et la maîtrise d’œuvre de Pierre-Yves Caillault, architecte en chef des monuments historiques.

Albi, cité épiscopale, est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco.

Logo WMF Europe