Les Maisonnettes de Nadia et Lili Boulanger à Gargenville ont été labellisées Maison des Illustres en 2014 par le ministère de la Culture et de la Communication. La plaque de ce label sera dévoilée le 4 juin prochain, en présence de Monsieur Lemaire, maire de Gargenville (78) et de Madame Véronique Chatenay-Dolto, directrice régionale des affaires culturelles d’Ile-de-France.

Le Label "Maisons des Illustres"

Créé par le ministère de la Culture et de la Communication en 2011, le label "Maisons des Illustres" signale à l’attention du public les lieux dont la vocation est de conserver et transmettre la mémoire de femmes et d’hommes qui les ont habités et se sont illustrés dans les arts, la littérature, les sciences, la musique, le théâtre, le cinéma et l’aventure des idées.

Les 32 sites franciliens labellisés, dont 10 dans le département des Yvelines, témoignent de la diversité et de la richesse patrimoniale de la région Ile-de-France.

Les Maisonnettes

Les Maisonnettes © Colombe Clier - MCC

Achetée par la mère de Nadia et Lili Boulanger en 1908 pour que ses filles puissent jouir d’un cadre propice à l’exercice de la musique, la propriété "Les Maisonnettes" forme un ensemble constitué de trois bâtiments. C’est ici que Lili a composé la majorité de son œuvre. Entre 1924 et 1937, le lieu a accueilli les nombreux élèves de Nadia venus du monde entier suivre son enseignement, ainsi que de nombreuses personnalités dont Igor Stravinsky qui y séjourna en 1939. L’une des maisons se distingue par la présence d’un étonnant auditorium avec plafond à caissons commandé par Nadia dans les années 1930. Propriété de la ville de Gargenville depuis 1998, le site des Maisonnettes est un lieu de mémoire et de création. Il est ouvert sur rendez-vous et lors de nombreuses manifestations culturelles : concerts, lectures, résidences d’artistes, festivals de musique, ateliers. Les Maisonnettes participent également aux Journées européennes du patrimoine.

Nadia et Lili Boulanger

Nadia et Lili Boulanger sont deux figures marquantes de la musique du XXe siècle. A 20 ans, Lili est la première femme à obtenir le Premier Grand prix de Rome de composition musicale. Morte à l’âge de 24 ans, son œuvre est restée inachevée. Nadia, l’aînée, se consacre essentiellement à l’enseignement et mène une longue carrière de professeur jusqu’à sa mort à l’âge de 92 ans.

Plusieurs générations de compositeurs dont John Eliot Gardiner et Michel Legrand comptent parmi ses élèves.

© Centre international Nadia et Lili Boulanger d'après les photographies d'Henri Manuel, 1913, pour Lili Boulanger et d'Otto Hess, 1939, pour Nadia Boulanger

Informations pratiques

"Les Maisonnettes" 2, place Lili Boulanger, Hanneucourt 78440-Gargenville